Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 17:33

L'HISTOIRE DE LA TRAPPE À SOURIS -

    Une souris observait à travers la fente d'un mur le fermier et sa femme ouvrir un colis.  Quelle est donc la nourriture que ce colis cache? se demanda la souris.  Quel ne fut pas un choc que de découvrir qu'il s'agissait d'une trappe à souris!

 Elle se hâte donc à la grange pour proclamer le sévère avertissement :      "Il y a une trappe à souris dans la maison!  Il y a une trappe à souris dans la maison!


Le poulet caqueta, se gratta le dos et levant le cou il répondit:

    "Monsieur Souris, je comprends que cela est un problème pour vous mais cela n'a aucune conséquence pour moi. Cela ne me dérange pas."

La Souris se tourna  donc vers le cochon et lui dit : 
    "Il y a une trappe à souris dans la maison!  Il y a une trappe à souris dans la maison!


Le cochon se montra sympathique, mais répondit :

    " Je suis très peiné Monsieur Souris, mais je ne peux rien faire si ce n'est de prier mais soyez assuré de mes prières."

La Souris se tourna alors vers la vache et lui lança son cri d'alarme : 
    "Il y a une trappe à souris dans la maison!  Il y a une trappe à souris dans la maison!


 Et la vache de répondre:

    " Certes Monsieur Souris, je suis peiné pour vous, mais cela ne me fait pas un pli sur le ventre!"

    C'est ainsi que Monsieur Souris s'en retourna à la maison, la tête basse et découragé d'avoir à affronter seul la trappe à souris du fermier.
     Dans la nuit qui suivit, un bruit étrange fut entendu dans la maison, un bruit qui ressemblait à celui d'une trappe à souris qui avait saisi sa proie. 
    La femme du fermier se précipita pour voir ce qui avait été attrapé mais dans la noirceur, elle ne vit pas que la queue d'un serpent venimeux avait été happée par la trappe à souris. 
    Affolé, le serpent mordit la femme du fermier qui s'empressa de la conduire à l'hôpital, mais hélas, elle revint à la maison avec une forte fièvre. Et tout le monde sait bien qu'il faut soigner une forte fièvre avec une soupe au poulet et le fermier sortit donc sa machette pour apporter le principal ingrédient pour la soupe.


    Mais la maladie de la femme du fermier empirait à ce point que tous les amis et les voisins vinrent la veiller 24 heures sur 24 à son chevet.      Pour les nourrir, le fermier dut faire boucherie avec le cochon.
    Mais la femme du fermier ne prit pas de mieux et elle finit par mourir. 
    C'est ainsi que beaucoup de gens vinrent à ses funérailles et le fermier dû abattre la vache pour servir assez de viande à tout ce monde.
     Monsieur Souris surveillait tout ce va-et-vient de par la fente du mur en ressentant une grande tristesse.





    Ainsi donc, la prochaine fois que vous entendrez dire qu'une de vos connaissances est aux prises avec un problème qui ne vous concerne pas, souvenez-vous que lorsqu'un des nôtres est menacé, nous sommes tous en danger.  Nous sommes tous impliqués dans ce voyage qu'on appelle la vie. Ayons l'oeil ouvert sur nos proches et faisons un effort pour s'encourager mutuellement.

Souvenez-vous, que nul ne peut prétendre pouvoir se passer des autres, car nos vies sont tissées, entremêlées même si en apparence nous pensons que l’ »étranger » que nous croisons n’a rien à voir avec nous…

Ceci est pure ignorance, c’est en fait ne voir que la partie émergée de l’iceberg, mais l’iceberg, c’est aussi la partie qui est cachée… 1/8 seulement de l’iceberg émerge de l’eau…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Louis 09/06/2007 11:18

Nous sommes un.
" Pouvez-vous concevoir la moindre différence entre vous-même vous parlant et vous connaissant dans la fraternelle intimité de votre esprit et un autre se parlant et se connaissant dans la fraternelle intimité de son esprit ?"
(Stephen JOURDAIN .- Une promptitude céleste)