Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

22 septembre 2006 5 22 /09 /septembre /2006 09:27

    Au temps de Bouddha, il advint un jour qu’une des plus belles et célèbres prostituées de la ville tomba amoureuse d’un moine bouddhiste.

    Elle lui demanda de venir chez elle et d’y demeurer pendant la saison des pluies, quatre mois durant lesquels les moines cessent de voyager.
    Il lui répondit :  « Il faut que je demande au Maître. S’il le permet, je viendrai. »
    Les autres disciples furent très jaloux. Lorsque le jeune homme se rendit auprès de Bouddha pour lui présenter sa requête, ils se levèrent et dirent : Ceci est mal. Rien que d’avoir permis à cette femme de toucher tes pieds est mal, car Bouddha a dit : ne touchez pas de femme et ne permettez à aucune femme de vous toucher. Tu as enfreint la règle… et maintenant tu demandes de rester avec cette femme pendant quatre mois ».

    Mais Bouddha dit : « Je vous ai enseigné cela parce que vous n’êtes pas encore centrés. Pour cet homme, cette règle n’est plus applicable. Je l’ai observé, il ne fait plus partie de la masse. » Et il dit au moine : « Oui, cela t’est permis ».

    C’en était trop,  cela n’était encore jamais arrivé. Tous les disciples étaient furieux, et pendant des mois des milliers de racontars circulèrent, exagérant ce qui se passait dans la maison d’Amrapalli : que le moine n’était plus un moine, qu’il avait failli.

    Quatre mois après, lorsque le moine revint, suivi d’Amrapali, Bouddha les regarda et dit : « Femme, as-tu quelque chose à me dire ? »

    Elle répondit : « Je suis venue pour être initiée par toi. J’ai essayé de distraire ton disciple et j’ai échoué. C’est ma première défaite. J’ai toujours réussi avec les hommes, mais lui, je n’ai pu le distraire, pas même d’un pouce. Et un grand désir est né en moi : comment puis-je atteindre cet état ? Il a vécu avec moi, j’ai dansé devant lui, j’ai chanté devant lui, j’ai essayé de le séduire par tous les moyens, mais il est toujours resté lui-même. A aucun moment je n’ai vu de nuage traverser son esprit ni de désir dans ces yeux. J’ai essayé de le convertir, mais c’est lui qui m’a convertie, et sans dire un seul mot. Ce n’est pas lui qui m’a amenée ici, je suis venue de moi-même. Pour la première fois, ‘ai su ce qu’est la dignité. Je voudrais apprendre cet art. « Et elle devint disciple de Bouddha. »

- Lorsqu’après avoir discipliné notre esprit par des pratiques, nous parvenons à l’état de non-désir, rien ne peut nous distraire de ce qui Est notre Nature… 
Un esprit non discipliné, se laisse emporter par ses désirs, se laisse emporter par la ré-action… il sème les graines de son malheur.
Lorsque l’on est « centré » « turiya », le quatrième état, alors nous ne sommes plus attirés par l’illusion des sens, nous pouvons vivre n’importe où auprès de n’importe qui.
Nous voudrions toujours changer les circonstances de notre vie. Ce ne sont pas les circonstances qu’il faut modifier ce sont nos attitudes devant ces circonstances… Toute situation sera  utilisée par le « disciple » pour transformer sont état intérieur. C’est par l’observation sans complaisance de ce qui EST que nous pouvons transformer notre façon d’appréhender la vie.

Encore une fois, au lieu de re-jeter la faute sur l’autre (circonstances, personnes, émotions etc…) interrogeons-nous.

D’un point de vue spirituel «être manipulateur » n’est pas correct, mais le manipulateur parviendra à  manipuler celui qui se laissera manipuler, il ne manipule pas n’importe qui… il manipule celui qui aime être pris « en charge »…. Celui qui est « malmené » par lui-même… Tout ce qui nous arrive est le fruit de ces graines que nous semons et nous nions mériter telle ou telle chose, au lieu d’accepter et de s’interroger…

Les pratiques telles les pranayamas, la méditation, la relaxation… sont indispensables pour se centrer…

Aditi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mahé 17/08/2008 18:59

la sagesse coule dans vos lignes, belle énergie

mireille 29/09/2006 00:01

merci pour cet article.Mireille

laurence 22/09/2006 16:24

chère Aditi,

merci pour ses enseignement précieux.
Amitié. Laurence