Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 09:35
 verset : 3.30

-  "Aussi, Me consacrant toutes tes actions,
absorbant tes pensées en Moi,
libre de toute indolence, de tout égoïsme
et de toute motivation personnelle,
 combats, ô Arjuna.


 verset : 3.31

-  "Celui qui remplit son devoir
selon Mes instructions
 et qui suit cet enseignement avec foi,
 sans envie, celui-là se libère des chaînes du karma.


 verset : 3.32

-  "Mais ceux qui, parce qu’ils sont envieux,
négligent de toujours appliquer Mes enseignements,
ils sont, sache-le, illusionnés, privés de connaissance,
 voués à l’ignorance et à la servitude.


 verset : 3.33

-  "Même le sage agit selon sa nature propre,
car il est ainsi de tous les êtres.
 A quoi bon refouler cette nature ?

 verset : 3.34

-  "Bien qu’éprouvant de l’attraction et de la répulsion pour les objets des sens,
les êtres incarnés ne doivent se laisser dominer ni par les sens,
 ni par leurs objets,
car ceux-ci constituent un obstacle à la réalisation spirituelle.


verset : 3.35

-  "Mieux vaut s’acquitter de son devoir propre,
 fût-ce de manière imparfaite,
 que d’assumer celui d’un autre,
même pour l’accomplir parfaitement.
Mieux vaut échouer ou mourir en remplissant son devoir propre
que de faire celui des autres, chose fort périlleuse."


 verset : 3.36

-  Arjuna dit :
 "O descendant de Vrâshni, qu’est-ce qui, même contre son gré, pousse l’homme au péché, comme s’il y était contraint ?"


 verset : 3.37

-  Le Seigneur Bienheureux dit :
 "C’est la concupiscence seule, ô Arjuna.
Née au contact de la passion, puis changée en colère,
elle constitue l’ennemi dévastateur du monde et source de péché.


 verset : 3.38

-  "De même que la fumée masque le feu,
 de même que la poussière recouvre le miroir
 et que la matrice enveloppe l’embryon,
divers degrés de concupiscence recouvrent l’être.


 verset : 3.39

-  "Ainsi, ô fils de Kuntî,
la conscience pure de l’être est voilée par son ennemi éternel,
la concupiscence, insatiable et brûlante comme le feu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires