Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 08:58

A un certain moment, vers la fin, Jésus dit : "Je ne suis pas encore un avec le Père mais allez leur dire que je suis un avec le Père." Les érudits se demandent pourquoi Jésus avait dit un tel mensonge. Il dit à ses proches disciples : "Je ne suis pas encore un avec le Père, mais allez dire au monde que je suis un avec le Père, que le Père et moi sommes un."

Il y a aussi ce dernier instant où Il dit : "Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font." Ou encore : "Oh! mon Dieu, mon Père, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Cette parole du dernier instant : "Dieu m'a abandonné" témoignait d’une distance entre lui et son Père.  Jésus dit : "Je ne suis pas encore un avec le Père, je suis au seuil de la maison, mais dites au monde que je suis déjà à la maison ! Je me tiens à l'entrée pour accueillir tous ceux qui veulent rentrer à la maison."
 Lorsqu’on est à la maison, tout est plus facile. Pour se tenir sur le seuil, à attendre les autres, dans la pluie, la neige, l'orage, le soleil, il faut qu’il y ait immensément d'amour et de compassion ! En pratique, pour le monde entier, Il est à la maison. Si les gens pensaient que Jésus n'est pas à la maison, nul ne le suivrait. Personne n'écouterait ce qu'Il a à dire. Il est sur le seuil, non pour Lui-même, mais pour l'amour de ceux qui arrivent à la maison. Bodhisatva avait dit un jour : "Je resterai à la porte du ciel jusqu'à ce que tous soient entrés. Je serai le dernier à entrer au paradis, j'attendrai à l'entrée." Il en est de même pour Jésus : "Dites au monde que le Père et moi sommes un."

Les apôtres n'étaient pas des gens très intelligents. Jésus  devait leur raconter des paraboles et les répéter inlassablement pour les aider à comprendre un peu mieux. Tant de patience et de compassion ne peuvent venir que de l'amour.

"Je suis venu dresser l'homme contre l'homme, le père contre le fils, la fille contre la mère." Il dit ces paroles, mais peu comprirent réellement ce qu'elles signifiaient. Celui que vous prenez pour votre ami n'est pas vraiment votre ami car il renforce votre foi dans les choses matérielles et affaiblit votre foi en  l’esprit. "Je suis venu vous dresser les uns contre les autres. Je suis venu apporter le feu et non la paix."  Il devait dire cela, parce qu'Il avait vu la profonde léthargie des gens. Quand vous dites des choses agréables et paisibles, tout le monde s'endort. Lorsque quelque chose de sensationnel survient, les gens se réveillent et écoutent. Les journaux sont remplis de ce genre d'histoires.
 Tel est l'esprit humain!

SRI SRI RAVI SHANKAR

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tim55555 15/10/2006 09:24

Bonjour,Tu sembles savoir beaucoup de choses, lol. Peux-tu aller sur mon blog, catégorie "opinions"? J' y ai rédigé un article sur le thème de l' amour à la fin duquel je pose une question. Peut-être pourrais-tu y répondre? Merci.Bonne journéeTim55555