Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 06:57

LE BIEN ET LE MAL

  • Dans l’absolu, le bien et le mal n’existent pas. Dans l’absolu il n’existe pas deux, mais UN, Une seule énergie, une seule conscience.
  • Cependant, tant que nous ne sommes pas « illuminés » notre conception fait que nous voyons deux… le bien d’un côté et le mal de l’autre. Deux opposés, deux côtés d’une même pièce, inséparables… Tous les opposés dans la nature sont complémentaires, et forment une parfaite harmonie, seulement vue par les êtres réalisés.
  • L’être humain a séparé les opposés, suivant ses concepts, ses croyances, ses idéaux. Le mal existe dans ce monde en opposé à ce que nous estimons le bien. Certes, certaines personnes sont négatives, on ne peut le nier, parce que leur énergie est elle-aussi coupée en deux, SSRS dit que lorsque l’énergie forme un nœud alors le mal existe… l’esprit humain, à cause de l’égo est duel…
  • Un autre exemple : nous venons d’être cambriolé et on nous présente le voleur… le voleur a mal agit, ça c’est sur… nous devons l’accepter pour ce qu’il est, mais nous savons maintenant que c’est un voleur, nous n’avons pas à lui ouvrir notre porte !...
  • Parfois ce qui est « bien ou bon » pour quelqu’un peut s’avérer « mal ou mauvais » pour l’autre. Pour aller plus loin, le jugement est du à nos concepts du bien et du mal, par contre l’acceptation est indispensable, mais là encore il nous faut bien comprendre ce que veut dire accepter. ACCEPTER signifie que nous ne pouvons rien faire pour modifier ce qui est… c’est cette ACCEPTATION qui nous amène à Agir. Notre réaction nous fait juger, notre action nous fait agir, soit si cela est possible nous allons tenter d’éduquer cette personne, lui montrer son erreur, soit si elle ne veut rien entendre nous ne sommes pas obligés de la côtoyer. Cette compréhension de l’acceptation est importante car le concept que nous avons de ce mot n’est pas la vérité. Vous savez les Maîtres chassent aussi des disciples ou des étudiants de leur ashram, Gurumai a même chassé son propre frère de son ashram parce qu’il se conduisait mal. Accepter ne signifie pas excuser.
  • L’histoire du « fermier et de son cheval » est souvent racontée par les Maîtres pour enseigner que les opposés sont complémentaires et que ce qui nous semble mauvais, mal sur le moment peut s’avérer et souvent s’avère être quelque chose de positif dans le futur. Le Divin nous protège, en n’exauçant pas nos désirs, ou en mettant sur notre chemin des obstacles pour que nous puissions en tirer des leçons. Il faut parfois un certain temps pour se rendre compte que ce qui s’est passé était en fait une bénédiction !
  • L’être humain a besoin d’éduquer son esprit, d’apprendre à regarder et s’émerveiller devant la beauté du monde, d’abandonner ses concepts, ses idéaux pour une plus grande compréhension… c’est de cette façon que nous gagnons la liberté… en équilibrant les énergies dans le corps, l’esprit est plus clair et cesse de juger. L’être humain a brisé l’harmonie, en donnant libre cours à son désir…

Vos questions sont les bienvenues !!!

  • Aditi 3 Mai 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires