Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 07:14
Pour apprendre à marcher l’enfant a besoin de
s’accrocher à quelqu’un ou quelque chose qui lui semble solide, puis au fur et à mesure qu’il se sent en confiance il lâche prise, parce qu’il est de moins en moins hésitant, il tombe, mais se relève et continue à marcher…
Lorsque le chercheur, face au Maître, sent en lui cette confiance que lui donne le Maître, il lâche prise et arrête de se cramponner à des chimères, et dans ce nouvel état un monde nouveau apparaît, insoupçonné, un monde de joie, non une joie procurée par un autre, mais cet état de joie incontidionnelle qui ressurgit du plus profond de notre Etre.Cette puissante source d’amour qui balaie tout sur son passage n’est pas l’apanage de certains d’entre nous mais ELLE EST en chacun de nous, car personne ne pourrait vivre sans cette énergie de vie et d’amour.

(il est, bien entendu, que lorsque je parle de « lâche »… Je parle en général… c’est une réalité et non un jugement…)


LA CONFIANCE :

Dans le foyer, lorsqu’il y a confiance, il y a harmonie… La famille a perdu de son importance, et pourtant, c’est dans la famille que l’enfant apprend la confiance. Le père a son rôle et la mère le sien, si chacun respecte l’autre, cela crée l’harmonie. L’harmonie se manifeste uniquement dans cet état de confiance réciproque dénué de peurs,. Et là où il y a harmonie, il y a amour.

Mais, lorsqu’il y a suspicion, la jalousie, emprisonnement de l’autre ces névroses créent le chaos. C’est parce que nous ne vivons pas l’instant,   ’est-à-dire sans jugement, sans comparaison. L’instant est alors remplacé, corrompu par quelques pensées du passé, venant de notre expérience ou de l’expérience d’un autre… Nous avons si peur d’être trompé ! et en admettant que l’autre nous trompe, nous maltraite psychologiquement, nous devrions savoir et avoir cette certitude c’est que cet irrespect est avant tout envers lui-même. Je ne suis jamais le problème de l’autre, même si l’autre veut me faire croire cela. Souvenez-vous que quelqu’un qui ne respecte pas ses engagements, a des problèmes envers lui-même. Celui qui se respecte ne peut être que respectueux envers l’autre… Il me semble entendre oui mais, pourtant quelques fois, la rupture arrive… Bien sûr cela peut arriver tout en se respectant, mais ce n’est pas de la faute de l’autre… C’est parce que nous avons cessé d’aimer… Ou que nous nous laissons aller à nos désirs…  Si nous pensons que nous sommes souillés par les propos de l’autre, il faut chercher en nous-même à quoi se rapporte cette souillure…

L’autre reste un miroir de nos erreurs, de nos manques, de notre ignorance, nous l’accusons sans savoir que c’est nous-même qui nous accusons…  Mon maître dit : « lorsque vous accusez quelqu’un, vous pointez un doigt vers lui, mais vous en retournez trois vers vous. »
Songeons -y, lorsqu’il nous prend l’envie de dire à l’autre c’est de ta faute…
Lorsque nous ne voyons dans l’autre que la substance de son Être, l’Amour, alors vous êtes Cela.

Aditi












Partager cet article

Repost 0

commentaires