Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 11:21

 verset : 3.10

-  "Au début de la création, le Seigneur de tous les êtres peupla l’univers d’hommes et de dévas.
Recommandant les sacrifices à Vishnu, Il les bénit en disant :
 "Que ces yajnas vous apportent le bonheur et répandent sur vous tous les bienfaits désirables".


verset : 3.11

-  "Satisfaits par les sacrifices des hommes, les dévas, à leur tour, satisferont les hommes, et de ses échanges mutuels naîtra pour tous la prospérité.

 verset : 3.12

-  "Satisfaits par ces yajnas, les dévas ne manquent pas de pourvoir à tous les besoins de l’homme.
 Mais qui jouit de leurs dons sans rien leur offrir en retour, est certes un voleur.


 verset : 3.13

-  "Les dévots du Seigneur sont affranchis de toute faute, parce qu’ils ne mangent que des aliments offerts en sacrifice.
Mais ceux qui préparent des mets pour leur seul plaisir ne se nourrissent que de péché.


 verset : 3.14

-  "Le corps de tout être subsiste grâce aux aliments dont les pluies permettent la croissance.
 Et les pluies coulent du yajna, le sacrifice qu’accomplit l’homme en s’acquittant des devoirs qui lui sont prescrit.


 verset : 3.15

-  "Les devoirs prescrits sont donnés dans les Védas, et les Védas sont directement issus de la personne Suprême.
 Par suite l’Absolu omniprésent Se trouve éternellement dans les actes de sacrifice.


 verset : 3.16

-  "O Arjuna, celui qui n’accomplit pas de sacrifice comme le prescrivent les Védas vit certes dans le péché ;
 il existe en vain, celui qui se complaît dans les plaisirs des sens.


 verset : 3.17

-  "Cependant, il n’est point de devoir pour l’être éclairé sur le moi véritable, qui parfaitement comblé, ne se réjouit et n’est satisfait qu’en lui.

 verset : 3.18

-  "Celui qui a réalisé son identité spirituelle ne poursuit aucun intérêt personnel en s’acquittant de ses devoirs,
 pas plus qu’il ne cherche à fuir ses obligations ;
nul besoin, pour lui, de dépendre d’autrui.


verset : 3.19

-  "Ainsi, l’homme doit agir par sens du devoir, détaché du fruit de ses actes, car par l’acte libre d’attachement, on atteint l’Absolu.

 verset : 3.20

-  "Même des rois comme Janaka, et d’autres, atteignirent la perfection par l’accomplissement du devoir.
 Assume donc ta tâche, ne serait-ce que pour l’édification du peuple

Partager cet article

Repost 0

commentaires