Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 16:17
Krishnamurti était un Maître très incisif, voici ce qu’il disait à propos du chagrin occasionné par la mort d’un être cher.

Une veuve vint le trouver. Elle lui dit que depuis que son mari était mort elle n’arrivait plus à sourire ni à voir la beauté de la vie. Le soleil semblait ne plus éclairer sa vie. Les fleurs n’étaient plus aussi belle etc…

Krishnamurti lui répondit ceci : Pleurez-vous vraiment la mort de votre mari ?  Ou bien pleurez vous sur le vide qu’il a laissé en vous ? Arrêtez de vous plaindre. C’est sur vous que vous pleurez.

Nous pleurons parce que l’autre a créé un vide en nous, en fait nous pleurons pour nous, car nous nous sentons seul, ce n’est pas sur l’autre, car à ce moment-là il nous suffirait de comprendre que l’autre ne peut en aucun cas être malheureux, la mort est un voile que l’on traverse ; nous pleurons parce qu’il nous a quitté, nous pleurons sur nous-mêmes. Et nous pleurerons d’autant plus que nous nous apitoyons sur nous.   L’autre est parti parce que c’était son « heure » et non parce qu’il ne nous aimait plus… Mais l’autre vit en nous tant que nous nous souvenons de lui. La tristesse alourdit l’esprit, retient… La tristesse nous empêche de voir ceux qui restent…  Si au lieu de penser à nous, nous pensons à ceux qui restent, qui sont là, en vie, qui ont besoin de nous, alors, miraculeusement le chagrin s’en va.  Bien sûr l’autre nous manque, et nous manquera, sa présence… Mais nous comprenons alors que TOUT EST BIEN.

(Il n'est pas question ici de ne pas comprendre la tristesse ressentie et causée par l'absence d'un être cher...  mais c'est tout simplement à méditer, s'interroger nous amène à découvrir la source de notre chagrin...  et ce n'est pas facile, bien sûr.  C'est juste une réflexion...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires