Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 07:51

Est-ce que nous sommes un vrai lecteur ou un lecteur grenouille !!!!!

… « Il y a des gens qui poussent la sophistication jusqu’à lire sans lire. Comme des hommes grenouilles, ils traversent les livres sans prendre une goutte d’eau. Ce sont les lecteurs-grenouilles. Ils froment l’immense majorité des lecteurs humains. Je suis d’une telle naïveté. Je pensais que tout le monde lisait comme moi ; moi je lis comme je mange ; ça signifie pas seulement que j’en ai besoin, ça signifie surtout que ça entre dans mes composantes et que ça les modifie. On n’est pas le même selon qu’on a mangé du boudin ou du caviar ; on n’est pas le même non plus selon qu’on vient de lire Kant ou du Queneau. Enfin, quand je dis « on », je devrais dire « moi et quelques autres », car la plupart des gens émergent de Proust ou de Simenon dans un état identique, sans avoir perdu une miette de ce qu’ils étaient et sans avoir acquis une miette supplémentaire. Ils ont lu, c’est tout : dans le meilleur des cas, ils savent « ce dont il s’agit ».

On n’est jamais le même après avoir lu un livre, aussi modeste soit-il ! ça vous change. Ils permettent de Modifier le regard. Les autres continuent à voir les choses avec leur platitude originelle. La plupart des gens ne lisent pas. A ce sujet, il y a une citation excellent « au fond les gens ne lisent pas ; u, s’ils lisent, ils ne comprennent pas ; ou, s’ils comprennent, ils oublient. » Voilà qui résume admirablement la situation !

Tiré de l’Hygiène de l’assassin – de A N- ce n’est que le deuxième livre de cet écrivain que je lis… et chaque fois il me fait réfléchir à la condition de l’esprit humain…

Combien de fois, cliquons sur « j’aime » alors que nous n’avons pas lu ou vu le contenu ?

Lire pour passer le temps, lire pour lire sans aucune réflexion aucun blanc, ce moment où une phrase nous frappe et où pendant quelques instants nous fermons le livre et laissons notre esprit s’imprégner de ce que nous venons de lire… Combien lisent des « livres de spiritualité » comme on lirait un roman photo… Évidemment cela ne peut apporter aucun changement dans notre façon d’entendre, de voir, de comprendre… Bien sur il y a de « mauvais livres » mais quand on aime la lecture on s’en rend vite compte !

Les livres devraient avoir la mission de modifier quelque chose en nous ! et ils ont cette mission, nous faire comprendre l’être humain… car, dans tout livre il y a une part de celui qui écrit !

Peut-être lirez vous ce post, peut-être pas, ce n’est pas important pour moi, j’avais juste envie de partager avec vous une partie de cette lecture et ma réflexion (condensée).

Excellente semaine à vous tous !

Aditi -8/6 /2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires