Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 10:27
-JOUEZ VOTRE RÔLE
 
Soyez reconnaissants pour les qualités qui vous ont été accordées car elles ne sont pas de votre propre fait. De la même manière, cela dépend du rôle que vous avez été amené à jouer.
 
Regardez, dans un rôle, vous avez tenu le rôle d’un méchant, et vous jouez ce rôle parfaitement. Un méchant sait toujours quand il joue le rôle d’un méchant, c’est juste un rôle, Je joue, Je suis très sincère dans mon rôle.
 
Il y a un dicton en sanskrit, Durjanam Prathamam Vande Sajjanam Tadanantaram. D’abord, il joue le rôle de la mauvaise personne, et ensuite du brave homme. L’homme mauvais chute et de vous donne un exemple, « ne faites pas ce que j’ai fait. »

 Ne détestez pas un criminel qui est en prison, parce qu’il est un criminel. En prison, il y a un criminel, il est une incarnation de Dieu. Il vous a rendu un très grand service. Ne détestez jamais un toxicomane, parce qu’il vous a donné une si belle leçon, et ce rôle lui a été donné. Il a juste exécuté son rôle de cette façon.
Lorsque vous comprenez les bases de la loi, de la vérité, alors votre perfection intérieure devient stable, afin que rien sur cette planète ne puisse ébranler votre perfection intérieure. Rien ne peut vous secouer. Vous prenez  connaissance d’une erreur quand vous êtes innocent! La connaissance d’une erreur point au moment où vous êtes hors de l’erreur».
 
Cependant le passé a été, quelle que soit l’erreur qui s’est produite, ne vous considérez pas comme un pécheur ou le responsable de cette erreur. Dans le moment présent, vous êtes encore nouveau, pur et clair. Les erreurs du passé sont passées. Quand cette connaissance vient, à ce moment, vous êtes à nouveau parfait.
Souvent, les mères grondent leurs enfants et par la suite se sentent si coupables. Puis vient le regret, « Oh, la mauvaise chose que j’ai faite. J’étais tellement en colère et contrariée contre cet enfant, pauvre enfant! Je n’aurais pas dû faire cela. » Ensuite, vous vous préparez à nouveau à vous mettre en colère. Bon, vous avez été en colère après votre enfant une ou deux fois. Pourquoi? En raison du manque conscience! Le manque de conscience était arrivé, aussi la colère est venue, cela s’est produit.
C’est ce que dit Krishna à Arjuna, « Arjuna, tu penses que tu ne vas pas faire ce que tu es censé faire? Je te le dis, tu feras cela. Même si tu ne le veux pas, tu vas le faire! »
 D’une façon très intelligente, il dit: « Tu ferais mieux de t’en remettre à moi directement ». Il dit: « Laisse tout tomber. Abandonne toi à moi, et fais ce que je dis ». Puis Il dit: « Bien, je t’ai dit ce que j’avais à dire, maintenant réfléchis et fais ce que tu veux, fais tout ce que tu veux faire, fais comme bon te semble». Mais ensuite il a dit, «Mais n’oublie pas, que tu ne feras seulement que ce que je veux». Ces dernières phrases de Krishna étaient tellement confuses, que les gens ont eu du mal à leur donner un sens. Il y a des milliers de commentaires afin d’essayer de comprendre le sens de ces quelques mots, trois déclarations contradictoires. Il affirme d’abord, la remise de tout, je vais tout faire pour toi, où tout simplement fais ce que je dis. Puis il dit: Pense, pense et vois ce qui est bon pour toi, fais ce que bon te semble. Et puis dans la troisième déclaration, il dit: Mais rappelle-toi (de toute façon), tu ne feras que ce que je veux que tu fasses.

Tout notre vouloir faire, « commander le navire», est là pour éliminer le tamas ou inertie en vous. Une fois que l’inertie est éliminée, alors vous êtes dans l’action. Lorsque vous agissez, vous devenez un témoin de l’action. Alors, vous savez que vous n’êtes pas en train de faire. Tout arrive à travers vous. Ceci est le dernier niveau de la réalisation. Vous pouvez voir cela dans chacune de vos actions. Avez-vous remarqué ceci? Vous êtes chargé de «faire» puis vous accomplissez quelque chose. Au début, vous pensez, « Oh! J’ai accompli. » Mais vous réalisez de plus en plus et de plus en plus et avec le temps, vous commencez à sentir, « non, ça se passe. Je n’ai pas fait quoi que ce soit, je n’ai rien d’accompli. » « 

Un écrivain sentira, «Je n’ai pas écrit, ça a juste commencé à couler, ça a commencé à se produire.» Tout travail de création dans le monde, que ce soit la peinture, la danse, le théâtre, la musique, tout autre chose– tout est venu de ce lieu inconnu. Ça a juste commencé à se produire spontanément. Vous n’êtes pas le faiseur. Le meilleur sculpteur dira, «Je ne l’ai pas fait, cela s’est juste produit.» Le meilleur peintre se dira la même chose, le meilleur compositeur de musique dira la même chose. Je vous le dis, la même chose est vraie pour les criminels aussi. Vous demandez au pire des criminels », avez-vous fait cela? » Il répondra: «Non, c’est arrivé! Que pouvais-je faire? »

La Connaissance du Soi est la seule chose qui puisse vous emmener de l’imperfection à la perfection




Une fois cette compréhension acquise... instant après instant, souvenez-vous... ainsi, la vie devient plus aisée, et l'amour peut grandir... car si nous sommes persuadés que l'autre fait une erreur exprès, nous ne pouvons l'aimer en totalité... il y aura toujours un ... oui, mais...

Aimer est le but à atteindre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ANGES de Baie-Mahault 19/07/2009 19:35

Très bel articile ! Anges