Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

Archives

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 07:32

C'est le piège de Maaya! Une personne perdue dans l'ignorance accorde une importance excessive aux choses matérielles et aux facteurs associés à ce monde matériel. Vous avez déjà identifié ce que Maaya vous fait. Maaya vous montre la carotte comme une richesse, un grand nom / renommée, dans de fausses identifications. Vous continuez à courir derrière ceci et n'atteignez jamais rien. Même si vous accomplissez ce après quoi  vous étiez en train de courir, vous réalisez que l'esprit a commencé à courir après quelque chose d'autre. C'est comme s'asseoir sur une manège et tourner en rond mais sans jamais vraiment aller quelque part. Vous allez continuer à courir et même atteindre le nom, la renommée, la richesse, etc., mais vous ne serez jamais satisfait de ceux-ci! C'est tout le piège de Maaya!

Un sage sait que tout cela est Maaya! Il n'est pas pris dans la dualité des riches et des pauvres, des hauts et des bas, etc. Pour lui, il n'y a pas de différence entre un ingénieur ou un employé de service, un tel enseigne seulement à ses enfants à marcher sur le bien plutôt que leur enseigner la compétition et la comparaison. Un sage ne pousse jamais ses enfants dans une direction particulière, mais seulement l'aide à identifier quelle est sa direction!

En grandissant dans la connaissance spirituelle, vous verrez la forteresse de Maaya s'affaiblir en vous. Vous réaliserez que c'est juste la faiblesse de l'esprit de tomber dans la comparaison, la fébrilité de courir derrière les gens et les choses. Une force intérieure prendra le dessus sur vous. Vous allez lentement y arriver. Comme la vieille peau de Maaya se dissipe, vous verrez le nouveau vous. Continuez à marcher sur le chemin de la spiritualité et continuez à assister à des séances de connaissances régulières. Ayez de la patience!

Partager cet article
Repost0

commentaires