Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 05:33

Quand ces dualités n’existent plus,
l’Advaïta lui-même ne peut pas exister.

Et dans l’Absolu, au-delà de tout ce qui est séparé,
 il n’y a ni règles, ni lois, ni descriptions.

 

C’est seulement ici et maintenant que toutes tes luttes peuvent être calmées, tes doutes et ton indécision dissipées, et qu’une vie libérée devient possible.
Et à chaque moment, tu es libre de ton esclavage;
 tu n’es attaché à rien et rien ne s’attache à toi.
 Tout devient clair, vide, et lumineux en soi,
sans aucun effort de ton mental.

 

Quand viennent des doutes, relies-toi simplement à ce « non-deux » et tu couleras directement dans l’harmonie avec cette réalité.
Dans ce « non-deux », toi et tout n’êtes plus séparés,
toi et tout n’êtes plus exclus.

Peu importe quand et peu importe où,
 être libéré signifie entrer dans cette vérité.

Et dans cette vérité, il n’y a ni temps, ni espace, ni différentiation;
un seul moment est infini.

 

Il y a de la confusion en toi et de la confusion à l’extérieur de toi et pourtant l’univers est toujours juste en face de toi.
 Quand tu ne te défini plus et quand tes frontières auto construites disparaissent,
 l’univers est à la fois infiniment grand et infiniment petit;
 il n’y a pas de différence.

 

Il en est aussi ainsi avec être et non-être.

Arrêtes de maintenir les doutes et les discussions
qui n’ont rien à voir avec cette réalité:

 

Tout est l’Un, et l’Un est en tout;
pas de frontières excepté celles créées par ton mental.

Si tu peux réaliser seulement cela,
tu ne t’inquiéteras plus de tes non-perfections,
ni de celles du monde.

 

Vivre avec cette conviction est la voie de la non-dualité,
car le non-duel est déjà unifié par le mental qui fait confiance à la Voie.

 

Mots !

La Voie est au-delà de tout langage,
car dans la Voie,
il n’y a ni passé
ni futur
ni présent.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires