Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

/ / /

Soyez fier de la non-violence.

Le Sage voit une victime à l’intérieur d’un coupable et quelqu’un de tortueux essaiera de faire un coupable d’une victime.

Il est regrettable que dans un pays qui possède une culture ancrée sur les grands idéaux de « Loka Samastha Bhavantu Shukhinou (faites que chacun soit heureux), les valeurs humaines fondamentales soient minées et finissent dans la violence et l’agression. Pour mettre fin à toutes les violences dans notre société, nous avons besoin d’éduquer les gens sur les valeurs humaines, d’amitié, de compassion de non-violence et de non-agression. Une perte de connexion ou d’appartenance engendre le crime dans la société. Nul ne peut être violent avec celui ou celle avec qui il a un sens d’appartenance.

Pour que les gens soient libres de violence, de cupidité, de haine, de jalousie, de convoitise et autres imperfections, nous avons besoin de former un peu les esprits. Quand l’intellect n’est pas très affûté, on devient faible et les « vasanas » ou impressions prennent le dessus. Alors les gens deviennent agressifs et violents. Comment pouvons-nous faire pour que la colère, la violence et la haine sortent du cœur des gens ? Nous connaissons les réponses philosophiques, mais pas les étapes pour les surmonter.

Il y a quelque chose de très basique dans notre vie qui entre en jeu – notre souffle, le lien entre le corps, l’esprit et les émotions. En étant présent à cela, (en respirant consciemment) nous pouvons calmer l’esprit. Et une fois que l’esprit est calme et libre de stress, les valeurs humaines se manifestent d’elles-mêmes dans la vie et se perpétue dans la société.

La violence est épouvantable, que ce soit la violence domestique ou la violence sociale. Ce n’est ni notre véritable nature ni les bases de n’importe quelle civilisation. L’agression est même entrée dans la vie des enfants. S’ils perdent leur sang-froid, ils pensent que cela est normal et en sont fiers.

Nous avons besoin de ramener la fierté d’être non-violent. Si l’on pouvait inculquer cette fierté chez les enfants, leur vie entière prendrait une nouvelle direction. Nous avons besoin de les rendre fiers d’être compatissant et de servir les autres. La violence fait du bruit et on en parle dans les journaux, la télé, cependant la non-violence se passe en silence. Les gens qui sont violents font beaucoup de bruit et font connaître leur violence. Le temps est venu pour les non-violents de faire du bruit. Le message de la non-violence doit devenir fort et clair pour qu’il soit entendu par les jeunes.

C’est pour ça qu’il est important que nous tous méditions un peu chaque jour. Quand nous méditons, nous neutralisons les vibrations négatives et nous créons un environnement plus harmonieux autour de nous. Quand il y a un sens d’appartenance et d’amour qui se développent alors la violence va disparaître.

Sri Sri Ravi Shankar

Partager cette page

Repost 0