Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 06:19
  La Holî - parfois appelée fête des couleurs ou Phâlgunotsava - est la fête hindoue de l'équinoxe de printemps. Elle trouve son origine dans la Vasantotsava, à la fois un sacre du printemps et célébration de la fertilité. Il est fêté dans toute l'Inde durant deux jours au cours de la pleine lune du mois de Phâlguna qui se situe en février-mars. La Holî est dédiée à Krishna dans le nord de l'Inde et à Kâma dans le sud.

La Holî est fêtée avec une ferveur particulière en Orissa et dans la région de Mathura, la ville de naissance de Krishna.

La nuit du premier jour de la fête, un feu est allumé pour rappeler la crémation de Holîka. Le deuxième jour, connu sous le nom de Rangapanchami, les gens, habillés en blanc, circulent avec des pigments de couleurs qu'ils se jettent l'un à l'autre, il est alors d'usage de s'excuser, après avoir sacrifié au rite coloré, par « Bura na mano, Holî hai » ( ’ Ne soyez pas fâché, c'est la Holî » en hindî). C'est aussi l'occasion pour s'inviter à partager des mets préparés spécialement pour cette occasion.

C’est aussi un jour ou les ennemis deviennent amis oubliant leurs différents, tout le monde célèbre cette fête avec un esprit de fraternité.

Spécialement dans le nord de l’Inde les effigies de Holîka sont brûlées dans d’énormes feu de joie. Dans d’autres régions, le fait de brûler Holîka, est un hommage au Dieu Agni, le dieu du Feu. Les gens offrent des produits de leur récolte en toute humilité.

Les pigments qu'ils se jettent ont une signification bien précise :
 Le vert pour l'harmonie,
 L'orange pour l'optimisme,
 Le bleu pour la vitalité.
Le rouge pour la joie et l'amour.

LA LEGENDE DE PRAHLAD ET HIRANYSKSHYAP.
Le roi des génies, Hiranyakashap était un homme de pouvoir si égoïste et puissant qu'il se prit pour Dieu lui même et voulut qu'on adora que lui. Il avait un fils Prahlâda, fidèle à Vishnu, qui refusa d'observer le culte imposé par son père.  Prahlad était un ardent dévôt de Narayana. Furieux, le roi voulut mettre à mort l'enfant.

Il ordonna que Prahlâd soit écrasé par un éléphant. Mais l'enfant s'en sortit indemne. Il fut jeté du haut d'une falaise, fut mordu par un serpent venimeux. Le poison se transforma en nectar.

Il demanda alors à sa sœur de se débarrasser de son fils. La soeur du roi, Holîka, avait reçu le pouvoir de résister aux flammes. Il fut décidé qu'elle porterait son neveu au milieu du bûcher. Mais c'est Holîka qui mourut, consumée par les flammes alors que Prahlâd en réchappa. La légende dit que Holîka devait payer le prix pour son sinistre désir, le prix à payer était sa vie, mais elle l’ignorait se croyant protégé par son pouvoir. Ce qu’elle ignorait c’est que ce pouvoir ne fonctionnait que si elle entrait seule dans le feu. Prahlâd psalmodiait sans cesse le nom du Seigneur Narayana. Narayana l’a béni pour son dévouement extrême. Protégé par sa foi en Vishnu, le garçon réchappait de toutes les atrocités imposées par son père. C'est en hommage à Holîka, qu'on donna à cette fête le nom de Holî.

Holî est un dérivé de Holîka, dont nous venons de lire la légende. Ce festival est aussi célèbre comme la victoire du bien sur le mal. Holî est aussi célébré comme le triomphe du dévot, la légende dit que personne, de quelque manière que ce soit ne peut faire du mal à un vrai dévot. Et ceux qui osent lui faire du mal seront réduits en cendre.

Plusieurs légendes se rapportent à Holî.

Puissions nous brûler en ce jour tous les « démons » qui nous tiennent éloignés les uns des autres. Ces « démons » nous habitent et prennent naissance dans nos peurs…

Joyeuse fête de Holî… Que vos cœurs soient remplis d’amour et de joie.


²

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aboudou 13/08/2010 15:16



Bonjour,


Je suis apprentie et je travaille chez Generali. J’ai vu vos photos sur l’Inde et notamment celles sur la fête des couleurs. Je souhaiterai s’avoir si cela vous dérange que je puisse les utiliser
pour décorer une salle.


En effet, j’organise l’évenement annuel de ma direction est le thème que je propose est l’Inde. J’aimerai en imprimer qqls unes et les coller au mur le temps du Forum (cad 2 h)


D’avance merci de votre aide et de votre compréhension.


Cordialement,


Maroita ABOUDOU