Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 09:59
LA LOI n’est pas seulement une somme de préceptes et de commandements, c’est une personne, un comportement.

« N’imposez aucune règle hormis celle dont je fus le Témoin.

Cette Loi d’Amour et de liberté dont je fus l’Acte et la Char, dont j’ai témoigné avec ma parole, mes gestes, ma patience, mon pardon…

« Soyez vous aussi les témoins de l’Amour en chair et en os, soyez au milieu des objets, des sujets créateurs, parlants et aimants, capables de rendre aux « objets inanimés » leurs noms et leurs âmes.

AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES " COMME " JE VOUS AI AIMÉ.

Il n’y a pas d’autre loi, toute la difficulté est de vivre ce « comme », de devenir soi-même le Témoignage vécu par l’Enseigneur, d’aimer ses parents, ses amis (es), ses ennemis homes et femmes « somme » Il les aimait, d’aimer la Source de tout ce qui vit et respire « comme » Il L’a aimée.

C’est un Principe de vie, une source de liberté et d’amour qu’il s’agit de laisser jaillir en nous.

L’enfant qui ne recevrait pas de ses parents quelques limites à son désir aurait des difficultés à se connaître et à se reconnaître. Le problème c’est de donner des limites « qui n’enferment pas », qui ne clôturent, ou ne « castrent » pas, un être humain dans son devenir.

Nous avons besoin pour évoluer à la fois de sécurité et de liberté.

Donner avec Amour c’est aussi permettre l’erreur… Aimer ce n’est pas être esclave de la Loi, c’est la dépasser en l’accomplissant.


« Tu peux honorer ton père et ta mère.

« Tu peux » ne pas les aimer, cela n’est pas toujours possible, l’amour ne se commande pas, il s’exerce ; quand il y a eu trop de mépris, d’indifférence, de violence, ne te hâte pas de les aimer.

« Tu peux » les honorer, leur donner tout le poids, reconnaître, que cela te plaise ou ne te plaise pas, que la vie t’a été donnée à travers eux.

Honorer son père et sa mère, c’est honorer notre Réel qui s’incarne dans une histoire ; elle est ce qu’elle est, certainement pas parfaite ; elle est, et le nier te couperait du Réel, ce qui n’irait pas sans conséquences graves pour ta santé et ton psychisme. Honore ton père et ta mère, et si c’est possible ne te prive pas des les aimer ; de les aimer pour ce qu’ils sont pour des parents que tu dois quitter, non rejeter, sinon ton amour se transformerait en chaînes, en aliénations subtiles….


Lorsque nos parents nous donnent de l’amour, il nous arrive parfois d’en « avoir assez » de cet amour, de cette famille aimante… Qui nous attire comme un aimant mais dont nous voulons nous débarrasser… L’erreur est de « rejeter » cette famille aimante. Nous pouvons nous en éloigner, pour nous libérer des chaînes que nous avons souvent construites nous-mêmes, parce que l’Amour est la Source de la Vie…

Rejeter : « jeter hors de soi »…

Jeter cet Amour en espérant pouvoir reconstruire une famille aimante ailleurs est source d’erreur… Tant qu’en nous existe cette notion de rejet, souvent inconsciente, nous ne pourrons jamais être heureux ailleurs. Nous faisons beaucoup plus d’erreurs d’éducation et autres et en fin de compte tout le monde est malheureux…

Souvent ceux qui ont été mal-aimés rejettent l’Amour (gratuit) qu’on peut leur offrir… Car l’Amour ce n’est pas être « collé » l’un à l’autre, l’Amour ne peut se vivre que dans la LIBERTE.

Aimer son père et sa mère qui ont été des parents « aimants », « comme » Jésus nous a aimé… « Comme » notre Maître quand nous en avons un… C’est vouloir le bonheur de l’autre…

L’Amour n’est jamais « aliénant » et si nous le voyons comme cela il nous faut réajuster notre compréhension de cet « amour » inconditionnel qui nous ait offert.

HONORER : manifester du respect…
Questionnons nous réellement sur ce terme Honorer…


- Il m'arrive souvent d'ouvrir un livre et le hasard amène certaines lectures à des moments clés de la vie... ou des réflexions auxquelles nous avons pensé ou des événements qui ont eu lieu...
Je repense aussi à l'instant même d'une phrase que j'ai lu et qui parlait "des gens bienfaisants et des gens malfaisants"... Quelqu'un de bienfaisant est quelqu'un qui vous veut du bien... et qui parfois vous ennuie avec ses conseils, ou qui tente de nous ouvrir les yeux sur un sujet récurant, quelque chose que nous ne voulons pas voir... préférant peut-être  le malheur, la tristesse dans laquelle nous plonge notre connu, plutôt que de se réveiller et d'affronter ce connu et ce passé qui est la conséquence de nos souffrances d'aujourd'hui... et nous nous trompons de personne nous imaginons facilement que "cette personne qui nous veut soi-disant du bien" est justement entrain de nous faire souffrir en nous ouvrant les yeux...

"le malfaisant" ne fait rien pour vous ouvrir les yeux, bien au contraire, il vous plonge de plus en plus dans l'erreur et la tristesse de votre vie... il fait de vous "son" jouet, vous pensez être conscient de cela , mais il est vraiment nécessaire d'"ouvrir" grand les yeux, se réveiller pour en sortir...
le manipulateur fait qu'avec le temps qui passe vous devenez vous-même manipulateur c'est un jeu PERVERS soyez en conscient...

Ne vous trompez pas d'"ENNEMI" ni d'"AMI" ...

Tout cela ne concerne pas seulement les "parents"... de chair et de sang... nous pouvons aussi considérer comme un parent toute personne tendant à nous ouvrir les yeux sur la réalité de la vie... toute personne visant à nous rendre libre... 

Ne sommes nous pas tous "frères" ne sommes nous pas tous, nés de l'UN.

Appelez l'Amour en vous, Il viendra sans attendre mais pas forcément comme vous l'imaginez... "quelqu'un qui ne vous contrarie jamais, va toujours dans votre sens ou vous emmène dans sa noirceur" n'oubliez jamais non plus qu'à force de vivre avec quelqu'un de pervers, si vous restez trop longtemps, sa perversion fera écho en vous, si elle ne faisait pas "écho" vous vous éloigneriez... quel que soient les liens qui vous unissent, vous pourriez l'honorer de vous avoir montré le côté sombre de lui-même et de votre personnalité... afin que vous puissiez avancer...




ce matin en ouvrant l'Evangile de Marie, j'y ai lu ce qui est noté en vert, et cela a fait naître les réflexions en blanc...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilou 08/03/2009 08:33

J'ai aimé lire le vert et le blanc ..quand les mots nous portent ...à notre porte . Un jour, je ne sais plus trop quand , j'avais écris ceci :" aime ton prochain comme toi même" "comme" contient deux " aime " .

Aditi 09/03/2009 08:47


oui, très belle réflexion, digne de toi Lilou...