Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 07:07
               


La Bible comporte maintes contradictions. A un endroit, on lit : "Je suis venu apporter l’abondance, je suis venu nourrir la vie." A un autre endroit, il est dit : "Je suis venu éteindre le feu." Ces contradictions révèlent la vérité, le mystère intime de la vie, de la création.
Il faut pour cela être né deux fois. Renaître. Etre né de l'esprit. Qu’on l'appelle esprit ou prâna, c'est la même chose, la force vitale.
 Vous ne pouvez pas comprendre les paroles de Jésus si vous n'êtes pas animé par le prâna, la force vitale. La connaissance ne resterait qu'un concept dans votre tête. Seul le cœur peut ressentir le cœur. Sinon, au nom de Jésus, au nom de Dieu, au nom de la religion, les gens s'entretuent. Au nom de Dieu, pour soit-disant sauver le monde, beaucoup de guerres ont eu lieu sur cette planète. Pendant des siècles, les hommes se sont battus au nom de Dieu, au nom des prophètes, au nom de la religion. Ils n'avaient rien compris à Jésus. Bien sûr, cela, Jésus l'avait prédit.

Jésus a été mal interprété. Si Jésus est le Fils unique du Père, qui sont les autres alors ? Toute l'humanité est-elle enfant de Satan ? Sinon, on appellerait Dieu «  le Père de Jésus » et non "Notre" Père ! Lorsque les paroles ont été traduites et retraduites à partir de la langue hébraïque originale, beaucoup de notions on été perdues en cours de route. Souvent Jésus a dit: "Prions Notre Père qui est aux cieux." De nouveau Il disait : "Notre Père" et Il voulait dire le Père de tous les êtres vivants dans le monde. Malheureusement, cela a été mal interprété et traduit par : "Son Fils unique, Jésus".
 Bien sûr, Il mérite d'être appelé Fils Unique car Il incarne totalement ce qu'est le Père. Bien que chacun d’entre nous soit toujours le fils ou la fille de ce même Père, il est justifié, dans un certain sens, d'appeler Jésus le Fils Unique
Jésus disait : "Je suis le Fils unique de notre Père." Quand il disait : "Notre Père", il voulait dire "Notre" Père, le Père de tous ! "Je suis le Fils du Père unique." Cela a été mal interprété. Si Jésus est le Fils unique du Père, qui sont les autres alors ? Toute l'humanité est-elle enfant de Satan ? Sinon, on appellerait Dieu «  le Père de Jésus » et non "Notre" Père ! Lorsque les paroles ont été traduites et retraduites à partir de la langue hébraïque originale, beaucoup de notions on été perdues en cours de route. Souvent Jésus a dit: "Prions Notre Père qui est aux cieux." De nouveau Il disait : "Notre Père" et Il voulait dire le Père de tous les êtres vivants dans le monde. Malheureusement, cela a été mal interprété et traduit par : "Son Fils unique, Jésus".
 Bien sûr, Il mérite d'être appelé Fils Unique car Il incarne totalement ce qu'est le Père. Bien que chacun d’entre nous soit toujours le fils ou la fille de ce même Père, il est justifié, dans un certain sens, d'appeler Jésus le Fils Unique.

Jésus disait : "Voyez, je vous appelle mes amis. Je vous traite comme mes amis et non comme des serviteurs. Car les serviteurs ignorent les voies du Seigneur. Je vous le dis, je partage avec vous tous ce que j'ai reçu de mon Père." C'est la meilleure manière de transmettre l'enseignement. C'est la meilleure manière de partager l'amour. Envers le Seigneur, on éprouve du respect, mais pas un amour personnel. Avec un ami, on partage ses  plus intimes sentiments, pensées, idées et secrets. Jésus disait : "Je suis votre ami." Krishna disait la même chose à Arjuna dans la Bhagavad-Gita : "Arjuna, tu es mon cher ami, aussi je te donne la connaissance la plus élevée."
Lorsqu’il y a autorité, il ne peut y avoir d’amour, et lorsqu’il y a amour, il n'y a pas d'autorité. Jésus ouvre les bras et dit : "Venez, vous êtes mes amis, n'ayez crainte, ne me mettez pas sur un autel. Donnez-moi une place dans votre cœur. Voyez-moi en tout un chacun autour de vous. Aimez tout un chacun comme je vous aime. Ou comme vous m'aimez. Partagez cela avec tout le monde alentour."

Que faut-il de plus pour croire en cette incarnation de l'amour ? Mais les gens veulent  des preuves. Si Jésus venait aujourd'hui, on Lui demanderait : "Montre-nous tes papiers ! Ton passeport ! Prouve-nous que tu es le Fils de Dieu!"
Même à l'époque, on Lui a demandé de prouver qu’Il était le Fils de Dieu, même après qu'Il ait changé l'eau en vin. Parce que le mental s’appuie  sur des preuves. Le mental ne peut pas comprendre Jésus, seul le cœur peut ressentir la présence de Jésus.
Ceux qui crucifièrent Jésus n'étaient pas de mauvaises bougres, ils étaient ignorants. Ils étaient bloqués dans leur tête. Ils n'étaient pas nés de l'esprit mais ils avaient lu tous les livres et les manuscrits. Ils pensaient qu'Il blasphémait, qu'Il commettait un acte criminel.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mens 19/09/2006 22:44

Merci pour ton commentaire Aditi, j'ai ajouté ton blog dans la liste de mes blogamis.