Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 05:28
Le seigneur de la subsistance     

Mise à part vers ton visage, je n'ai pas de regard vers un autre visage,
Mise à part dans ta rue, je n'ai pas de passage dans une autre rue.

Je ne suis rien d'autres qu'un arbre sec,
et mon art c'est d'être brûler,

sinon dans le jardin de l'amour bonté,
 je n'ai pas d'autres fruit.


Oh celui qui sert le vin !
Quelque soit le vin que tu me donnes,
 je suis soumis comme une coupe,

je n'ai ni plainte dans mon cœur,
ni de larmes sur mon visage.


Je suis à l'abri dans ton refuge et
je suis satisfait avec ta satisfaction,

quelle peine pourrais-je avoir si je n'ai aucun bien apparent ?

Depuis que j'ai mis le pied dans la taverne de la ruine de l'annihilation,
j'ai vu devant ta seigneurie de la subsistance
que je ne suis même pas une trace.


Je souhaitais obtenir des nouvelles de Toi,
depuis que j'ai obtenu des nouvelles de Toi,
je n'ai aucune nouvelle.


Je suis le donateur de lumière ,
 toute ma vie je ne veux que Toi et c'est tout,

car avec d'autres que Toi je n'ai rien à faire.

Extrait du Divan de Dr. Javad Nurbakhsh. - Traduit du persan

**********

Dr Javad Nurbakhsh est l'actuel maitre de l'ordre Nématollahi des soufis (ordre fondé au XIVème siècle par Shah Nématollah Vali). Né le 10 décembre 1926 à Kerman en Iran, lauréat de la faculté de médecine de Paris, praticien et chef du département de psychiatrie à l'université de Téhéran jusqu'en 1978, il est l'auteur d'une centaine d'ouvrages historiques et biographiques, de traités et de recueils abordant tous les aspects de l'enseignement soufi, et d'un dictionnaire encyclopédique sur le soufisme.


Munes Ali Shah


Dr. Nurbakhsh à été initié dans la voie Soufie Nématollahi à l'age de seize ans. A vingt ans, il fut nommé Sheikh (directeur spirituel) par son maître Munes 'Ali Shah, puis devint lui même maître de la confrérie Nématollahi à la mort de son maître. Il était alors âgé de 26 ans.








(poème emprunté sur le site "la lettre soufie"

Partager cet article

Repost 0

commentaires