Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 18:18
C'est un poème que j'ai écrit en 1979...    et qui, comme bien d'autres, dormaient... J'aime bien les relire et vous les faire partager. Ainsi je partage avec vous, mon chemin, qui ne fut pas facile mais ce qui est le plus important, ce sont ces difficultés qui nous font grandir, qui nous révèlent à nous-même, nous forge et nous donne les solutions...
Même avec toutes les difficultés que j'ai dues rencontrées, j'ai toujours regardé ma vie comme une suite de miracles.


... Je suis là, seule, regardant l'eau se mouvoir dans cette immensité qu'est la mer...
... J'entends le vacarme des vagues qui se brisent et meurent sur les rochers...
... comme une musique qui berce ma peine...

...Je  rêve...
Cette immensité contient tant de trésors

J’ai peur de la mouvance de la mer
Et pourtant je l’aime, c’est ma seule amie
Dans les moments de grande tristesse
C'est TOI que je cherche

J’ai peur du silence
Et pourtant je m’y enferme
Pour n’être qu’avec moi,
Me trouver
Et c'est vers TOI que je viens

J’ai peur de la nuit
Et je l’aime car elle révèle la beauté
J’ai peur de l’inconnu
Et je cherche à découvrir son mystère,
Dans mes peurs,
C'est encore TOI que je cherche

J’ai peur de l’Homme
Et j’aime sa compagnie
J’ai peur de la forêt, son immensité
Et pourtant, j’aime m’y promener,
Entendre l’arbre gémir,
L’oiseau chanter
L’écureuil détaler en haut du chêne
Dans toute vie,
C'est TOI que je vois

Ma vie est comme la mer,
Pleine de remous et de tourbillons,
De gouffres et d’abîmes,
D’inconnus et d’énigmes.
Elle me révèle
Mes peurs secrètes...

J’ai peur lorsqu’elle est en colère
Noire, avec son écume
Mais toujours je recherche sa compagnie
Elle me berce
Elle est la complice de mes joies et mes peines
J’en ai fait le témoin de mon bonheur
Elle connaît tout de moi,
Les tourments, les espoirs,
Les joies
Tout comme TOI

Car au milieu de ce vacarme infernal
Le Silence s’installe
Alors, m’abandonnant à l’instant
S’envolent les tourments
Et Tu viens
Tu es là, tout près
Toi que je cherche sans cesse
En tout et partout
Pour te dire mon Amour
Chanter tes louanges
M’unir pour l’Eternité
À Ton NOM

ML - 20/10/79  
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires