Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 11:40
image001-copie-1.jpg

Le Chêne  millénaire de Châtillon

dit Chêne des Bosses

Le plus vieux chêne pédonculé d’Europe !
Dans le canton du Jura (Suisse),


 Ceux qui ignorent le conseil d’un sage le font à leurs dépens.



Il était une fois un arbre gigantesque au milieu d’une magnifique forêt. Beaucoup, beaucoup d’oiseaux vivaient dans cet arbre. Et le plus sage parmi eux était leur chef.

Un jour, le chef des oiseaux aperçut deux branches qui frottaient l’une sur l’autre. A cause des frottements, des copeaux de bois tombaient de l’arbre. Il remarqua alors un peu de fumée qui sortait des branches. Il se dit : « Sans le moindre doute, un feu va se déclarer et il brûlera toute la forêt. »

Alors le sage chef des oiseaux demanda à tous les oiseaux vivants dans l’arbre de se réunir. Alors il leur expliqua ce qu’il se passait : « Mes chers amis, l’arbre sur lequel nous vivons va bientôt brûler, à cause de deux branches qui frottent l’une sur l’autre à cause du vent. Le feu va sûrement détruire toute la forêt. C’est pourquoi il est très dangereux de rester ici. Nous devons vite quitter cette forêt ! »

Les oiseaux sages étaient d’accord avec lui. Alors ils s’en allèrent vers une autre forêt. Mais les oiseaux stupides déclarèrent : « Ce vieux chef se fait trop de soucis, comme d’habitude. Il a tellement peur qu’il arrive à voir des crocodiles dans une goutte d’eau ! Pourquoi quitter cet arbre où nous avons toujours été en sécurité ? Que les peureux s’en aillent ! Nous, les plus courageux, nous resterons ici ! »

Mais finalement, les craintes du chef des oiseaux se réalisèrent. Les branches. En frottant les unes sur les autres avaient fait jaillir des étincelles qui tombèrent sur les feuilles sèches au pied de l’arbre. Les étincelles se transformèrent en flammes qui grandissaient de plus en plus. En peu de temps, l’arbre géant se mit à brûler. Les oiseaux stupides qui n’étaient pas partis furent pris au piège par les flammes et la fumée. Beaucoup d’entre eux, ne pouvant pas s’échapper, périrent dans l’incendie.

Moralité : Ceux qui ignorent le conseil d’un sage le font à leurs dépens. Stupide est celui qui n'écoute pas le conseil d'un sage...

Centre Bouddhique International

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lung Ta 13/11/2007 17:28

Aditi, pourrais tu m'en dire un peu plus sur Saraha ?MERCI chaleureusement