Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 04:30


Une vieille dame s'arrête un soir dans un restaurant d'autoroute. Elle va au self et prend une soupe chaude, puis va s'asseoir toute seule à une table. Elle se rend compte qu'elle a oublié de prendre du sel.

Elle se lève, erre un peu dans le restaurant avant d'en trouver, et retourne à sa table.
Mais en revenant, elle y trouve un noir assis, qui plonge sa cuillère dans le bol de soupe et la mange lentement.

"Oh! Il a du culot ce noir! pense la brave dame. Je lui apprendrai bien les bonnes manières "

Mais elle s'assied sur le côté de la table, et charitablement le laisse manger un peu de sa soupe. Tirant un peu le bol à elle, elle plonge sa cuillère elle aussi, cherchant à partager au moins cette soupe avec lui.

Le noir retire doucement le bol vers lui, et continue de manger.

La dame se remet à le tirer légèrement vers elle, pour pouvoir y avoir accès. Et ils finissent la soupe ainsi.

Alors le noir se lève, lui fait signe de patienter, et revient avec une portion de frites énorme, qu'il partage avec elle, comme la soupe.

Enfin ils se saluent, et la dame part aux toilettes. Mais quand elle revient, elle veut prendre son sac pour partir, et découvre qu'il n'est plus au pied de sa chaise.

"Ah! J'aurais bien dû me méfier de ce noir!".

Elle hurle dans tout le restaurant, criant au voleur, jusqu'à ce que finalement on retrouve son sac, posé au pied d'une table où repose un bol de soupe refroidie...

SON bol auquel personne n'a touché.

C'était elle qui s'était trompée de table et avait partagé le repas de l'homme!

"Le coeur de l'homme est son paradis ou son enfer."

Jean-Jacques Rousseau

"La peur, la passion, les préjugés, les concepts nous aveuglent... la simplicité nous fait peur, nous doutons sans cesse à cause de notre "éducation", nous n'avons confiance en personne sinon nous, et encore!!!
Regarder la vie à chaque instant avec un regard neuf, comme si nous venions de nous éveiller, éviterait surement ce genre d'erreur lourde de conséquences...  Les jugements portés par autrui ou ceux que nous portons persuadés de ne point nous tromper... les amalgames que nous pouvons faire et qui sont loin d'être anodins... tout cela et plus encore fait notre paradis et notre enfer...
Le paradis c'est ici et maintenant...
l'enfer c'est hier, demain... les souvenirs...

"Si tu veux que la vie te sourit, sourie à la vie".



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aditi 11/07/2007 20:38

L'enfer c'est aussi aimer l'impossible, c'est aussi parce que souvent cet "impossible" fait partie de nos idéaux...et pendant que tu pleures sur ce qui est difficile à atteindre peut-être ne vois-tu pas une autre personne qui pourrait t'aimer ou même qui t'aime...la vie est ainsi... nous voulons atteindre l'inatteignable...Amitiés

Bleunwenn 11/07/2007 19:50

sourire à la vie, des fois c si difficile, qd son coeur malgré toute no protestation decide d'aimer quelqun dimpossibl a ateindr, comen sourir à la vie, on à le coeur en miette, pourtan je vè essayer la vi ne sarête pas là, jen vien à detester lamour.