Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 15:53


                  

         






« L’agression est la source de nos problèmes, non la solution »
« Quand nous avons peur, nous devenons très égoïstes »…

L’appréciation de soi est nécessaire pour apprécier chaque chose dans l’existence. Pour apprécier la vie, la méditation est fondamentale… car comment apprécier ce que l’on ne connaît pas…  Notre vie est la somme de tout ce que nous pensons, et faisons… s’asseoir sans attente, simplement redécouvrir notre Être…
L’apprentissage de la méditation est d’éveiller en nous la conscience de notre corps. Exercices que me suggéra mon Maître… « Quand tu marches prends conscience que tu marches, observe ta marche…  Ressens chaque pas dans ton corps, comment les pieds se posent, comment tu avances une jambe après l’autre…  etc… puis, les bras, les mains, le corps tout entier … Instant après instant… puis, vint observe ce que tu manges, comment tu le manges, le goût, la texture de l’aliment, lorsque tu fais la vaisselle, lave-là en toute conscience… observe chaque geste, sent l’eau qui coule sur tes mains, sent le savon, l’éponge que tu tiens… etc…

Cette vie ne s’exprime que dans l’instant, « ici et maintenant » un instant unique qui jamais ne reviendra, un instant d’éternité renouvelé tout au long des secondes qui suivent, aucune n’est semblable à la précédente ainsi la vie prend tout son intérêt… Car, dans l’observation, la conscience est là. C’est dans cette seconde que nous pouvons redécouvrir notre Etre fondamental, ce n’est pas l’instant d’avant ou celui d’après…
L’eau de la rivière coule et tout en étant la même que celle qui coule de la Source, elle se renouvelle chaque instant . s’asseoir au bord d’une rivière et regarder l’eau s’écouler lentement, nous fait prendre conscience que celle-ci tout en étant apparemment la même que l’instant d’avant n’est en aucun cas identique… C’est une nouvelle eau qui coule de la Source. Lorsque l’eau stagne, elle finit par pourrir, le fond est vaseux, elle perd son éclat, sa transparence, elle se pollue, les microbes pullulent…Nous ne pouvons la boire sans risque d’être malade.
L’air que nous respirons est à chaque instant vivifié, renouvelé, sinon nous nous asphyxierions

Vivre cet instant privilégié, celui qui seul compte… l’avant, l’après n’ont pas d’importance, ils ne sont pas réels… La méditation ne peut se vivre dans le passé ou le futur, uniquement dans l’instant.
Et chaque instant vécu consciemment devient l’éternité, il est unique et nous ramène à la Source.
C’est pour cela que chaque chose dite ou faites doit l’être dans l’Instant. Dans l’instant il n’existe que la joie d’accomplir, la joie de vivre… sans calcul… Lorsque nous sommes dans le passé ou le futur nous accomplissons les choses avec résignation, soumission dans le sens d’obligation, avec colère aussi… Nous nions la beauté de la Vie. Nous la refusons et laissons place à la comparaison, au jugement, au souvenir… La vie est précieuse, il n’est pas de cadeau au monde qui ne soit plus précieux.

Aditi

Partager cet article

Repost 0

commentaires