Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 12:34

Les défauts, les désirs et les démons n’approchent même pas l’homme de sagesse dont l’esprit est sans illusion. A travers la Sagesse (dans la lumière intérieure) le monde entier est vu clairement tel qu’il est.

Ni la bonne fortune, ni le malheur, n’approche de celui qui a une telle clarté de vision. Même dans la densité d’un nuage noir qui voile le soleil est dispersé par le vent, l’obscurité du sens de l’égo qui voile le Soi est dissipée par la Sagesse (la lumière intérieure)

Celui qui cherche à être établi dans le plus haut état de conscience, doit d’abord purifier son esprit par la culture de la Sagesse, ou en allumant la lumière intérieure, de même que celui qui désire du grain laboure le champ.

YOGA VASHISTA.

Les Maîtres disent qu’il y a peu de véritables disciples, qu’ils sont extrêmement rares…

Sur ce Chemin vers la Liberté nous devons nous délester de tant de choses, de plaisirs, de concepts, de dogmes, nous devons purifier notre esprit autant que notre corps… on n’obtient rien sans rien… Nous aimons nous suffisamment pour vouloir être un disciple, pour vouloir nous délester de toutes les entraves, de tous les murs que nous avons construits, pour redevenir comme un tout petit enfant, sans calcul, sans peur et donner…

S’abandonner au Divin, abandonner nos « qualités ou défauts d’êtres humains » ne signifie pas se résigner, c’est accepter librement à travers notre intelligence d’aller vers l’inconnu, vers la promesse qui nous est faite de trouver le bonheur inconditionnel.

Nous devons abandonner les plaisirs passagers, ces plaisirs terrestres qui sont si nombreux et jamais satisfaits. Nous devons aimer sans cesse aimer un peu plus… parvenir à aimer nos ennemis, en les voyant comme des leçons que nous devons apprendre pour passer et aller au-delà des souffrances que nous pouvons ressentir.

Ne pas baisser les bras quand la nuit traverse notre vie, se relever chaque fois que l’on tombe, ne pas juger nos erreurs mais en apprendre les leçons.

Ce n’est qu’à ce prix que nous atteindrons l’autre rive, là où coule le miel… ne pas rater le bateau qu’importe le temps tout va si vite, mais bien sur « chacun ici bas choisit son chemin ».

Aditi – 3/1/14

Partager cet article

Repost 0

commentaires