Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 07:48

ACCEPTATION et SOUMISSION


QUELLE EST LA DIFF
ERENCE ?

Qu’est-ce que l’acceptation ?

ACCEPTER est une « action » dynamique… Grâce à l’acceptation nous pouvons avancer, transformer notre vie, nos sentiments, modifier profondément notre attitude.

Accepter signifie simplement « être conscient de ce qui est » (rappelons que ce qui se passe ou vient juste de se passer ne peut être modifié) dans cette vision lucide de ce qui est, il y a la possibilité de transformer le négatif en positif… oui, parce que rarement on rejette le positif… (bien que je connaisse des personnes qui, pour ne pas plonger dans l’Inconnu que représente le positif ou le bonheur pour eux, préfère garder jalousement leur connu et continuer à souffrir !) il suffit de poser ce regard neutre qu’amène la Conscience pour voir « ce que nous pouvons faire pour améliorer l’avenir... »

L’acceptation n’est pas un mot, c’est une attitude, un regard posé avec l’Intelligence et non une réflexion intellectuelle où nous proclamons « j’accepte ce qui est, mais… ».

Si vous dites que vous acceptez mais que cela n’amène aucun changement en vous c’est que votre parole était tout simplement du blabla intellectuel.

L’acceptation intellectuelle apporte avec elle son lot de frustration, de colère, de haine et de pensées de vengeance.

Ce n’est pas simple pour l’égo d’accepter de se voir tel qu’il est…Souvenons-nous, l’égo c’est ce qui « sépare » ce qui « juge » ce qui « critique » etc…

ACCEPTER L’AUTRE TEL QU’IL EST est un pas posé par amour… Les Sages acceptent tout un chacun… Accepter c’est prendre quelqu’un dans sa globalité sans le juger… non par supériorité… mais c’est avoir la Connaissance que nous sommes TOUS UN, interdépendant… Accepter l’autre tel qu’il est, c’est un pas vers l’Amour Inconditionnel.

Quand j’accepte l’autre tel qu’il est, l’Amour n’est pas diminué quel que soit son comportement… cependant il ne faut pas confondre « Amour » et « émotions ou sentiments ».

Accepter ne signifie pas que je tolère ou adhère à ce qu’il est, à ce qu’il fait ou dit.

Prenons un exemple : Le cas d’une personne qui vient de me voler. Quand j’accepte, ce n’est pas cette qualité négative qu’est le vol, c’est parce que ce qui vient de se passer ne peut en aucun cas être modifié, à l’instant… Cependant ce qu’il vient de faire est répréhensible… j’avertis la police, il est arrêté et sera jugé pour ses méfaits, ma responsabilité en le dénonçant c’est de protéger les autres de ses agissements.

Accepter signifie Agir… l’acceptation est un moteur, ce moteur est le désir… désir de justice, de paix, de beauté, de liberté, etc. Sans désir d’une vie meilleure on stagne…

Par contre, lorsque l’acceptation est intellectuelle, je masque mes sentiments et ressentiments pendant un moment et ensuite je m’acharne sur les défauts, du moins ce qui « est à nos yeux des défauts, et les reproches pleuvent » etc… je ne suis absolument pas dans le cadre de l’acceptation… mais dans le mensonge et très souvent nous essayons de nous mentir à nous même… je ne suis pas en paix dans ce cas. Alors que l’acceptation me donne la paix.

C’est souvent ce qui arrive quand on est amoureux, on accepte l’autre tel qu’il est en apparence, car nous ne tarderons pas à lui faire des reproches s’il ne correspond pas à notre idéal, notre attente. Les premiers temps, on ne montre que le bon côté de la médaille, le beau, le bon, le sentiment amoureux nous trompe… une fois la relation « assise » nous montrons l’autre côté de la médaille…le mental se met en route… et très souvent nous allons vouloir que l’autre ressemble à ce que nous voulons, bien entendu, nous pensons que nous sommes mieux… nous nous sommes piégés mutuellement !

Qu’est ce que la soumission ?

Soumettre une personne c’est l’assujettir, le dominer…

Qu’elle soit volontaire ou forcée la soumission est toujours une prison, nous nous ligotons.… nous pouvons nous sentir redevable de quelqu’un c’est ce qui s’appellerait la soumission volontaire, quelques fois par peur des représailles nous nous soumettons à la volonté de l’autre nous nous sentons obligés, nous n’avons pas le choix… alors que la soumission volontaire peut stopper d’un instant à l’autre dès que nous nous rendons compte qu’en fait nous ne sommes pas redevables de quoi que ce soit. Dans l’autre cas nous pouvons subir de telles pressions verbales ou des menaces, c’est la peur qui nous fait nous soumettre. Vouloir soumettre quelqu’un c’est de la maltraitance psychologique.

Donc, si l’acceptation est dynamique la soumission, elle, est léthargique. Quelqu’un de soumis est quelqu’un qui ne vit qu’à travers le désir de l’autre, il est dépendant, Il n’a ni la force ni le courage de se rebeller, d’envoyer l’autre promener et de prendre SA vie en main. On ne peut soumettre l’autre qu’en le manipulant, en lui suggérant une attitude etc…

La soumission volontaire peut être due au sentiment de culpabilité, ce sentiment peut venir tout simplement de nous, nous ne nous sentons pas dignes, de quoi ? Voilà la question qu’il est nécessaire de se poser. De même que si le sentiment de culpabilité nous est inculqué par un autre, il est nécessaire de se poser aussi la question, évidemment il faut en être conscient… quand les parents divorcent, les enfants, pour la plupart, se pensent responsables de cette séparation, il est important de leur expliquer qu’ils n’y sont pour rien…

La soumission volontaire est aussi quelques fois un moyen de ne pas se responsabiliser.

Nous pouvons être soumis à quelqu’un, mais nous sommes TOUS soumis à notre égo… à nos concepts, à nos idéaux. Tant que nous ne sommes pas éveillés, c’est à dire conscients, nous agissons toujours sous l’influence du contenu de notre mémoire, de notre inconscient…

Cette soumission s’appelle Maya.

L’effet miroir… Parfois, lorsque nous voyons quelqu’un de soumis, nous voulons le réveiller, le bouger, lui faire prendre conscience. Pourtant la première chose à faire serait de considérer cet autre comme un miroir et tourner aussi notre regard vers nous et voir à Quoi nous sommes soumis. Nous pouvons être soumis à l’image que nous voulons donner de nous, d’autres seront soumis à leurs sens, d’autres encore à l’apparence du corps etc…

Nous devrions aussi tenter de voir notre comportement avec l’entourage, ne faisons nous pas du chantage affectif intellectuel, ou spirituel pour que l’autre fasse ce que je veux… la soumission que nous imposons parfois, soi-disant par amour, à nos enfants, nos amis, notre conjoint etc… est une manipulation, mais en sommes nous conscients ? Quel chantage mettons nous en œuvre pour obtenir satisfaction ?

La personne soumise perd sa liberté d’agir, quelques fois aussi de penser et cela fait d’elle un « légume » que l’on place où l’on veut, que l’on jette quand on veut… Jusqu’au jour où la force de Vie la pousse à sortir de cet enfer.

Ceux qui harcèlent, manipulent sont tout simplement soumis à LEURS DESIRS. Quels sont leurs désirs ? Ces personnes ne sont pas plus grandes, plus puissantes que vous, bien au contraire, elles sont dépourvues d’amour, de compassion. Leurs désirs les aveuglent. Dès qu’ils perdent le pouvoir sur l’autre et ils plongent dans la souffrance, leur égo ne supporte pas une telle défaite, il va donc chercher comment reprendre les rennes. La personne tentera par tous les moyens de récupérer son jouet, l’apitoiement, la colère, les larmes, les « je t’aime tellement »… etc… Tout ce qu’elle montre c’est un amour narcissique. Et, si nous avions à faire à un enfant qui tape du pied et se roule par terre , crie etc… nous lui dirions « arrête ton caprice »…

Plongez dans le secret de votre cœur et découvrez Qui vous êtes, Ce que vous voulez vraiment, vos rêves, découvrez cette force de vie qui vous anime, VIVEZ…

En espérant que vous ne confondrez plus « acceptation » et « soumission ».

Aditi 21/2/14

Partager cet article

Repost 0

commentaires