Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 10:24

Mulla Nasrudin Wisdom Story!

Long Long ago Mulla Nasrudin, came to India and was walking along a long Indian road, and felt thirsty. He wished for fruits to quench his thirst. Soon he saw a vendor with a basket sitting under the shade of a tree.

Piled high in the basket were huge, shiny red fruits. "This is what I need," said Nasrudin. Taking two tiny coppers from the knot at the end of his turban, he handed them to the fruit-seller.

Without a word the man handed him the whole basket, for this kind of fruit is cheap in India, and people usually buy it in smaller amounts.

Nasrudin sat down in the place vacated by the fruit vendor, and started to munch the fruits. Within a few seconds, his mouth was burning, and eyes were watering, his throat was burning. The Mulla went on eating.

An hour or two passed, and then an Afghan hillman came, who said please stop eating these are chilies and is a spice.

"I cannot move from here," gasped the Mulla, "until I have finished the whole basketful."

"Madman! Throw them away at once." said the Afghan hillman.

"I am not eating fruit any more," croaked Nasrudin, "I am eating my money."

Awareness leads to internal growth. Being aware of what you do, reflecting on it aids in practicing and living wisdom.

UNE HISTOIRE MULLA NASRUDIN

Il y a très longtemps Mulla est en Inde et il marchait sur une longue route indienne, et il avait très soif. Il voulait des fruits pour étancher sa soif. Bientôt, il vit un vendeur avec son panier assis à l’ombre d’un arbre.

Des fruits rouges et brillants étaient empilés dans le panier. « C’est ce dont j’ai besoin » se dit Nasrudin. Il prend deux coupes en cuivre et les attachent à son turban, puis il les tend au marchand.

Sans un mot, l’homme lui tend le panier entier, pour ce genre de fruit, en Inde ce n’est pas cher et les gens achètent généralement en petite quantité.

Nasrudin, s’assoit à la place du vendeur de fruits et commence à grignoter les fruits. En quelques secondes sa bouche brûlait, ses yeux étaient remplis de larmes et sa gorge brûlait. Cependant, Nasrudin continuait à manger.

Une heure ou deux passèrent, et un automobiliste Afghan est arrivé, et il lui dit : « arrêtez de manger ce sont des piments et c’est une épice ! »

« Je ne peux pas partie d’ici », haleta Nasrudin, jusqu’à ce que j’ai fini tout ce qu’il y a dans ce panier ».

« Fou ! jette les tous » lui dit le Hillman Afghan.

« je ne suis pas entrain de manger beaucoup de fruits » dit Nasrudin d’une voix rauque, « Je suis entrain de manger mon argent ! »

  • la prise de conscience conduit à la croissance interne. Etre conscient de ce que vous faites, en y réfléchissant aide à pratiquer et à vivre la Sagesse…

La morale de l’histoire :

Très souvent nous faisons des choses sans être conscients de ce que nous faisons et idem pour la parole. Dans cet état d’inconscience non seulement nous commettons parfois des erreurs qui nous nuisent.

Comme nous sommes tous UN et interdépendants nos erreurs affectent aussi notre entourage immédiat et plus….

Bien que les piments lui fassent du mal Nasrudin continue à manger il ne veut surtout pas perdre de l’argent !

Nous le constatons chaque jour dans notre société… les pics de pollution etc… en Grèce la pollution est intense, cependant comme il y a un jour pair et un jour impair en rapport avec l’immatriculation du véhicule, certains achètent 2 voitures une pour les jours pairs et une autre pour les jours impairs.

Parfois il nous semble être Conscient et ce n’est seulement la « conscience périphérique » et non la prise de conscience qui permet de ne plus renouveler les erreurs, de prendre soin de tous et de tout etc…

La seule chose qui soit vraiment importante dans la vie, c’est d’ouvrir chaque jour un peu plus notre conscience…

Aditi

Partager cet article

Repost 0

commentaires