Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 12:15

Dans la vie il y a 2 situations : une c’est quand vous êtes confortable et heureux, l’autre c’est quand vous êtes contrariés et malheureux. Donc, ce qui est nécessaire pour maintenir ce confort et ce bonheur c’est la volonté de rendre service (faire du seva).

Souvent, quand nous sommes heureux nous ne pensons pas à rendre service, à servir les autres. Habituellement l’esprit ne va pas dans ce sens… Lorsque vous êtes heureux, vous voulez juste profiter et ne pensez pas à prendre soin des autres à ce moment là, et pourtant c’est quand cela est nécessaire. Si vous pensez aux autres à servir la société quand vous êtes heureux alors le bonheur restera avec vous.

Ce que nous avons besoin de demander c’est la volonté de faire du seva quand nous sommes heureux, et la capacité de « lâcher prise » et de se tourner vers l’intérieur quand nous sommes malheureux. Nous devons demander cela. « Donne moi la force de lâcher prise et de me tourner vers l’intérieur (de méditer, d’aller à la rencontre du soi) quand je suis malheureux ».

Et apprendre moi à lâcher le monde quand nous sommes ici, dans lui, et l’apprécier, c’est la sagesse.

Une fois, une dame âgée à posé cette question pendant un satsang « Pourquoi Dieu a fait ce monde si malheureux ? »

La réponse était : « Oui, il l’a fait ainsi que pour vous. Même quand il est si misérable vous ne laissez pas tomber, vous ne lâchez pas prise et vous vous tournez vers Dieu. Sinon vous ne vous tourneriez jamais vers l’intérieur »

Commentaire Aditi :

Avez vous observé que très souvent quand vous êtes bien dans votre vie vous oubliez de prier, cela ne vous vient pas à l’esprit ? Mais quand tout va mal, dans n’importe quel domaine vous priez… les gens ne prient pas toujours en s’agenouillant et même en appelant Dieu, mais j’entends souvent, « quand ça va s’arrêter ? » et l’on se tourne vers Dieu « pourquoi ça m’arrive à moi ? » etc…

Pourquoi oublie-t-on si facilement cela quand nous sommes heureux et que tout va bien… pense-t-on à remercier, à être reconnaissant ? à prier pour ceux qui sont dans la tourmente… Que nous les connaissions ou non dans ce monde de nombreuses personnes traversent des moments difficiles ou extrêmement difficiles… avons nous une pensée pour ceux là… la prière sincère, celle qui vient du fond de votre être sera toujours entendue….

  • N’oubliez pas : « LA CONSCIENCE REPOND TOUJOURS A VOS ATTENTES »… alors pourquoi ne répondrait elle pas à nos prières ?
  • Simplement être conscients de cette interconnection, interdépendance…

Partager cet article

Repost 0

commentaires