Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

Archives

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 08:33
Hiistoire DES DEVAS ET D’un Yaksha

 

Il était une fois...

 

 Les Devas ont commencé à penser que le monde entier étaità eux, alors un Yaksha est allé les défier. Les Devas ont envoyé Agni, l'énergie de l'élément de feu au défi et pour voir qui était ce Yaksha. Agni a dit : « Je peux brûler n'importe quoi, je peux transformer n'importe quoi.» Alors, le Yaksha a jeté un brin d'herbe devant Agni pour défier Agni de le brûler pour le transformer. Cependant, Agni ne pouvait rien faire. Agni a réaffirmé : « Je suis Agni, je suis Chatur Veda, je suis quelqu’un ». Cette énergie divine particulière s'est limitée à être quelqu'un, une énergie particulière. Alors, que s’est- il s'est passé ? Son pouvoir a diminué. Il ne s'est pas identifié avec Brahman, avec l'énergie cosmique, mais s'est considéré comme un type particulier d'énergie, un individu particulier. Il a limité sa puissance et sa capacité.

 

La leçon ici est pratique : ne sous-estimer personne. Ne pensez pas que vous êtes le seul intelligent, et ne sous-estimez aucun défi, même s'il vient de «de quelqu'un en dessous de vous ».

 

Agni est retourné à l'autre Devas, vaincu. Alors ils ont envoyé Vayu, l'atmosphère, mais même le vent n'a pas pu soulever l'herbe. Alors Indra, le seigneur de l'esprit, le seigneur de tous les Devas fut envoyé. Un Yaksha ne pouvait pas être vu avec les yeux, ni ressenti par la peau ou le toucher. Les deux précédents Devas ne pouvaient pas savoir qui était ce Yaksha, mais Indra, le seigneur de l'esprit, s'approcha du Yaksha qui s'est transformé en la BELLE Mère divine. La conscience d'Indra est venue de l'esprit de la kundalini, l'énergie divine de la Mère. La Devi, l'énergie divine de la mère, est un symbole de compassion, de soumission, de sensibilité, de beauté. Le seigneur de l'esprit s'est rendu à la mère divine, elle lui a rappelé que la victoire de Brahman est la victoire de tout. C'est seulement alors que le seigneur de l'esprit, épris par le divin, a découvert qui était le Yaksha et ce qu'est la vérité.

 

Avec l'aide de la mère divine, tous les Devas pouvaient comprendre que tout cela était Brahman. L'expérience des Devas vient comme un flash. En un moment, ils viennent à vous, puis disparaissent. C'est ce qu'on appelle "Daivi loka", le monde des Devas. Vous pouvez ressentir quelques instants de cette énergie, avant qu'elle ne disparaisse. Vous êtes à Brahman tout le temps, mais les Devas, l'énergie de Devi, les niveaux supérieurs de conscience peuvent être perçus comme un éclair, comme une foudre. En un clin d'œil, l'expérience vient et disparaît. C'est juste un coup d'oeil, ça vient et ça disparaît.

 

C'est le monde des dieux et des déesses, mais ce n'est pas que cela. Le monde spirituel est un pas en avant, une étape, où l'esprit se dissout simplement. C'est un cadeau pour vous. Cette connaissance est un cadeau pour vous. Cette conscience est un cadeau pour vous. La conscience même que vous faites partie de l'ensemble, ou que le tout fait partie de vous, est un cadeau. Le fait même que vous êtes en mesure d'entendre que c'est Brahman et que l'univers est composé du UN seulement, est un cadeau.

 

Les Védas disent "charaiveti, charaiveti", "continuer à bouger, à avancer". Lorsque vous faites du yoga et de la méditation, lorsque vous faites de la charité, lorsque vous faites du bon travail, lorsque vous avez un bon cœur, les miracles continueront à se produire en abondance. Vous avez la possibilité de bénir les autres. Ne pensez pas que c'est votre victoire, comme celle de Devas. Ou bien, vous ne pourrez pas soulever même un brin d'herbe. La conscience infinie vous utilise comme instrument, ce qui fait que toutes ces choses se passent dans l'univers. Voyez cela en tout. C'est votre victoire. C'est la victoire de Brahman, c'est l'acceptation de Brahman, et Brahman vous accueille.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 13:53

Qu'importe que  d'autres vous prêtent attention ou non, faites attention à vous-même. Il est inutile de faire attention aux autres; vous seriez mieux si vous attiriez votre attention sur vous-même. Vous vous inquiétez de ce que les autres pensent de vous. Laissez tomber cette attitude. Si vous attirez votre attention vers l'intérieur, cela deviendra votre source de force.

Partout où vous vous battez pour trouver la force, ce n'est que votre propre nature. Vous êtes vous-même la force que vous recherchez; vous êtes une puissance d'énergie.

 une fois un mendiant est allaé voir l'empereur Abraham. Cependant, ce mendiant marchait comme un roi. Le gardien l'a arrêté et a demandé: "Où allez-vous?", Auquel il a répondu: "Je suis venu dans la maison de repos des pèlerins." Le gardien a répondu: "C'est un palais, pas une maison de repos pour les pèlerins." Le mendiant insista «Non, amenez-moi au roi, celui qui reste dans cette maison de repos.» Il n'a écouté personne, essayant d'être conduit à l'empereur. En remarquant son port, sa manière de marcher et le rayonnement de son visage, le roi s'inclina devant lui comme s'il était obligé. Le roi se demandait qui était cet homme et l'a interrogé: «Pourquoi avez-vous dit que vous êtes venu dans une maison de repos? Vous avez insulté mon palais en le transformant en une maison de repos pour les pèlerins. "Il a répondu:" J'étais venu ici avant. À l'époque, une autre personne était assise ici. " Oui, vous ne mentez pas. Il est vrai que mon père est assis ici. 
"L'homme a répondu:" Je suis venu avant même cette époque. 
Alors aussi, une autre personne était assise ici.
 "Le roi a dit:" Oui, je suis d'accord. Ce que vous dites est correct. C'était mon grand-père ", et le mendiant a répondu:" Alors, ce n'est-ce pas une maison de repos pour les pèlerins?

Vous vous asseyez ici, croyant que tout cela est à vous. Beaucoup de gens sont venus et sont partis. Quiconque vient ici reste seulement pendant un certain temps. N'est-ce pas la même chose qu'une maison de repos? Personne ne vit ici pour toujours. Toute la terre est une maison de repos pour les pèlerins, où personne n'est éternel. Pour cette raison, j'ai appelé ce palais à une maison de repos pour les pèlerins.

Cette connaissance a frappé le roi comme un éclair. Au moment où il l'entendit, il descendit de son trône et se prosterna devant le mendiant. "Tu m'as ouvert les yeux! Prenez cette maison de repos et soignez-la. Je vais et je vous laisse. "En disant cela, le roi Abraham quitta le palais.

Vous recherchez la force uniquement après l'avoir désiré. Le désir d'être fort vous rend faible. Plus vous avez d'ambition, plus vous devenez faible. Quand il y a de la peur dans l'esprit, il n'y a pas de force. Si vous avez de la force, il n'y a pas de peur.

Le désir seul vous rend faible. Rien d'autre le fait! Le désir vous change en mendiant. Reviens à toi-même, "Svapadam shaktih", tu deviens la force!

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 08:08
  1. J'adore ces légendes qui enseignent une profondeur des désirs dont nous sommes parfois inconscients.

  2. Vasistha a continué:
  3. À cet égard, je te raconte une légende, O Rama, à laquelle s'il te plait prête ton oreille.

  1. Il y avait autrefois un mendiant qui était dévoué à la méditation.
  2. Son esprit, purifié par une telle méditation, a eu le pouvoir de matérialiser ses pensées.
  3. Un jour, fatigué de la méditation continue, tout en ayant son esprit pleinement concentré, il pensait faire quelque chose. Il s'est imaginé la naissance comme celui qui est illétré et d'une famille non-brahmana.
  4. instantanément, il était devenu un homme de tribus; il y avait en lui le sentiment «je suis Jivata».
  5. Cet être de rêve a parcouru pendant quelque temps la ville, et a aussi construit des objets de rêve.

  6. Un jour, il a bu et a dormi. Il a rêvé qu'il était un brahmana doué de laconnaissance des Écritures. Alors qu'il vivait une vie juste, un jour ce brahmana rêvait qu'il était un roi puissant. Il a rêvé qu'il était un empereur puissant et avait une gloire inégalée.
  7. Un jour, il s'est livré aux plaisirs royaux, et après cela il a dormi et a rêvé d'une nymphe céleste. De même, cette nymphe a rêvé un jour qu'elle était un cerf. Et ce cerf rêvait qu'il était une liane.
  8. Certes, même les animaux font des rêves, car telle est la nature de l'esprit qui peut se rappeler ce qui a été vu et ce qui a été entendu. Le cerf est devenu une liane. L'intelligence intérieure dans la liane a vu dans son propre cœur une abeille. Elle est devenue une abeille - et l'abeille a commencé à boire le nectar dans les fleurs sur la liane. Elle s'est attachée au nectar dans une de ces fleurs, sûrement pour sa propre destruction!
  9. La nuit, un éléphant s'approcha de cette liane et l'arracha avec l'abeille et l'écrasa dans sa bouche. Cependant, l'abeille, ayant vu l'éléphant, a contemplé l'éléphant et est devenu un éléphant. L'éléphant a été capturé par un roi. Un jour, il a vu une ruche d'abeilles et, à cause du souvenir de sa propre naissance, il est devenu une abeille. Il a commencé à boire le nectar des fleurs dans les lianes sauvages. Il est devenu une liane.
  10. La liane a été détruite par un éléphant, mais parce que la liane avait vu des cygnes dans le lac voisin, elle est devenue un cygne. Un jour, ce cygne circulait en compagnie de nombreux autres cygnes. Alors que le mendiant méditait sur ce cygne, il a été vaincu par la mort. Sa conscience s'est donc incarnée dans le cygne.

  11. Ce cygne avait vu le seigneur Rudra, et dans son cœur surgit la conviction: «Je suis Rudra». Instantanément, il a abandonné son corps en tant que cygne et est devenu Rudra. Et Rudra habitait dans la demeure de Rudra.
  12. Cependant, puisque Rudra était doté d'une véritable connaissance, il se souvint de tout ce qui s'était passé!

  13. Rudra se souvint ainsi:

  14. Voir! Quelle est cette mystérieuse Maya qui déforme tous les mondes.
  15. Bien qu'il soit irréel, il semble être réel.
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 17:27

LES 6 OBSTACLES A LA PRATIQUE

 

 

Les obstacles au Yoga


Verset 15 du Hatha Yoga Pradipika.

L’excès de nourriture, le surmenage, le bavardage, l’adhésion à des règles, la compagnie des gens banals, et l’instabilité mentale sont les six causes qui détruisent le Yoga.

Yoga signifie Union de deux forces d’énergie, mentale et prânique, circulant dans les deux Nadis ou trajets énergétiques que sont Ida et Pingala .
Habituellement, ces deux forces s’alternent et seules les pratiques de yoga (pranayama, asanas, dhyana, etc) permettent d’éveiller le canal central la Sushumna Nadi afin que la kundalini y circule. 
C’est alors l’éveil de la conscience supérieure.

Si le mental et le corps ne fonctionnent pas en harmonie, il y a alors scission entre ces deux rythmes et la maladie s’installe. Le pouvoir spirituel diminue.
Quand un Sadhaka (c’est à dire un pratiquant de yoga) cherche à unifier ces deux forces, il doit éviter les activités qui gaspillent l’énergie et distraient le mental.

  • Trop manger par exemple, constitue un des premiers obstacles, le corps s’alourdit, les toxines s’installent, le système énergétique se bloque.
    La pratique régulière à un effet " purificateur " et vous passez le temps à éliminer les toxines et la maladie. Les progrès seront plus rapides.
  • De même, le Yogi doit éviter de surmener son corps et son mental par une activité physique ou intellectuelle trop intense. L’une ou l’autre peut là encore entraîner un déséquilibre dans cette paire des forces énergétiques et entraver la progression. Le Yogi doit conserver et augmenter sa réserve d’énergie à des fins spirituelles et il ne doit pas la gaspiller à effectuer des tours de force physiques ou mentaux inutiles.
  • Parler (ou trop parler) est également l’art de dissiper l’énergie vitale et gaspiller un temps précieux qui pourrait être utile au travail de l’éveil de la conscience. 
    Commérages, vaines discussions, critiques n’aident pas notre âme à s’éclairer. Les personnes de pratiques " grossières " vont plutôt entraîner le pratiquant dans des vibrations négatives par leurs influences.
  • Adhérer à trop de codes sociaux sans esprit indépendant, à des rites sociaux ou religieux trop stricts, peuvent entraver le progrès spirituel. 
    La pratique spirituelle ne dépend pas des mœurs sociales et des pratiques religieuses. 
    Le Yoga a pour but d’élargir la conscience non pas de la limiter. Un yogi doit avoir un esprit libre et ouvert.
  • Ne pas être familier avec tous, mais servir et aider son prochain, sans attendre le fruit de ses actes, voilà la juste attitude.
  • Un mental instable est également un obstacle sur le chemin du yoga. Si on est incapable de rester un certain temps plus ou moins long dans une posture, on a une pratique indécise.
    Souffrir d’un déséquilibre mental, physique, émotionnel et psychique fait disperser l’énergie.

    Swami Satchidananda

 

 

Vous devez apprendre à rester immobile (Kaya Sthairyam) quand vous écoutez, vous méditez, vous discutez, afin de renforcer votre mental et votre corps.

L’instabilité va de pair avec une volonté défaillante. L’inconsistance et l’irrégularité entraînent un déséquilibre dans le corps. Le yoga nécessite un esprit ferme et un corps stable.

Le TANTRARAJA TANTRA mentionne quant à lui six autres obstacles qui s’entremêlent avec les obstacles ci-dessus du Hatha yoga et qui ont une portée plus générale pour l’attitude intérieure. 

 

 

 

KAMA             LE DESIR SENSUEL

KRODHA         LA COLERE

LOBHA            LA GOURMANDISE

MOHA             LA PASSION IRRAISONNEE

MADHA           L ORGUEIL

MACHARYA    L ENVIE

 

"L’enthousiasme, la persévérance, le discernement, une foi inébranlable, le courage, éviter les gens " grossiers et banals " sont les six causes qui apportent le succès dans le yoga".
(Que vous soyez dans une ville ou dans un ermitage, rien ne vous empêche d’appliquer ces principes, que vous soyez chef de famille ou yogi.
Ils sont les moyens d’éviter bien des problèmes...

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 04:04

 

L’Amour, Râma !

Chaque acte, parole est mu par l’Amour

Quoique nous puissions faire ou penser...

La vie est mue par l’Amour...

Lorsque nous disons J’aime ou je n’aime pas

C’est par rapport ˆ un sentiment qui nous habite.

Aimer ou ne pas aimer nous appartient.

 

ex : On aime la montagne, le soleil, les arbres, les fleurs, la nature, etc... est-ce parce qu’ils nous déclarent leur amour?  Non...  Le regard que l’on pose sur eux vient réveiller en la caressant la profondeur de notre $Être, nous aimons sans rien attendre d’eux.

.. Nos sens aiment et ce n’est nullement parce que nous sommes aimés... Cet amour est lové_ en nous.

 

Cependant nous oublions cette merveille lorsque nous avons ˆ faire ˆ un _être de réflexion... un _être humain ou un animal.

 

Lorsque nous donnons, ou faisons quelque chose nous attendons de la reconnaissance qui est une forme d’amour ; si nous aimons nous voulons _être aimé_ en retour... Mais en comprenant bien l’exemple, nous devrions prendre conscience que cet amour que je ressens lorsque je donne ou j’aime, vient de moi, de l’idée, de l’image qui est en moi, qui correspond ˆ l’amour.

Tout ce que l’homme fait il le fait par amour pour Lui, pour ce qu’il est Lui capable de faire...

C’est Maya qui nous fait oublier que l’Amour est en nous et que l’autre reflète

e l’idéal de cet amour.

Ainsi je n’aime pas tout le monde de la même façon... je peux même haïr. Pourquoi ? À cause de l’image qui se surimpose ˆ l’Amour. J’ai besoin d’avoir un miroir où se reflète cet idéal.

Mais la haine n’est pas de l’Amour ? C’est le revers de la médaille côté face l’Amour côté_ pile la haine. La haine est l’Amour de soi démesuré_... Je hais lorsque je me crois en danger... l’autre représente ce danger, il détruit l’idéal et pour le sauvegarder, par peur de me perdre je le hais... dans ce cas l’autre ne reflète pas l’Amour mais ma peur de souffrir.

L’illusion est telle que l’Amour que j’ai pour moi me pousse ˆ rejeter tout ce dont j’ai peur...

Toute chose infligée en apparence par l’autre est en fait accepté par moi comme preuve d’Amour.

C’est la raison pour laquelle, l’enfant maltraité_, puisqu’il n’a connu que ça comme marque d’Amour, aime-le maltraitant et l’excuse...

L’amour qui est en nous, est trompé par les sens qui veulent absolument rester maître de la demeure. C’est aussi pour cela qu’on peut ne plus aimer ce que l’on a adoré_, si l’image ne trouve plus de correspondance en moi.

Lorsque nous ôtons le voile que Maya a déposé_, il reste l’Amour sans condition. J’aime sans attendre... Je retrouve cette réalité fac àˆ toute la Création ça et je sais que cet Amour est là en moi et je me donne la Liberté_ d’aimer sans condition.

Maya m’ôte cette liberté_ en me faisant croire que l’Amour vient de l’autre, par l’autre, pour l’autre.

Encore une fois tout cela n’est que le pâle reflet de la Réalité_, la voir nous libère de l’esclavage des sens et du sens du «  Je. »

L’Amour est serein, Rama, il n’a nul besoin de mots, il est au-delàˆ des mots... les mots ne sont que des concepts.

Nous avons besoin de nous savoir aimé_. Les mots, les sentiments, les émotions ne sont pas l’Amour. As-tu besoin que je te dise Je t’aime

 

- non, je ressens cet Amour, j ‘en ai la certitude, il me comble...

 

- ce que tu ressens c’est l’Amour en toi qui fait _ « écho, je ne suis que ton miroir, l’Amour est UN, aucune division entre les êtres et les choses, le SOI est Amour. Il n’y a pas ton soi, mon soi, son soi... lorsque nous sommes unis au Soi alors les mots sont inutiles, l’Amour est lˆ.

 

            La plénitude est retrouvée quand tous les voiles sont ôtés. C’est le but du chemin.

 

 

 

 

Aditi – 1/1/1980

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 06:03

PAROLE DE SAGESSE, citation de Swâmi Râmdâs (1884-1963) :
« Le mental est rempli par le mal. Il peut être remis en santé et libéré du mal par la répétition du Nom divin. Plus vous répétez le Nom de Dieu, plus vous devenez conscient de sa présence à l'intérieur de vous. Les forces sombres sont conquises et le mental devient tranquille, pur et transparent. Alors le rayonnement, la paix et la joie du divin se révèlent eux-mêmes et vous devenez comme une vitrine dans laquelle la lumière brillante est conservée. Sinon vous êtes comme un vase boueux dans lequel brille une lampe. Le vase étant opaque, on ne distingue pas la lumière. Vous devez faire du véhicule humain un parfait support de la lumière de Dieu. »

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 10:00

INSTANT D’ETERNITE...

 

 

 

Instant présent... Fulgurant, tranchant...

Instant magique où la vie s'exprime,

Om, le Cœur est ouvert à ce qui Est,

Instant où mental, intellect sont absents.

Où logique, pensées philosophiques n'ont pas leur place.

 

Seul, le Cœur EST ouvert à l'infinitude

Du bruissement de vie...

Du murmure de l'Âme qui se dilate dans le vaste monde.

Instant où TOUT est possible,

Où TOUT s'exprime sans pudeur,

Offrant à celui qui voit

L'Amour Infini.

 

Dans cet instant, tragédies, mensonges, peurs,

Et tous les “pourquoi?” ont disparus,

Ne reste que le Silence pénétrant

L'Âme de l'homme

Disponible à l'écoute, à la vision de ce qui EST...

 

Instant de beauté suprême,

Instant où l'Amour se promène,

S'offre à Qui l'accueille...

 

L'Amour ne veut rien, ne demande rien,

N'exprime rien, IL EST...

Dans la profondeur de la forêt,

Sur les hautes cimes enneigées,

Dans la foule bruyante des villes,

Toujours présent, le Même pour chacun...

Et la magie de l'Instant

Nous le fait découvrir...

Humble, effacé, Il ne s'impose pas,

Telle la fleur du jasmin,

Son parfum, seul, a le goût de la plénitude de

L'INSTANT...

 

L'amour ne vit pas dans le souvenir,

Le souvenir deviendra alanguissement de l'Âme

À retrouver sa demeure...

LE COEUR.

 

Le cœur demeure de l'Amour, est lui aussi caché,

Protégé du regard...

L'Amour se dérobe aux yeux de la Sagesse humaine et

Se révèle aux yeux du fou...

Folie de l'Amour,

Plénitude de l'Instant,

Où Dieu se révèle, sans voile aux yeux humains,

Et tous le cherchent... ailleurs... dans le lointain...

Dans le souvenir ou le futur,

Mais DANS l'INSTANT...

Qui le voit, Qui le ressent?

L'homme ne peut comprendre

Qu'Il ne s'explique pas,

Qu'Il ne se dit pas,

Qu'Il ne se voit pas avec les yeux,

Qu'Il ne se sent pas avec le nez,

Qu'Il ne s'entend pas avec les oreilles,

Qu'Il ne se touche, n'y ne s'attrape avec les mains...

Qu'Il ne se laisse pas emprisonner, même par des bras aimants,

Qu'Il ne peut ÊTRE toujours exactement le même...

Car l'Amour est mouvance,

Mouvement infini...

Tout ce qui stagne fini par sentir mauvais...

Il ne peut être appréhendé avec la parole, quelle qu'en soit la définition philosophique.

 

L'Amour est un MYSTÈRE,

Mystère de l'INSTANT PRÉSENT,

Où Dieu déverse sans compter

Son intelligence sur le monde.

Qui puise l'eau de la Source?

 

Bien peu, en effet...

Mais Dieu ne cesse de déverser, instant après instant,

Son Amour infini,

Dans le Silence imperceptible de l'Instant...

L'homme ainsi peut s'abreuver à la Source

Quand il le désire...

C'est cela l'Amour...

Déverser sans forcer qui que ce soit à prendre maintenant...

Mais permettre à chacun de choisir son moment...

Liberté totale que Seul,

L'Amour peut donner...

Sans attente, sans jugement,

Sans calcul, RIEN qu'une infinie multitude d'instants

Qui se suivent mais ne se ressemblent jamais...

 

Instant où les mots fusent

Du silence, mais ne se figent pas,

Instant d'Amour,

Instant Magique,

Magie de l'Amour,

Amour de Dieu,

Divin Amour...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 08:30

Stretching the emptiness

 

L'extension du son c'est de la musique.

L'extension du mouvement c'est Dance.

L'extension du sourire c'est le rire.

L'extension de l'esprit c'est la méditation.

L'extension de la vie c'est une célébration.

L'extension du dévot c'est Dieu

L'extension du sentiment c'est ravissement

L'extension du vide c'est Béatitude.

 

Q: Qu'est-ce que le vide, la vacuité?

 

Sri Sri: Le vide est la porte entre le monde matériel et le monde spirituel.

C'est là que vous comprenez la nature de l'esprit. Si vous ne connaissez pas le vide, vous ne pouvez pas connaître la joie de l'Être. Le hasard de vivre l'être provoque le vide. Du vide commence la plénitude.

Un côté du vide est la misère et de l'autre côté du vide est Joie. C'est ce que Bouddha a dit: "Le monde entier est une misère et ce qui doit être atteint c’est le vide".

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 09:15

ROSH HASHANAH DU 20/9 au 23/9 -19H30

" extrait de L'ENVOL VERS LA LIBERTE _ Aditi"

Pour le peuple juif, Roch hashanah est le nouvel an. 10 jours séparent le Jour de la Création de l'homme, Roch Hashanah début de l'année, au jour de KIPPOUR, le jour du Pardon. Ces dix jours sont appelés "techouvah".
D'après les kabaliste, ce retour n'est pas simplement le retour à Dieu... retour classique des égarés qui retrouvent le chemin de la foi? ce retour est bien plus profond.

Il nous définit par rapport à la loi divine.
La loi est quelque chose que nous ne pouvons
pas violer sans causer, ni subir des
dommages... Pour bien comprendre cela, il
suffit de savoir que nous ne pouvons pas
mettre la main dans le feu sans nous brûler,
ceci est aussi une Loi.
Ceci est aussi vrai pour les lois de
l'esprit... “je ne puis “pêcher” sans que cela
n'affecte mon âme, ma vie et “l'ensemble du
monde”, nous retrouvons une fois de plus
l'interdépendance.
Chacun de nos actes produits des effets et
chacun est irréversible. Ce qui veut dire que je
ne puis sauter d'un toit et dire après “ce n'est
pas ce que je voulais faire, je regrette” certes,
sincèrement je peux regretter ce que j'ai fait,
mais cela ne change rien, ce qui est fait est
fait, il ne peut y avoir un retour en arrière, il
me faut donc “accepter” ce qui est. Inutile de
dire “si j'avais su”.
Ceci est vrai pour la matière, pour l'esprit
et pour la vie morale puisqu'ils sont soumis à la causalité, la “loi de cause à effet” soit le
karma. Souvenons nous de ce que veut dire
causalité, karma.
Exemple: si je plante un figuier je ne pourrais
jamais récolter des fraises.
Si je sème le mal, je récolterai le mal.
Si je commets une faute, si je viole un
interdit, etc, “tout ce qui est fait est fait” par
mon action ou mon inaction, j'ai modifié la
réalité. (Nous commettons beaucoup d'erreurs
par ignorance.)
Ce retour consiste à dire à Dieu: “je n'ai
pas voulu cela, je regrette” et à obtenir le
pardon divin prendre conscience pour ne plus
recommencer les mêmes erreurs. Celui-ci n'est
possible que si l'on se présente à Dieu.
Le retour est donc une sorte de marche
arrière dans le temps où on revient à la case
départ et où l'impossible -annuler ce qui a été devient possible.Ce que nous appelons “le pardon” est donc essentiellement un retour à ce “moment”où je n'avais pas encore agi. Je reviens à la source première, à cet état où tout est encore possible. En ce lieu, notre vie, le temps,l'action, tout n'est qu'une ombre, là, je puis tout renouveler. C'est reconnaître l'erreur
commise et voir les conséquences de celle-ci.
Ayant une vision totale de cet acte, je regrette,
je deviens conscient et ne referai plus la même
erreur.

NOUS CONTINUERONS AVEC KIPPOUR..

 

 

Ce Rosh Hashanah, nous avons l'opportunité de nous connecter au royaume de l'arbre de vie d'une manière que nous n'avons jamais eu dans le passé. Lorsque nous nous réunissons, nos connexions et nos méditations sont beaucoup plus puissantes, nous donnant un canal pour attirer cette Lumière dans le monde physique.

Karen Berg Rosh Hashanah n'est pas une fête religieuse, ni est réservé à un groupe particulier de personnes. C'est la fenêtre cosmique dans le temps qui met l'année prochaine en mouvement. Pensez-y comme une évaluation de fin d'année pour le monde entier si vous le souhaitez. Sur ces deux jours, nos vies, ainsi que celle de toute l'humanité, sont jugées pour nos actes. Le monde entier passe par ce processus. Lorsque nous nous réunissons en tant qu'un ensemble unifié, nos efforts collectifs ont le pouvoir d'affecter notre destin pour le positif.

Rosh Hashanah est l'occasion de créer l'unité cosmique et, grâce à nos efforts individuels, élever la conscience collective. Les kabbalistes disent que plus les gens nous entourent alors que nos âmes apparaissent devant les tribunaux célestes, moins on se contente des jugements personnels qui peuvent être sur nous. Le groupe élève l'individu. Nous devenons une étoile connectée à des milliers d'autres étoiles qui illuminent le ciel nocturne, ce qui permet d'annuler nos transgressions individuelles.

- Karen Berg

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 07:59
TOUT EST UNE QUESTION DE FREQUENCE …

 

 

Vous avez souvent entendu dire "tout est énergie"... Qu’est-ce que cela signifie ? 

 

Oui, effectivement, tout est énergie... 

 

Cette énergie fonctionne sur des fréquences...  Tout comme la radio ou la télévision, il y a tant de canaux pour pouvoir capter telle radio ou telle chaine et nous savons qu'un petit décalage fera que nous entendrons une autre radio ou verrons une autre image à l'écran... là vous le savez tous... même si vous n'y avez pas pensé consciemment...

 

Mais qu'en est-il des sentiments, des émotions, etc...

 

Plus la conscience est épanouie chez quelqu'un plus l'intuition sera haute... l'intuition c'est la connexion avec l'ÊTRE ça ne passe pas par l'intellect, l'intelligence, l'émotion ou autre... nous pourrions dire que c'est "irrationnel", nous ne pouvons pas l'expliquer avec des mots...

 

Comment se fait-il que nous puissions ressentir de la sympathie ou plus envers certaines personnes que nous ne connaissons pas physiquement ? Simplement à travers les fréquences qu'il émet...  Oui, simplement... car plus la Conscience s'éveille plus nous nous simplifions la vie... plus la vie devient simple...  Nous sommes si compliqués !!! 

 

Cela signifie que si nous fréquentons des personnes ayant des qualités négatives très marquées, et que nous soyons en contact permanent ou quasi permanent ses ondes pénètreront en nous et modifieront au fil du temps nos propres ondes…  Même si nous ne sommes pas négatifs… c’est notre énergie qui deviendra moins forte, et de ce fait nous allons avoir des

 

De la même façon, un menteur, un manipulateur, un hypocrite etc... émet des fréquences, chaque "qualité négative" a sa propre fréquence... il est donc simple de décrypter cela... nous pouvons mentir au monde entier, à nous mêmes, nous ne pouvons mentir face à une personne réalisée ou ayant atteint un certain niveau de conscience... ces acquis ne peuvent être que parce que la personne s'est délestée de ce qui l'entravait... le fardeau devient moins lourd et de ce fait la conscience peut émerger... et chaque qualité positive présente émet une vibration d'Amour...

 

Nous pourrions dire pour schématiser que toutes les qualités positives se rejoignent pour n'être qu'UNE dans la vibration de l'Amour inconditionnel...

 

C’est pourquoi les mots ne sont pas importants... car on peut vous dire "je t'aime" sans aucun sentiment, aucun amour, un je t'aime dénué de toute vibration positive... oui, oui, ça peut fonctionner avec beaucoup de gens mais jamais avec quelqu'un qui "voit" avec les yeux du cœur...  Jésus ne disait pas à ces disciples qu'ils les aimaient... mais Il a dit à Juda "c'est toi qui me livrera" (je raccourcis les écritures), il a dit à Pierre "avant que le coq ne chante tu me renieras trois fois" etc... et pourtant les disciples le suivaient et disaient l’aimer…

 

C’est pourquoi, si une parole ne sort pas de votre cœur, il vaut parfois mieux se taire que dire n'importe quoi... soyez sincères avec vous-mêmes, vous êtes la personne la plus importante sur cette planète...  C’est uniquement en étant sincère avec soi-même que l'on peut grandir, se mentir nous maintient dans une énergie plus basse... élevons-nous...

 

Quand on réagit c'est toujours par rapport à une émotion, un sentiment, un concept... la Vérité n'est pas un concept, elle EST tout simplement... si c'est un CONCEPT elle ne veut rien dire, ça ne vous fera pas grandir, l'intellect, l'égo s'emparent de ce CONCEPT, vous pouvez être un parfait orateur... vous pouvez écrire des livres ou autres avec des mots choisis pour marquer les esprits afin que l'on pense de vous que vous êtes quelqu'un d’exceptionnel.

 

  Moquez vous de ce que les gens pensent, agissez uniquement pour grandir.

Les gens pensent ce qu'ils veulent, qu'elle l'importance de leurs opinions, celles-ci changent sans cesse alors pourquoi y apporter de l'importance, ils nous voient à travers le filtre de leurs propres concepts... non pas ce que nous sommes réellement... et sachez que quelqu'un qui nous trouve extraordinaire alors que nous savons que vous n'e sommes pas extraordinaire ne nous aide pas en vérité, il nous maintient dans l'illusion... 

 

Nos paroles sont elles en accord avec nos pensées ?

Nos actes sont-ils en accord avec notre parole ? 

Si oui, vous êtes sur le Chemin, si non... prenez conscience pour grandir.

 

Aditi -26/2/2011    4H DU MAT

Partager cet article
Repost0