Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 05:38

 

Une seule chose nous permet de stopper la "souffrance"... l'éveil à la réalité...

certains pensent que se droguer, ou prendre des médicaments fait cesser la souffrance, ça peut calmer les douleurs physiques ou psychiques, mais ça ne fait que masquer la souffrance... c'est pour ça que les gens deviennent accros aux médocs... à la drogue, à l'alcool , à la bouffe, au sexe, ou tout autre substitut...

La souffrance ne cesse que lorsque nous devenons conscients... que la vie se déroule suivant sa propre loi... quand nous venons dans ce monde, la première chose que l'on fait c'est inspirer et pleurer... la dernière chose que nous ferons en quittant ce corps matériel, c'est expirer et les autres autour de nous pleurerons... ainsi est la vie intimement liée à la mort... mais cette vie, cette mort ne concerne que le corps... la souffrance vient de l'identification à ce corps mortel... la connaissance, la Conscience, le Soi... transite d'un corps à l'autre sans aucun problème!!! imaginez si nous devions vivre éternellement avec ce corps, qui quand il est malade provoque la douleur, quand il vieillit devient lourd... fatigué ... dans quel état serions nous pour garder ce vêtement de l'âme ??? à quoi servirait-il?

la vie, la mort sont irrémédiablement des opposés COMPLEMENTAIRES... l'une ne va pas sans l'autre... 

Des êtres Illuminés, ne faisant que le bien en ce monde, meurent!!!! 
Pourquoi Dieu ne fait il pas un miracle pour qu'ils puissent continuer à agir pour le bien du monde???? (n'est ce pas Kris)...

Ne pas être conscient de la mort signifie aussi ne pas être conscient de la valeur de la Vie, de la valeur de notre santé... 

.... une histoire...

Une femme dont l'enfant était mort est venue voir Bouddha et lui a posé la question: Pourquoi mon enfant est-il mort? Il n'avait fait aucun mal!!!
Bouddha lui dit alors: va dans ton village, frappe à toutes les portes et demande "est-ce que quelqu'un est mort dans votre famille?" La femme fit ce que Bouddha lui demandait....
quelques temps plus tard, elle revint vers Bouddha: Alors lui dit-il as-tu ta réponse?
J'ai frappé à toutes les portes et aucun n'avait été épargné par la mort... j'ai compris, elle se prosterna et resta auprès de Bouddha... pour écouter, mettre en pratique la Connaissance...
(je l'ai faite courte... et surement pas écrite exactement comme elle est racontée... je me suis servie de ma mémoire)

On pense toujours "pourquoi ça m'arrive??? à moi???

KrishnaMurti a dit à une femme qui était inconsolable de la mort de son mari: "Pour QUI pleurez-vous??? ce n'est pas pour lui, c'est tout simplement pour vous... lui n'a pas besoin de vos larmes... (c'est condensé aussi)

On pleure souvent parce qu'on est plein de culpabilités pour ce que l'on a pas fait, ce que l'on a pensé de la personne etc... et non réellement pour elle-même... 
Pour ne pas se complaire ou se faire plaindre de la disparition de quelqu'un de proche ou qui nous est cher... un remède...
Tout faire pendant son vivant pour lui montrer notre amour, écouter, parler avec la personne... savoir quelles peuvent être ses souffrances morales ou physiques... et lorsque son temps est venu de partir, nos larmes seront là, notre chagrin aussi... pendant quelques temps, puis tous s'estompe dans l'Amour que nous avions pour cette personne... nous repensons souvent à elle, tout en sachant que nous n'avons rien à nous reprocher parce que nous avons fait notre possible!!!
La Culpabilité n'a alors pas sa place...

Aditi - 9/7/12

Partager cet article

Repost 0

commentaires