Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

Archives

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 06:37

 

Aditi ... 31 octobre, à 06:3 
FRANCAIS


Que la lumière et la Sagesse soient toujours autour de moi dans ma vie !!

Bangalore 21 Octobre.

Cette quinzaine est la période du Divin et nous faisons « puja » chaque jour. Aujourd’hui est le jour final et aussi « Sharad Poornima » la pleine lune. Chaque « Poornima » - pleine lune est associée à un événement important dans l’histoire.

Bouddha Poornima, la pleine lune du moi de Vaishakh (tombe généralement en avril ou mai) est connectée à la naissance, l’éveil et la réalisation du Mahasamadhi du Bouddha Gautama.
La pleine lune suivante est dédiée au Rishi Vyasa. Le Sage Vyasa était le Maître des deux royaumes – matériel aussi bien que spirituel. Il connaissait aussi bien les manières du monde que celles de l’esprit. Vyasa donna toute la connaissance en organisant les Veda, et il n’y avait aucune connaissance qu’il ne sache. 
Guru Poornima est le jour où tous les Maîtres de toutes les traditions sont vénérés. La dernière pleine lune est dédiée à Anant ou l’infini. La célébration de l’infini – aucune limite – pas de commencement ou de fin.

Ce mois-ci la pleine lune est appelée Sharad Poornima. La plus brillante et sans aucune tâche, elle est sensé rester plus longtemps, la pleine lune de la Célébration. C’est le moment où les dévots sentent la présence du Divin dans leur vie. Cette lune est aussi dédiée à la beauté. Le ciel est clair et la plus grande lune brille. Notre esprit et la lune sont connectés. Quand la lune est pleine notre esprit est plein lui aussi. L’énergie de ce jour est très élevée et la célébration permet de la garder. Mais cette énergie a besoin d’être canalisée.

Avec chaque pleine lune, nous trouvons une excuse pour célébrer – la célébration avec une saveur spirituelle.

La période des 15 derniers jours était une période Divine. Nous faisons tous « poojas » et « yagyas ».
Qu’est-ce que Pooja ? C’est en alternative avec ce que la Divinité fait pour nous. Dieu fait le soleil et la lune tout autour de nous, les fleurs, la pluie et les fruits. L’imitation de cette expression divine est appelée Pooja. Pooja est la manière la plus naturelle de montrer sa gratitude.

Nous terminons cette période de beauté en faisant Pooja avec un cœur joyeux et en gardant cette intention. « Laisse la lumière dans ma vie, l’enthousiasme et la Connaissance être toujours autour de moi. Je prends la lumière de la vie en moi. J’accepte la Connaissance et l’amour ».

La Divinité est partout comme l’air. Cependant vous sentez l’air près du ventilateur. De même, la Divinité est partout mais vous la sentez plus près du ventilateur. La Connaissance, Yagya et le Guru sont comme le ventilateur. Près d’eux vous sentez la Présence de la Divinité.











ANGLAIS


‘Let the light in my life and wisdom around me always be there’
Posted: 26 Oct 2010 01:35 AM PDT

Bangalore, India, Oct. 21:

This fortnight is the period of the Divine and we do puja every day. Today is the concluding day and also Sharad Poornima/full moon. Each poornima (full moon) is associated with a very significant event in history.
Buddha Poornima, the full moon day in the month of Vaishakh (usually falls in April or May) is connected to the birth, enlightenment and attainment of Mahasamadhi by Gautama Buddha. The next Poornima is dedicated to Rishi Vyasa. Sage Vyasa was the master of both the realms – material as well as spiritual. He knew the ways of the world, and that of the spirit as well. Veda Vyasa organized the entire knowledge, and there was no knowledge about which he didn’t know. Guru Poornima is the day on which all the Masters of all the Traditions are venerated. The last full moon is dedicated to Anant or infinity. Celebrating infinity – no boundaries – no beginning or end.
This month’s full moon is called Sharad Poornima. The brightest and without any blemish, it is supposed to stay longer too, the full moon of Celebration. It is said that Divine dance happened on the day between Lord Krishna and the Gopies – symbolic of grateful devotees. It is said that Lord Krishna danced with all the Gopis under this moon so many thousands of years ago. Sharad Poornima is known for dance and celebration. It is the time when devotees feel the presence of the Divine in their life. This moon is also dedicated to beauty. The sky is clear and the largest moon shines brightly. Our mind and the moon are connected. When the moon is full, the mind is also full. The energy on the day is very high and celebration will keep it up. But this energy needs to be channelized. 
With every full moon, we find an excuse to celebrate - Celebration with the spiritual flavor.
The period of last fifteen days was a Divine period. We do all poojas and yagyas. What is pooja? Reciprocating what Divinity is doing to us. God makes Sun and Moon go around us, showers flowers, rain and fruits. Imitation of that Divine expression is called pooja. Pooja is the most natural way of showing one’s gratitude.

We conclude this beautiful period doing pooja with a playful heart and keeping this intention, “Let the light in my life, the enthusiasm and wisdom around me always be there. I take the light of life into me. I accept wisdom and love.”

Divinity is everywhere like the air. Yet you feel the air near the fan. Similarly, Divinity is everywhere but you feel it more near the fan. Knowledge, yagya and Guru are like the fan. Near these you feel the presence of Divinity.
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 06:32

SYMBOLE DE LA NOIX DE COCO EN INDE …  

 

 

La noix de coco représente l’EGO. Et aussi le service désintéressé ou karma yoga.

 

A Bhârat, l’unes des offrandes les plus courantes est la noix de Coco, et dans de nombreux temple aussi.

Elles est offerte pour l’ « homa » - cérémonie du feu  les célébrants offrent des prières prescrites devant un feu pour une intention particulière. 

La noix de coco est cassée et placée devant le Seigneur. Elle est distribuée plus tard aux dévots sous forme de Prasad.(cadeau sacré - le plus souvent de la nourriture bénie)

 

 

La noix de coco cassée symbolise le fait de casser l’égo. Le jus à l’intérieur (représente les tendances –les vasanas) est offert avec la chair blanche (représentant l’esprit) au Seigneur. L’esprit est ainsi purifié par le toucher du Seigneur car il reçoit le Prasad.

 

Les rituels traditionnels d’abhishekha (consistant à baigner la statue d’un Dieu avec du lait, du miel, de la pate de santal, ou un mélange de fruits) consistent à verser du lait, du miel, du jus de noix de coco, des cendres des sandales, de la cendre sacrée… sur la statue. Chaque élément a une signification spécifique qui permet d’accorder certains bienfaits aux fidèles.  

 

-le jus de noix de coco utilisé pendant les rituels permet de favoriser l’élévation des connaissances spirituelles. 

 

Les marques sur la noix de coco représentent Shiva aux 3 yeux et cela explique que la noix de coco est considérée comme un moyen de réaliser nos souhaits.

Chez les hindous les yeux de la noix de coco ont une signification très philosophique : ce sont les deux yeux physiques de l'homme et son troisième oeil est le symbole de la conscience. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La noix de coco est aussi offerts pour les mariages, l’achat d’un nouveau véhicule, du maison, etc…

 

 

LEGENDE

 

Il y a bien longtemps dans les îles Tonga, une belle jeune fille prenait tranquillement un bain de mer quand, elle vit s'approcher d'elle une murène.

 

Malgré son aspect rebutant la jeune fille se noua d'amitié avec l'animal et les bains de mer devinrent rapidement une habitude, et finalement la jeune fille et la murène tombèrent amoureux l'un de l'autre.

La jeune fille se retrouva enceinte au grand désespoir de son père, qui de colère tua la murène et lui coupa la tête.

La jeune fille, malade de chagrin, enterra la tête de l'animal dans le sable... Lorsque le bébé naquit on vit alors pousser à l'endroit où la tête avait été enterrée un arbre inconnu.

C'est ainsi que naquit le premier cocotier, cadeau de la murène à son amante et son enfant ... En effet, la noix de coco se présente avec trois petits cercles clairs, les yeux et la bouche de la murène. Et l'on ne peut boire le l'eau de coco qu'en perçant la '' bouche '' du fruit.

 

 

Une légende dit aussi, que les 3 premiers cocotiers auraient pour origine des crânes humains qui auraient germés dans un cimetière.

 

 

Encore une légende sur la création du cocotier, celle-ci vient de Tahiti :

Hina, fille du soleil et de la lune, fut promise en mariage au roi du lac Vahiria, qui n'était autre qu'une énorme et repoussante anguille. Hina s'enfuit et se mit sous la protection du Dieu Maui, du haut de la falaise de Vairao, le Dieu Maui, jeta son hameçon et s'écria : '' De mon fief aucun roi ne peut s'échapper, il deviendra nourriture pour mes dieux '' . L'anguille avala l'hameçon fut tuée et décapitée. Maui l'enveloppant dans un morceau de tapa recommanda à Hina de ne poser le paquet à terre qu'arrivée chez elle.Hina laissa le paquet sur le sol, le tapa se détacha et la tête de l'anguille, fixée sur le sol, se couvrit de jeunes pousses et devint ainsi le premier cocotier. On retrouve encore là, les traces des yeux et de la bouche de l'anguille.

 

Pierre Loti fit la description du lac Vaihiria, en 1872 : '' Une eau froide et profonde que rien n'anime, ni un souffle de vent ni un bruit, ni un être vivant, ni seulement un poisson '' . On y trouve cependant de grandes anguilles à oreilles qui ont inspiré la légende.

 

 

Boisson des dieux…

(…) En Inde, la noix de coco, narikela, a surtout une forte valeur symbolique. Elle fait partie des fruits et légumes que le dieu Ganesa à tête d’éléphant (également appelé Ganapati ou Vinayaka, « celui qui enlève les obstacles » ou bien encore Vighnesvara, « le maître des obstacles »), fils de Shiva et Parvati, tient dans la main pour signifier qu’il est le maître de toutes les plantes et le créateur des plantes médicinales. Elle fait partie des emblèmes du dieu et représente le fruit par excellence, le karmaphala.

 

Chaque élément constitutif de la noix correspond à une image : la coque représente l’illusion du monde, sa chair blanche toutes nos actions accumulées et son eau à l’intérieur, notre égoïsme. En la brisant, on offre son cœur à Ganesa. Chaque année au mois de septembre à Paris, la communauté indienne rend hommage à son dieu Ganesa, l’un des plus populaires, au cours d’une gigantesque procession. Musiciens, danseuses et danseurs torses nus célèbrent Ganesa et brisent à grand bruit des centaines de noix de coco sur le sol. L’eau éclabousse et inonde la chaussée, tel un bain sacré offert à la divinité, un rite de purification ou une manière de faire revenir la pureté dans l’ordre du cosmos et chez les hommes. Sacrifice ou offrande, les hommes avec l’eau de ces noix éclatées lui offrent leur ego et Ganesa leur garantit en échange un avenir sans nuage. »

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 07:57

Une amie vient de poster cette belle histoire sur sa page... je me permets de vous la communiquer... c'est si vrai!!!

 

Lama Samdup et la Mauvaise Herbe.

C'était une journée magnifique et comme toutes les semaines, le lundi, Lama Samdup Rimpoché se rendait au village dans la vallée. Sur le chemin, le chaud soleil d'un printemps qui allait bientôt céder sa place à l'été, lui réchauffait les pieds et la tête.

 

Assurément il faisait doux, et il odorait dans l'air ambiant, le parfum des fleurs de la verte vallée. Heureux le grand Lama marchait tranquillement sur ce chemin quand soudain, il entendit une dispute au loin. Regardant les maisons qui pointaient à l'orée du village, il tenta de deviner celle d'où provenait le tumulte.

 

Cette question restée sans réponse, la dispute estompée par le vent, il reprit sa route. Devant lui sur le bord du chemin, des enfants riaient et s'ébattaient, heureux qu'ils étaient de courir dans les herbes hautes. Un sourire paru alors sur le visage de lama Samdup, tandis que les enfants faisaient de grand gestes pour le saluer.

 

Soudain, lorsqu'il les eut dépassé, son attention fut attirée par un jeune garçon, assis, seul, et loin des autres. Son regard vide en disait long sur ce qu'il ressentait. Samdup Rimpoché s'approcha et sans rien dire s'assit à côté de lui.

 

Le jeune garçon tourna la tête et observa le lama mais ne dit rien. Imitant alors l'enfant, lama Samdup posa ses mains sur ses genoux, le regard fixe devant lui. De temps en temps il avait un regard de biais.

 

Au bout d'un moment la situation devint comique. Devant ses mimiques l'enfant sourit, lama Samdup aussi, puis ils se mirent à rire. Profitant de cette ouverture, il lui demanda :

 

- "Pourquoi reste tu donc seul ici, tu n'as pas envie de jouer avec les autres ?"

 

La larme à l'oeil, le petit garçon lui répondit :

 

- "Mon père dit que je ne vaux rien grand Lama ! Il dit que je ne sais pas lire et que je suis un bon à rien."

 

- "Un bon à rien ! Toi qui vient de me faire rire."

 

L'enfant surenchérit :

 

- "Je vous ai fait peut être rire grand Lama, mais pour mon père je suis un bon à rien. Tout ce que je fais, je le rate !"

 

Samdup Rimpoché lui sourit.

 

- "Pourtant tu te trompes mon jeune ami ! Tu m'a donné des instants de joie et je t'en remercie."

 

Sur ces belles paroles, le petit garçon exposa le visage d'un doute. Sentant ce même doute s'appesantir sur lui, le grand Lama attira son attention.

 

- "Tu vois ces plantes qui poussent le long du chemin ?"

 

L'enfant acquiesça.

 

- "Sais tu ce que c'est ?"

 

- "Oui, je ne sais peut être pas lire, mais je sais ce que c'est ! Ce sont des mauvaises herbes, mon père m'a demandé de les arracher et même ça je n'ai pas réussi !"

 

A ces derniers mots de l'enfant, Lama Samdup, se leva, traversa le chemin et arracha une plante qui poussait dans une des fissures du mur. S'en revenant vers lui, il se rassit à ses cotés. *

 

- "Toutes les plantes ne sont pas des mauvaises herbes mon jeune ami. Beaucoup d'entre-elles sont très spéciales."

 

Curieux, le petit garçon demanda :

 

- "Dites moi grand Lama, qu'ont elles de spécial ?"

 

Il lui montra celle qu'il venait de retirer du mur.

 

- "Vois tu cette plante et ses racines, mon jeune ami ?"

 

- "Oui, grand Lama."

 

- "Et bien, sais tu que ses racines séchées et réduites en poudre combattent la fièvre ?"

 

De son doigt, il pointa une herbe au milieu du chemin.

 

- "Celle ci, au bout de mon doigt, permet d'adoucir la gorge et aussi, elle calme la toux."

 

L'enfant l'écouta avec étonnement.

 

- "Cette autre encore, qui pousse à tes pieds, calme les maux de ventre et les coliques des très jeunes enfants."

 

Ainsi, Lama Samdup lui montra tout un tas de mauvaises herbes autour d'eux, et toutes avaient un rôle. Une fois toutes les plantes alentours expliquées, il ajouta :

 

- "Tu vois mon jeune ami, toutes ces plantes que l'on appelle souvent, à tort, mauvaises herbes ont un véritable trésor en elles. Celui qui connait leur secret est capable de soulager et guérir beaucoup de choses. Toutes sont une richesse pour l'homme. C'est pourquoi, il ne faut pas regarder leur apparence, mais ce qu'elles ont au plus profond d'elles mêmes."

 

Les yeux pétillants, le petit garçon retrouva le sourire.

 

- "C'est donc vrai qu'elles peuvent soigner ?"

 

- "Bien entendu mon jeune ami, et je pense qu'au fond de toi tu le savais ! C'est pour cela, vois tu, que tu ne les a pas arrachées quand ton père te l'a demandé. Si tu viens au monastère tu pourras apprendre si tu le souhaites."

 

Ainsi, l'enfant accepta et son père aussi. Il vint au monastère, il apprit, grandit et devint un jeune homme intarissable sur les plantes et leurs propriétés.

 

Bien des années plus tard, alors que Lama Samdup Rimpoché se rendait au village dans la vallée. Sur le chemin, le chaud soleil d'un printemps qui allait bientôt céder sa place à l'été, lui réchauffait les pieds et la tête.

 

Assurément il faisait doux, et il odorait dans l'air ambiant, le parfum des fleurs de la verte vallée. Heureux le vieux Lama marchait tranquillement sur ce chemin quand soudain, en arrivant au village, l'enseigne d'une échoppe attira son attention. C'était une échoppe où l'on vendait des plantes pour soigner les maux. Quand à son enseigne elle disait :

 

"Pas de mauvaises herbes ici".

 

Un jeune homme en sorti et avec lui mille et une senteurs. Les deux hommes se firent face puis s'asseyerent sans dire un mot. Lama Samdup imita le jeune homme, posa ses mains sur ses genoux, le regard fixe devant lui. De temps en temps il jetait un œil de côté. Tout à coup le jeune homme éclata de rire ainsi que le vieux Lama.

 

Ainsi se termine cette histoire. La morale de cette histoire, c'est que ceux qui savent voir avec les yeux de l'amour ouvrent leurs cœurs et livrent leur trésor caché.

 

 

Commentaire: Les autres nous connaissent si mal, ils nous voient à travers leurs propres critères, donc leurs pensées, leurs idéaux...   faisons nous confiance... il s'agit de notre vie, notre devenir... ayons le courage de vivre même si d'autres nous persuadent que nous ne servons à rien!!!  

aditi

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 19:09

SYMBOLE DE LA GRENADE 

 

A quoi me fait penser la Grenade. Réflexion personnelle….

Sa peau est dure mais quand on commence à l’enlever, elle se détache facilement des graines, enfin presque… j’en connais qui n’y arrive pas ! cette « peau » protège les graines pour qu’elles puissent murir .  Un peu comme quand on « casse l’égo » et que l’amour commence alors à s’épanouir. Quand on a accès aux graines leur couleur est magnifique du rose au rouge grenat lorsqu’elle est bien mure.

Les graines sont reliées les unes aux autres, comme les êtres humains entre eux, c’est la membrane qui contient une alvéole pour chaque graine qui les connecte, les relie… même si nous n’en sommes pas sur, tous les êtres humains sont interconnectés, non par l ‘apparence extérieure mais par ce qui fait qu’ils vivent, l’âme, le divin, la vie… nous pensons parfois à tort que nous sommes seuls, isolés au milieu du monde, mais contrairement aux apparences nous sommes tous reliés et ne formons qu’UN… tout comme les graines de la grenade sont nombreuses et pourtant elles ne forment qu’UN seul fruit…

 

Et aussi elle représente pour moi la Famille , unie au-delà des différends au delà des apparences physiques, intellectuelles, spirituelles… 

Dans ce mot famille sont compris les amis de cœur et d’âmes… 

 

 

JUDAISME :

 

La grenade, symbole de fécondité et d’unité…

 

En hébreu, la grenade (rimon), évoque l'élévation (ram), mais aussi le prélèvement (térouma). C'est un symbole de fécondité, et aussi de l'unité du peuple, car les grains sont serrés entre eux.

Elle est mentionnée 32 fois dans la Bible.

 Le prophète Jérémie enseigne que cent grenades d'airain se trouvaient sur les colonnes du Temple de Jérusalem. Elles étaient disposées autour de la bordure de la robe du Grand Prêtre (36 devant et 36 derrière).

 "Sur ses bords, tu feras des grenades de pourpre violette, de pourpre rouge et de cramoisi éclatant, et parmi elles, des clochettes d'or : une clochette d'or, puis une grenade, une clochette d'or puis une grenade, tout autour." Ex 28, 3). 

 

Certains éléments sont visibles et d'autres audibles. Les grenades attirent l'attention mais elles ne laissent voir que leur enveloppe extérieure, et non ce qui est important : les grains cachés et serrés sous l'écorce du fruit. Elles annonçaient le passage du Cohen et permettaient aux gens impurs de s'écarter de lui.

 

L'intérieur de la grenade est voilé, comme l'est la tempe sous le voile (Cant.des Cant. 4,3).

Le soir de Roch Hachana (nouvel an juif), on a l'habitude d'en manger.

 "Que nous puissions être remplis de mitsvot comme la grenade" dit-on (il y aurait 613 grains, comme il y a 613 commandements).

 Ou bien :

 "Que Ta volonté soit, que nos mérites soient nombreux comme les grains de grenade".

 

 

 

RELIGION CHRETIENNE:

 

St Jean de la Croix a fait des pépins de la grenade le symbole des perfections divines et il a dit que la rondeur du fruit est l’expression de l’éternité divine.

 

La Grenade représente les plus hauts mystères de Dieu, ses plus profonds jugements et ses sublimes grandeurs. Les Pères de l’église voient dans la grenade le symbole de l’église… (c’était leur vision, à savoir que les Pères de l’église étaient pour la plupart des ascètes et des mystiques- Aditi). 

 

LES MUSULMANS : elle permet de lutter contre la haine et l’envie…

 

LES GRECS :

 

Considéraient la grenade comme symbole de la fertilité. Elle était dédiée à la Déesse des origines et de la beauté, Aphrodite, et à Héra déesse du mariage, épouse de Zeus. Le premier grenadier est censé avoir été planté par Aphrodite et Hadès le dieu des enfers. 

 

Pour avoir consommé six grains de grenade, Perséphone sera destinée à rester 6 mois avec Hadès aux enfers et 6 mois de l’année avec sa mère, Déméter.

 

 En tant que symbole de fécondité elle a la faculté de faire descendre les âmes dans la chair et c’est pour cette raison que la grenade était interdite aux initiés alors que les prêtres de Déméter à Eleusis étaient couronnés de branches de grenadier pendant les grands mystères…

 

DANS LA TRADITION MACONNIQUE, 

 

on souligne une des caractéristiques de la grenade : les graines enfermées dans le même emballage suggère l’idée du pluralisme dans l’unité, et dans ce sens la grenade indique la loyauté, les forts liens existants entre les « Sœurs et frères », ou les loges distinctes d’une obédience. Chaque graine peut être vue comme un franc-maçon, unique dans son identité, mais fort lié à ses frères dans une seule famille, la prospérité de celle-ci est une conséquence directe de cette union.

On peut donc attribuer à la grenade la valeur symbolique de représentation de l’entière maçonnerie, comme la cohésion de Sœurs et de frères qui, même s’il est aisé de les individualiser comme être unique, sont unis par une chaîne forte.

La grenade pourrait également représenter la grande famille humaine s’organisant en groupes, partis, castes, nations… dont les graines deviendraient par exemple des nations. 

La maçonnerie, l’humanité, les systèmes solaires ou même l’Univers ne sont que des octaves d’une même Unité.

Un autre aspect peut également être mis en évidence. C’est la croûte de la grenade qui est certainement la croûte la plus dure de tous les fruits connus, qui enferme, protège, réunit et donne ainsi de la cohésion comme la grande Famille Maçonnique.

 

 

1. La grenade et la numérologie

On dit que la grenade est d’origine Perse. En langue persique (le farsi), on l’appelle anar (انار ). Ce mot est composé de quatre lettres, deux consonnes n et r et deux voyelles a. La valeur numérique de ce mot est égale au chiffre neuf, car ( ن = 50 ),  ( ر  = 200 ) et ( ا = 1 ) se décompose de la manière suivante : 1 + 50 + 1 + 200 = 252  soit  2 + 5 + 2 =  9.  

Le chiffre 9 en numérologie signifie altruisme.

Curieusement le nom « grenade » en français a aussi cette valeur : c'est-à-dire 9.

GRENADE = 7+9+5+5+1+4+5 = 36 = 9.

 

 

 

Bien sur ce sont des symboles… mais un symbole est quelque chose qui nous relie à l’invisible, le spirituel… et chacun peut trouver son propre symbole…

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 11:37

Portrait inédit de Soeur Emmanuelle qui, dans un entretien exclusif, confie au Jour du Seigneur la leçon de toute une vie consacrée à l'Amour. Emouvant et vivifiant !
Voir gratuitement l'intégralité sur www.lejourduseigneur.com
"Le Jour du Seigneur"

Portrait inédit de Soeur Emmanuelle qui, dans un entretien exclusif, confie au Jour du Seigneur la leçon de toute une vie consacrée à l'Amour. Emouvant et vivifiant ! Voir gratuitement l'intégralité sur www.lejourduseigneur.com "Le Jour du Seigneur"

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 12:18

POUR MES AMIS ENGLOPHONES;;;

‘Secret of material prosperity & spiritual blossoming’

Posted: 14 Oct 2010 05:12 AM PDT

 

India, (Bangalore), October 13:

Sri Sri explains the significance of yagyas (pujas) performed during the ongoing festival of Navratri.  

 

There are three levels of existence - Outer world, subtle world of different energies and Divinity or God. All the yagnas being performed here aim to achieve both spiritual and material benefits. When you go deep inside yourself, from where everything has come from, you experience the Supreme Peace. Only when you are in deep meditation, these mantras have effect. These are very powerful and beautiful and enrich the subtle creation. We are so fortunate to be able to be a part of this.

 

There are pundits from all Vedas, and they will chant mantras. It is happening from thousands of years. These are done to benefit the whole world. We have gathered here as one body, one mind and one spirit, totally immersed in what is happening. Even if we don’t know the meaning, we know these are doing something good at subtle levels of our life, and for the whole mankind.

 

The intellect may not understand but the subtle body understands the depth. And the vibrations that are produced are doing good to all the subtle layers of existence. This energy creates benevolence, benefits the whole mankind, washes away our bad karma, promotes harmony in the world and desires get fulfilled. Desires get fulfilled when there is strength in the subtle. These bring us close to self- realization and also to achieve success in the world.

 

As one body, one mind, established in the Ultimate Truth, fulfilling your worldly duties and relax in the depth of peace. Immerse in this love and devotion with the feeling that everything is happening well, everything is being done for you. Like corn – when it is little warmed, it becomes pop-corn. In the same way, consciousness is all Divinity, and with the chanting of mantras, it blossoms and manifests. This is a beautiful occasion for letting the consciousness to blossom. Om Shanti! (Let there be peace) 

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 12:17

LE SECRET DE LA PROSPERITE MATERIELLE ET de l’épanouissement de la Conscience.

 

Sri Sri explique l’importance des « yagyas » « pujas » réalisé pendant toute la durée de la Navaratri.

 

Il y a trois niveaux d’existence

-       le monde extérieur

-       le monde des différentes énergies subtiles

-       Dieu ou la divinité.

 

Tous les Yagyas qui sont effectués ici visent à obtenir à la fois des avantages spirituels et matériels. Quand vous allez profondément à l’intérieur de vous même, d’où chaque chose arrive, vous expérimentez la Paix Suprême. C’est seulement quand vous êtes dans une méditation profonde, que les mantras ont un effet. Il sont très puissant et beaux et enrichissent la création subtile. Nous sommes si chanceux d’être en mesure de faire partie de cela.

 

Il y a des pandits (érudits) qui connaissent tous les Vedas et Ils chantent des mantras. C’est arrivé il y a des milliers d’années. C’est pour que le monde entier puisse en bénéficier. Nous sommes rassemblés ici comme un seul corps, un seul esprit, une seule âme, totalement immergés dans ce qui arrive. Même si nous ne connaissons pas grand chose nous savons que nous faisons quelque chose de bon sur les plans subtils de notre vie, et pour l’humanité entière.

 

L’intellect peut ne pas comprendre mais le corps subtil comprend la profondeur. Et les vibrations qui sont produites sont bonnes pour à toutes les couches subtiles de l’existence. Cette énergie crée la bienveillance, et les bénéfices vont à l’humanité toute entière, emporte notre mauvais karma, favorise l’harmonie dans le monde et les désirs sont accomplis. Les désirs sont accomplis quand il y a de la force dans le subtil.  Cela nous rapproche de la réalisation du Soi et nous permet d’atteindre le succès dans le monde.

 

Comme un corps, un esprit, établi dans l’Ultime vérité, en accomplissant vos devoirs mondains et en vous installant profondément dans la paix. Plongez dans cet amour et avec dévotion avec le sentiment que tout ce qui arrive est bien pour vous, tout ce qui vous arrive est fait pour vous. Comme le mais quand il est chauffé devient du pop corn. De la même façon,  la conscience est toute divinité, et avec le chant des mantras, elle s’épanouit et se manifeste. C’est une belle occasion pour laisser la Conscience s’épanouir.

Om Shanti !!  (laissez la Paix être)

 

Sri Sri Ravi Shankar

 

13/10/2010

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 10:06

« La gratitude survient lorsque tu acceptes la Sagesse de, Tout Ce Qui Est, et

que l’Essence de Dieu vit en Toutes Choses,

indépendamment de ce que peuvent être leurs apparences.

 

Même des temps vécus comme difficiles, comme maintenant,

sont des ponts vers des Niveaux Plus Élevés de Conscience,

et portent en eux leurs propres bénédictions.

 

Alors, tandis que tu seras capable de ressentir

de la gratitude pour Tout Ce Qui Est,

tu trouveras la Sérénité et la Paix.

Tu ressentiras un calme profond,

et au lieu de réactions de peur et d’anxiété,

tu commenceras à percevoir le Grand Mystère et Miracle au Coeur de l’Univers,

là où Shri Babaji réside.

Ainsi, Frères et Soeurs, devenez conscients,

essayez de laisser tomber la vaine lutte contre tout ce qui est,

abandonnez-vous à la sagesse de Tout Ce Qui Est et passez vos journées dans

la gratitude et la joie à

SES Pieds sacrés.

 


    *** Bhole Baba ki Jai !

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 12:02

merci à vous tous qui passaient sur mes blogs...

j'apprécie vos visites avec ou sans commentaires...

vous êtes comme un indice de qualité, bien sur certains n'aiment peut être pas, certains articles ou tous, mais peu importe, chacun est en droit de penser ce qu'il veut...

C'est tout simplement la Vie... 

 

Bon week end à vous tous

Lumière et Joie

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 10:36

J'ai été absente trop longtemps sur mes blogs... mais je sais que vous continuez à les visiter et à lire les articles déjà publiés... il y en a beaucoup... trois blogs, plus facebook...

 

Je tenais juste à vous remercier, vous, qui cliquez sur Planete Orynx _ L'IMPORTANT C EST D AIMER '- y a-t-il dans nos vies quelque chose ou quelque sentiment qui soient plus important que d'aimer???  La Vie est faite pour aimer et être aimé... nous avons tous une part, si petite soit-elle de cet amour... c'est ce qui rend la vie plus supportable pour certains, d'autres qui perdent l'amour n'ont plus la force de vivre... d'autres encore attendent et retrouvent l'amour...

 

l'amour vaut la peine de vivre...

 

Mes chers amis... SOYEZ HEUREUX, AIMEZ même si on ne vous le rend pas forcément... ILLUMINEZ votre visage avec des pensées d'amour...

 

Puisse la Lumière et l'Amour briller sur cette planète...

TOUS pour UN.... UN pour Tous...

 

c'est l'UNION qui rend les choses possibles... SOYONS POSITIFS... la vie nous le rendra à un moment ou à un autre... GARDEZ toujours l'ESPOIR que TOUT peut s'arranger...

 

avec Amour et Gratitude

Aditi

Partager cet article
Repost0