Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 09:53

-Connaissance Védique.

gratitude à

Swami Purnachaitanya

Que sont les chakras et la Kundalini ? Je vais faire une introduction, et nous verrons également comment les différents instruments de musique sont connectés à des chakras spécifiques et ont donc un effet spécifique sur nous.

Notre corps et notre esprit fonctionnent parce que la « force de vie »appelée « prana » ou « prana shakti » coule en nous. Le Prana s’écoule à travers les canaux subtils appelés « Nadis » qui distribuent l’énergie dans tout lecorps, d’une manière semblable aux impulsions qui sont transportées à travers notre système nerveux, ou comme le sang qui circule à travers les vaisseaux sanguins dans tout le corps !

Les Nadis ne peuvent pas être vus à l’œil nu, mais ils peuvent être ressenti par les personnes sensibles ou compétentes, et le domaine du Prana ou force de vie,est aussi parfois appelé parfois « aura ». Cette « aura »peut être photographiée avec une technologie sophistiquée comme « la photographie Kirlian ».

Tout déséquilibre mental ou maladies physiques se reflètent au niveau subtil des canaux d’énergie, parce qu’il y a un « mauvais » débit d’énergie dela force de vie.

C’est aussi pourquoi les Pranayamas – toutes les techniques de respiration -permettent d’augmenter et de réguler le flux du Prana dans le corps - cela s’avère un outil très efficace pour surmonter de nombreux problèmes physiques ou psychiques.

Les Nadis distribuent le Prana dans tout le corps, et il y a des « centres »petits ou majeurs où l’énergie s’accumule et est stockée, et d’où elle est distribuée à nouveau, qui sont appelés « chakras ». le mot« chakras » signifie essentiellement « roue » et cela se réfère au mouvement en spirale de l’énergie dans les différents centres – unpeu comme des tourbillons dans le flot d’une rivière. Il y a beaucoup de chakras « dans » et« autour » de notre corps, mais les références aux« chakras » sont généralement données par rapport aux 7 chakras principaux, qui sont placés le long de la colonne vertébrale.

Le plus faible de ces chakras est appelé « Muladhara » est situé à la base de la colonne vertébrale. Le second est appelé « Swadishtana », il est situé près des organes génitaux. Le troisième est le « Manipura » près du nombril ( appelé aussi « plexus solaire », le quatrième « Anahata »situé près du cœur, puis le « Vishuddi » près de la gorge,l’ « Ajna » entre les sourcils, le « Sahasrara » au sommet de la tête. L’énergie qui se déplace le long de ces différents Nadis en reliant ces centres est appelée KUNDALINI SHAKTI.

C’est intéressant de voir comment les différentes émotions et sensations dans le corps sont connectées avec ces centres d’énergie ou chakras, dans le corps subtil.

Par exemple le sentiment d’avoir « des papillons » dans la région de l’estomac est causée par l’énergie qui est en mouvement dans le chakra Manipura, et le sentiment d’avoir la « gorge serrée » quand on est triste ou reconnaissant, est causée par l’énergie qui est en mouvement dans le chakra Vishuddhi. La colère ou la vigilance sont connectées au chakra Ajna, elles peuvent aussi se ressentir dans la région entre les sourcils.

Stimuler ces chakra peut aider à éliminer les blocages et permettre ainsi à l’énergie de circuler plus librement, et c’est pourquoi dans la tradition védique ils ont utilisés des sons de différents instruments pour stimuler les différents chakra et permettre ainsi à l’énergie de couler librement.

Alors quelle est cette connexion entre les drifférents instruments de musique et les différents chakras ?

La Batterie ou le tambour est connecté au Muladhara , et les trompettes, trombones, tout ce qui est fait de tuyau – les instruments à vents- affectent le second chakra Swadishtana. Le troisième Manipura est stimulé par les instruments à cordes tel le violon et l’Anahata est stimulé par les instruments à cordes comme la guitare, le piano,. La son de la flute stimule le chakra de la gorge Vishuddi, les petites cloches sont connectées au chakra Ajna (entre lessourcils). Le son de la conque stimule le Sahasrra ou chakra de la Couronne.

Ces phénomènes étaient déjà connus des Sages de l’antiquité Védique et est également révélé dans les écritures traitant de l’architecture des Temples.

Les grands Temples ont 7 grandes passerelles qui mènent à la divinité principale,chaque porte consécutive a des instruments différents destinés à stimuler les chakras et à diriger l’énergie vers le dessus de la tête où le bonheur, la béatitude sont expérimentés. La porte qui est le plus à l’extérieur avait de grands tambours, la suivante des trompettes et ainsi de suite.

Dans notre monde moderne, cela pourrait expliquer pourquoi beaucoup de gens aiment aller à une fête, un club ou un concert de rock, parce qu’ »inconsciemment » ils stimulent le chakra de base le Muladhara,et réveille l’énergie qui sommeille. C’est pourquoi les gens se sentent plus énergiques, mais après un certain temps à nouveau ils deviennent ternes, parce que l’énergie ne s’est pas déplacée vers le haut, vers les centres d’énergie ou chakras supérieurs.

Les pratiques spirituelles telles que chanter les mantras, faire les pranayamas et la méditation, permettent à l’énergie de circuler vers le haut, en réveillant progressivement et en stimulant les différents centres d’énergie. Et c’est de cette façon que l’éveil soudain de la Kundalini ou la force de l’énergie, et c’est ce que certaines personnes recherchent, mais cela peut avoir des effets différents et même nocifs sur le système nerveux d’un pratiquant qui n’est pas prêt pour cela. Naturellement c’est simplement une introduction basique, un aperçu ,à ce sujet. La science qui traite de Prana shakti, chakras et Kundalini est vaste.

- Connaissance Védique.

gratitude à

Swami Purnachaitanya

Que sont les chakras et la Kundalini ? Je vais faire une introduction, et nous verrons également comment les différents instruments de musique sont connectés à des chakras spécifiques et ont donc un effet spécifique sur nous.

Notre corps et notre esprit fonctionnent parce que la « force de vie » appelée « prana » ou « prana shakti » coule en nous. Le Prana s’écoule à travers les canaux subtils appelés « Nadis » qui distribuent l’énergie dans tout le corps, d’une manière semblable aux impulsions qui sont transportées à travers notre système nerveux, ou comme le sang qui circule à travers les vaisseaux sanguins dans tout le corps !

Les Nadis ne peuvent pas être vus à l’œil nu, mais ils peuvent être ressenti par les personnes sensibles ou compétentes, et le domaine du Prana ou force de vie, est aussi parfois appelé parfois « aura ». Cette « aura » peut être photographiée avec une technologie sophistiquée comme « la photographie Kirlian ».

Tout déséquilibre mental ou maladies physiques se reflètent au niveau subtil des canaux d’énergie, parce qu’il y a un « mauvais » débit d’énergie de la force de vie.

C’est aussi pourquoi les Pranayamas – toutes les techniques de respiration - permettent d’augmenter et de réguler le flux du Prana dans le corps - cela s’avère un outil très efficace pour surmonter de nombreux problèmes physiques ou psychiques.

Les Nadis distribuent le Prana dans tout le corps, et il y a des « centres » petits ou majeurs où l’énergie s’accumule et est stockée, et d’où elle est distribuée à nouveau, qui sont appelés « chakras ». le mot « chakras » signifie essentiellement « roue » et cela se réfère au mouvement en spirale de l’énergie dans les différents centres – un peu comme des tourbillons dans le flot d’une rivière. Il y a beaucoup de chakras « dans » et « autour » de notre corps, mais les références aux « chakras » sont généralement données par rapport aux 7 chakras principaux, qui sont placés le long de la colonne vertébrale.

Le plus faible de ces chakras est appelé « Muladhara » et est situé à la base de la colonne vertébrale. Le second est appelé « Swadishtana », il est situé près des organes génitaux. Le troisième est le « Manipura » près du nombril (appelé aussi « plexus solaire », le quatrième « Anahata » situé près du cœur, puis le « Vishuddi » près de la gorge, l’ « Ajna » entre les sourcils, le « Sahasrara » au sommet de la tête. L’énergie qui se déplace le long de ces différents Nadis en reliant ces centres est appelée KUNDALINI SHAKTI.

C’est intéressant de voir comment les différentes émotions et sensations dans le corps sont connectées avec ces centres d’énergie ou chakras, dans le corps subtil.

Par exemple le sentiment d’avoir « des papillons » dans la région de l’estomac est causée par l’énergie qui est en mouvement dans le chakra Manipura, et le sentiment d’avoir la « gorge serrée » quand on est triste ou reconnaissant, est causée par l’énergie qui est en mouvement dans le chakra Vishuddhi. La colère ou la vigilance sont connectées au chakra Ajna, elles peuvent aussi se ressentir dans la région entre les sourcils.

Stimuler ces chakra peut aider à éliminer les blocages et permettre ainsi à l’énergie de circuler plus librement, et c’est pourquoi dans la tradition védique ils ont utilisés des sons de différents instruments pour stimuler les différents chakra et permettre ainsi à l’énergie de couler librement.

Alors quelle est cette connexion entre les drifférents instruments de musique et les différents chakras ?

La Batterie ou le tambour est connecté au Muladhara , et les trompettes, trombones , tout ce qui est fait de tuyau – les instruments à vents- affectent le second chakra Swadishtana. Le troisième Manipura est stimulé par les instruments à cordes tel le violon et l’Anahata est stimulé par les instruments à cordes comme la guitare, le piano,. La son de la flute stimule le chakra de la gorge Vishuddi, les petites cloches sont connectées au chakra Ajna (entre les sourcils). Le son qui sort de la conque stimule le Sahasrra ou chakra de la Couronne.

Ces phénomènes étaient déjà connus des Sages de l’antiquité Védique et est également révélé dans les écritures traitant de l’architecture des Temples.

Les grands Temples ont 7 grandes passerelles qui mènent à la divinité principale, chaque porte consécutive a des instruments différents destinés à stimuler les chakras et à diriger l’énergie vers le dessus de la tête où le bonheur, la béatitude sont expérimentés. La porte qui est le plus à l’extérieur avait de grands tambours, la suivante des trompettes et ainsi de suite.

Dans notre monde moderne, cela pourrait expliquer pourquoi beaucoup de gens aiment aller à une fête, un club ou un concert de rock, parce qu’ »inconsciemment » ils stimulent le chakra de base le Muladhara, et réveille l’énergie qui sommeille. C’est pourquoi les gens se sentent plus énergiques, mais après un certain temps à nouveau ils deviennent ternes, parce que l’énergie ne s’est pas déplacée vers le haut, vers les centres d’énergie ou chakras supérieurs.

Les pratiques spirituelles telles que chanter les mantras, faire les pranayamas et la méditation, permettent à l’énergie de circuler vers le haut, en réveillant progressivement et en stimulant les différents centres d’énergie. Et c’est de cette façon que l’éveil soudain de la Kundalini ou la force de l’énergie, et c’est ce que certaines personnes recherchent, mais cela peut avoir des effets différents et même nocifs sur le système nerveux d’un pratiquant qui n’est pas prêt pour cela. Naturellement c’est simplement une introduction basique, un aperçu ,à ce sujet. La science qui traite de Prana shakti, chakras et Kundalini est vaste.

- Connaissance Védique.

gratitude à

Swami Purnachaitanya

Que sont les chakras et la Kundalini ? Je vais faire une introduction, et nous verrons également comment les différents instruments de musique sont connectés à des chakras spécifiques et ont donc un effet spécifique sur nous.

Notre corps et notre esprit fonctionnent parce que la « force de vie » appelée « prana » ou « prana shakti » coule en nous. Le Prana s’écoule à travers les canaux subtils appelés « Nadis » qui distribuent l’énergie dans tout le corps, d’une manière semblable aux impulsions qui sont transportées à travers notre système nerveux, ou comme le sang qui circule à travers les vaisseaux sanguins dans tout le corps !

Les Nadis ne peuvent pas être vus à l’œil nu, mais ils peuvent être ressenti par les personnes sensibles ou compétentes, et le domaine du Prana ou force de vie, est aussi parfois appelé parfois « aura ». Cette « aura » peut être photographiée avec une technologie sophistiquée comme « la photographie Kirlian ».

Tout déséquilibre mental ou maladies physiques se reflètent au niveau subtil des canaux d’énergie, parce qu’il y a un « mauvais » débit d’énergie de la force de vie.

C’est aussi pourquoi les Pranayamas – toutes les techniques de respiration - permettent d’augmenter et de réguler le flux du Prana dans le corps - cela s’avère un outil très efficace pour surmonter de nombreux problèmes physiques ou psychiques.

Les Nadis distribuent le Prana dans tout le corps, et il y a des « centres » petits ou majeurs où l’énergie s’accumule et est stockée, et d’où elle est distribuée à nouveau, qui sont appelés « chakras ». le mot « chakras » signifie essentiellement « roue » et cela se réfère au mouvement en spirale de l’énergie dans les différents centres – un peu comme des tourbillons dans le flot d’une rivière. Il y a beaucoup de chakras « dans » et « autour » de notre corps, mais les références aux « chakras » sont généralement données par rapport aux 7 chakras principaux, qui sont placés le long de la colonne vertébrale.

Le plus faible de ces chakras est appelé « Muladhara » et est situé à la base de la colonne vertébrale. Le second est appelé « Swadishtana », il est situé près des organes génitaux. Le troisième est le « Manipura » près du nombril (appelé aussi « plexus solaire », le quatrième « Anahata » situé près du cœur, puis le « Vishuddi » près de la gorge, l’ « Ajna » entre les sourcils, le « Sahasrara » au sommet de la tête. L’énergie qui se déplace le long de ces différents Nadis en reliant ces centres est appelée KUNDALINI SHAKTI.

C’est intéressant de voir comment les différentes émotions et sensations dans le corps sont connectées avec ces centres d’énergie ou chakras, dans le corps subtil.

Par exemple le sentiment d’avoir « des papillons » dans la région de l’estomac est causée par l’énergie qui est en mouvement dans le chakra Manipura, et le sentiment d’avoir la « gorge serrée » quand on est triste ou reconnaissant, est causée par l’énergie qui est en mouvement dans le chakra Vishuddhi. La colère ou la vigilance sont connectées au chakra Ajna, elles peuvent aussi se ressentir dans la région entre les sourcils.

Stimuler ces chakra peut aider à éliminer les blocages et permettre ainsi à l’énergie de circuler plus librement, et c’est pourquoi dans la tradition védique ils ont utilisés des sons de différents instruments pour stimuler les différents chakra et permettre ainsi à l’énergie de couler librement.

Alors quelle est cette connexion entre les drifférents instruments de musique et les différents chakras ?

La Batterie ou le tambour est connecté au Muladhara , et les trompettes, trombones , tout ce qui est fait de tuyau – les instruments à vents- affectent le second chakra Swadishtana. Le troisième Manipura est stimulé par les instruments à cordes tel le violon et l’Anahata est stimulé par les instruments à cordes comme la guitare, le piano,. La son de la flute stimule le chakra de la gorge Vishuddi, les petites cloches sont connectées au chakra Ajna (entre les sourcils). Le son qui sort de la conque stimule le Sahasrra ou chakra de la Couronne.

Ces phénomènes étaient déjà connus des Sages de l’antiquité Védique et est également révélé dans les écritures traitant de l’architecture des Temples.

Les grands Temples ont 7 grandes passerelles qui mènent à la divinité principale, chaque porte consécutive a des instruments différents destinés à stimuler les chakras et à diriger l’énergie vers le dessus de la tête où le bonheur, la béatitude sont expérimentés. La porte qui est le plus à l’extérieur avait de grands tambours, la suivante des trompettes et ainsi de suite.

Dans notre monde moderne, cela pourrait expliquer pourquoi beaucoup de gens aiment aller à une fête, un club ou un concert de rock, parce qu’ »inconsciemment » ils stimulent le chakra de base le Muladhara, et réveille l’énergie qui sommeille. C’est pourquoi les gens se sentent plus énergiques, mais après un certain temps à nouveau ils deviennent ternes, parce que l’énergie ne s’est pas déplacée vers le haut, vers les centres d’énergie ou chakras supérieurs.

Les pratiques spirituelles telles que chanter les mantras, faire les pranayamas et la méditation, permettent à l’énergie de circuler vers le haut, en réveillant progressivement et en stimulant les différents centres d’énergie. Et c’est de cette façon que l’éveil soudain de la Kundalini ou la force de l’énergie, et c’est ce que certaines personnes recherchent, mais cela peut avoir des effets différents et même nocifs sur le système nerveux d’un pratiquant qui n’est pas prêt pour cela. Naturellement c’est simplement une introduction basique, un aperçu ,à ce sujet. La science qui traite de Prana shakti, chakras et Kundalini est vaste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires