Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 11:10

Quand nous nous identifions à l’énergie, la Conscience divine, nous ne pouvons faire des erreurs. L’égo est au repos et rien ne fait entrave à la puissance de la Conscience.

Les Devas ont cru à un moment que le monde entier leur appartenait, en cela ils se considéraient comme séparés de Brahman. Alors un Yaksha est venu les défier. Personne ne peut voir ou sentir ou toucher un Yaksha… Agni, l’énergie du feu a voulu relever le défi. Il dit au Yaksha, je peux tout brûler, tout transformer… alors le Yaksha jette un brin d’herbe devant lui et là, Agni ne put rien faire, il avait perdu son pouvoir. Dépité, il persiste et répète, Je suis Agni, je suis quelqu’un… Agni s’est donc considéré comme quelqu’un de particulier avec une énergie particulière, en adoptant cette attitude il a donc limité ses pouvoirs.

Puis Vayu l’atmosphère, le vent, y alla aussi, mais il ne fut pas capable de soulever le brin d’herbe. Ils sont revenus vaincus. Alors Indra le seigneur de l’esprit, le seigneur de tous les Devas a été envoyé. Les Devas précédent ne pouvaient pas savoir qui était ce Yaksha, mais Indra est venu vers lui et s’est transformé en Mère Divine. La Conscience D’Indra vient de la kundalini, l’énergie de la Mère Divine. La Devi, l’énergie de la Mère Divine, est un symbole de compassion, de soumission (dans le sens d’abandon), de sensibilité et de beauté. Indra s’est abandonné à la Mère Divine, elle lui a rappelé que la victoire de Brahman est la victoire sur tout. C’est seulement parce qu’Indra est épris du Divin qu’il a pu découvrir qui était le Yaksha et ce qu’est la vérité.

Il arrive parfois que nous sous-estimions l’intelligence, la force, les pouvoirs des autres parce qu’ils nous paraissent pas « à la hauteur, comme on dit »… peut-être sont ils trop effacés, ou timides, ou silencieux, etc… alors on peut penser que nous sommes plus intelligents, plus malins, plus spirituels ou autre, ne sous-estimez pas non plus les défis de la vie… certains semblent n’être que peu de choses et nous pensons que nous pourrons les vaincre avec facilité.

Le fait de nous penser plus fort, amoindri nos forces, car c’est l’égo qui s’exprime. Nous avons besoin de savoir sans nul doute « QUE TOUT EST BRAHMA, DIEU » En s’abandonnant à cette intelligence notre esprit retrouvera la Source et nous conduira vers la Vérité du moment… Quoi qu’il arrive, continuons à avancer. Si vous êtes charitables, si vous avez bon cœur, si vous êtes reconnaissants, les miracles, (ce que nous appelons parfois miracle) arrivent en abondance, vous avez la possibilité de bénir, de guérir, chaque talent, don, est un cadeau…le travail, l’argent, une belle maison, tout est un cadeau, les miracles ne sont rien d’autre qu’un instant où nous nous alignons totalement à l’énergie de vie, au Divin. C’est notre seule victoire… s’aligner sur la volonté divine, bien supérieure à notre volonté égotique. Si nous pensons que c’est le « je » en nous qui fait cela il y a peu de chance pour que le miracle survienne. Nous devons comprendre que la Conscience nous utilise comme un instrument, que tout est organisé parfaitement… notre vie devient parfaite dès l’instant où nous acceptons que toutes nos victoires et autres ont pour seul mérite Brahman… alors Brahman, le Divin nous accepte. C’est l’UN qui dirige. Le contentement c’est savoir que rien ne nous manque, que notre vie est parfaite telle qu’elle est…

Jusque là, le chemin est plus ou moins long !

Aditi 19/12/15

Partager cet article

Repost 0

commentaires