Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 07:58

L’être humain est parfois indigne d’être nommé ainsi, il se conduit parfois comme un animal enragé…

La violence de Daesh est immonde, immorale…cependant, cette violence n’est que le reflet d’une société « mondiale » où la violence est chaque jour très présente.

Tout d’abord la violence des hommes envers les femmes, les viols, les coups physiques et psychologiques et toutes ces femmes qui meurent parce qu’elles ne sont même pas considérées comme des êtres humains. Ces enfants, violés, battus, martyrisés par leur propre parent qui devraient les aimer, les protéger… Ces pères qui violent leurs enfants, je suis outrée quand un enfant violé par son père et que la mère enfin s’en aperçoit et décide de protéger son enfant se sépare de ce monstre… et que fait aujourd’huii la justice… elle donne un droit de visite au père, il a le droit de prendre son enfant chez lui en vacances, et un week end par mois… est-ce normal, la société protège-t-elle ces enfants ? La cruauté mise en œuvre dans certains crimes, les corps découpés par des fous… (je ne peux penser que tous ces meurtriers aient un brin de conscience). Je m’indigne de cette société de consommation qui parfois, fait préféré aux parents d’acheter les derniers gadgets aux enfants les mettre devant la télé pour ne pas être dérangés… Oui, je sais, il y a aussi des monstres chez l’être humain féminin, des mères qui battent leurs enfants et pires…

Je suis indignée de voir ce monde, qui accuse toujours l’autre de ses propres errances, erreurs… Lorsque je regarde des émissions animalières, je ne vois souvent qu’amour et entre aide… Oui, il y a aussi une certaine violence, celle de protéger son territoire… Oui, cela paraît cruel de voir un lion courir après une gazelle et lui sauter dessus pour la prendre à la gorge et la tuer…

Mais eux ont un instinct de survie, ils ne font pas le mal pour le mal… c’est leur nature…

Celle de l’homme c’est de vivre ensemble, de s’entraider, d’aimer… L’homme est un être doué de Conscience. Il est ici pour grandir, il est de passage. Mais devant l’ignorance de l’être humain je suis « désarmer »…combien font des enfants pour les allocations familiales, ou tout simplement parce qu’ils ont envie de faire un enfant sans penser aux conséquences… j’ai connu une famille, 14 enfants, un an de différence entre chacun… on les laissait dans leur « lit » nager dans le pipi et le caca… pour ne pas qu’ils pleurent on leur donnait des médicaments… bref… Le désir n’a pas de fin… on veut plus, toujours plus même au détriment des autres membres de la famille…

Les différences sont enrichissantes, et à chaque rencontre elles nous permettent de NOUS découvrir, nous en découvrant l’autre. C’est la richesse de la vie en communauté. La Liberté d’aimer la vie et cette abondance de beauté qu’elle nous offre, l’égalité du droit de vivre et d’ avoir une couleur différente, des avis différents et cela mène à la Fraternité… le partage, grandir ensemble, vivre ensemble, se tendre la main l’un l’autre… Alors, OUI, LIBERTE-FRATERNITE-EGALITE ce que représente notre beau drapeau BLEU-BLANC-ROUGE… Veut dire quelque chose son message est reçu. On prône la démocratie et tout le monde ne fait que critiquer, et mettre la faute sur l’autre sans prendre ses responsabilités. Un président doit être respecté parce que la société l’a élu par le vote… Il ne fait pas partie de votre famille politique ? et alors… RESPECTER UN PRESIDENT c’est aussi RESPECTER NOTRE DRAPEAU, notre REPUBLIQUE… je ne dis pas d’être un mouton de panurge, nous pouvons ne pas être d’accord… alors bougeons nous…

Et Vous, est ce que cela vous indigne ?

5 JUILLET 1987 – en chemin

Jésus a médité longuement sur la condition de l’humain.

Le plus difficile pour l’humain c’est effectivement de devenir un HOMME.

Un homme unifié avec le divin, un homme capable de clarté intérieure...

Pour que l’Homme puisse naître, il suffit que l’humain ait perçu en lui, l’étincelle divine. Prenant conscience que le divin est en lui, il favorise l’éclosion de ce principe et commence à voir l’autre comme l’expression de cette Vérité, de ce fait, cela lui fait respecter et aimer l’autre dans sa différence...

Ce qu’Il a proposé aux humains c’est de découvrir l’HOMME à travers l’autre en disant :

“AIME TON PROCHAIN COMME TOI MÊME”, dès lors la relation psychologique apparaît évidente : si je n’aime pas mon prochain, c’est qu’il est le reflet de ma personne, reflet que je n’aime pas, cette prise de conscience devrait amener l’humain à apprendre à s’aimer, en s’acceptant et si nous pouvons à comprendre nos erreurs, nous pourrons comprendre celles des autres.

Si nous parvenons à AIMER DIEU en nous, nous pourrons parvenir à AIMER notre prochain, puisqu’il est lui aussi partie intégrante de ce système.

ADITI

Partager cet article

Repost 0

commentaires