Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

Archives

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 08:58

A un certain moment, vers la fin, Jésus dit : "Je ne suis pas encore un avec le Père mais allez leur dire que je suis un avec le Père." Les érudits se demandent pourquoi Jésus avait dit un tel mensonge. Il dit à ses proches disciples : "Je ne suis pas encore un avec le Père, mais allez dire au monde que je suis un avec le Père, que le Père et moi sommes un."

Il y a aussi ce dernier instant où Il dit : "Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font." Ou encore : "Oh! mon Dieu, mon Père, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Cette parole du dernier instant : "Dieu m'a abandonné" témoignait d’une distance entre lui et son Père.  Jésus dit : "Je ne suis pas encore un avec le Père, je suis au seuil de la maison, mais dites au monde que je suis déjà à la maison ! Je me tiens à l'entrée pour accueillir tous ceux qui veulent rentrer à la maison."
 Lorsqu’on est à la maison, tout est plus facile. Pour se tenir sur le seuil, à attendre les autres, dans la pluie, la neige, l'orage, le soleil, il faut qu’il y ait immensément d'amour et de compassion ! En pratique, pour le monde entier, Il est à la maison. Si les gens pensaient que Jésus n'est pas à la maison, nul ne le suivrait. Personne n'écouterait ce qu'Il a à dire. Il est sur le seuil, non pour Lui-même, mais pour l'amour de ceux qui arrivent à la maison. Bodhisatva avait dit un jour : "Je resterai à la porte du ciel jusqu'à ce que tous soient entrés. Je serai le dernier à entrer au paradis, j'attendrai à l'entrée." Il en est de même pour Jésus : "Dites au monde que le Père et moi sommes un."

Les apôtres n'étaient pas des gens très intelligents. Jésus  devait leur raconter des paraboles et les répéter inlassablement pour les aider à comprendre un peu mieux. Tant de patience et de compassion ne peuvent venir que de l'amour.

"Je suis venu dresser l'homme contre l'homme, le père contre le fils, la fille contre la mère." Il dit ces paroles, mais peu comprirent réellement ce qu'elles signifiaient. Celui que vous prenez pour votre ami n'est pas vraiment votre ami car il renforce votre foi dans les choses matérielles et affaiblit votre foi en  l’esprit. "Je suis venu vous dresser les uns contre les autres. Je suis venu apporter le feu et non la paix."  Il devait dire cela, parce qu'Il avait vu la profonde léthargie des gens. Quand vous dites des choses agréables et paisibles, tout le monde s'endort. Lorsque quelque chose de sensationnel survient, les gens se réveillent et écoutent. Les journaux sont remplis de ce genre d'histoires.
 Tel est l'esprit humain!

SRI SRI RAVI SHANKAR
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2006 6 16 /09 /septembre /2006 08:24

Et si l ‘amour vous rend humble, il vous rend faible aussi. Même le plus macho des hommes pleure quand il est amoureux ! Il suit comme une petite souris celle qu’il aime à la folie.

L’amour vous rend faible, mais il vous donne le Royaume des Cieux !

Jésus dit : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous aime ! »

Il était impossible de ne pas reconnaître l’amour de Jésus.

Comme l’amour  rend faible, il fait peur aussi!

Parmi des milliers de personnes, seuls quelques-uns l’ont suivi.

Beaucoup ont entendu, mais très peu l’ont suivi.

Il expliquait : « La porte est large, mais très peu passeront par l’étroit chemin.

Beaucoup viendront et entendront, mais très peu comprendront. »

Même après avoir vu tous les miracles, une poignée de personnes seulement, douze, treize, l’ont reconnu et suivi.

Ce n’étaient pas de grands intellectuels, c’étaient des gens simples et innocents.

Quand Jésus disait : « Le royaume des cieux est en vous », ils ne comprenaient pas, ils demandaient : « De quel côté de Dieu seras-tu assis, à droite ou à gauche ?

Quand on entre à l’intérieur, il n’y a plus de droite ni de gauche ! Il n’y a ni avant ni arrière !

Ils n’étaient pas très intelligents, ils étaient simples et innocents.

Jésus fit tout ce qu'Il put pour aider les gens à dépasser le mental et atteindre l'âme, l'esprit, la source de vie, le Soi. Cassez le concept limité de vos relations à une chose, à quelqu'un, ou à des identités, reconnaissez la Divinité en vous, reconnaissez que vous êtes bien plus qu’un simple humain. Vous faites partie du Divin et vous héritez du royaume, qui est là, en vous-même. disait : "Je suis le Fils unique de notre Père." Quand il disait :  "Notre Père", il voulait dire "Notre" Père, le Père de tous ! "Je suis le Fils du Père unique."


Quelque part Il a dit : "Il aurait mieux valu que Judas ne fut jamais né." Ces paroles ne sont pas inspirées par  la colère ou  la frustration. Quand vous  n'aimez  pas quelqu'un, vous dites souvent : "Si seulement il n’existait pas !" Ici Jésus dit : "Judas, je souhaiterais qu'il n’ait jamais vu le jour", parce qu'Il pouvait ressentir la douleur de Judas. Judas jouait le rôle qui lui avait été attribué. Il n'avait pas le choix. Et Jésus pouvait ressentir cette douleur, cette souffrance que Judas éprouvait. La compassion de Jésus à son égard était si grande, son amour pour lui si fort, qu'en disant : "Si seulement il n'avait jamais vu le jour", Il montrait l'immensité de l'amour qu'Il avait pour lui.
 

                     


Partager cet article
Repost0
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 07:11
L’Amour est le bien le plus précieux de l’homme... souvent il pense aimer, alors qu’il ne fait que désirer.
Aimer lui fait peur...
Il désire le désir et ne peut aimer l’Amour.

Aditi
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 07:31
Swami Pragyapad est un swami très proche de Sri Sri Ravi Shankar, il est donc envoyé par Lui en France...
Pour tous ceux qui habitent Paris et les environs et qui en auraient le désir voici une information reçue  ce matin dans mes mails...  Je n'habite plus Paris aussi je ne serai pas là physiquement, mais mon coeur, lui, y sera...


                              


Voici le lieu et les horaires :
 
LE MIROIR DE L’AME
18 Rue Duhesme
75018 PARIS
 
Métro LAMARCK
 
En face de la sortie il y a un escalier qui descend, le prendre et c’est la première rue à gauche
Paf : 7€ (4€ étudiant et chômeur)

  
Aditi

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 20:05


« A nous attacher à la grande Voie, nous perdons toute mesure ; nous nous engageons sur un chemin sans issue.
Laissez-la aller et les choses suivront leur propre nature ; dans l’essence, rien en se meut ni ne demeure en place. »

Chaque fois que nous nous attachons fût-ce à la vérité chrétienne, musulmane, indoue ou bouddhiste, nous nous éloignons en fait de la vérité tout court.
Vous connaissez la formule célèbre qui vise à trancher ce qu’on pourrait appeler un « mental bouddhiste » :  « Si vous rencontrez le Bouddha, tuez-le ». (ne le prenez pas à la lettre mais avec l’esprit) c’est la beauté de tout enseignement authentique que de nous mettre en garde contre l’attachement à l’enseignement lui-même.
S’attacher à l’enseignement à la tradition que l’on a choisi pour suivre le chemin conduit à beaucoup de souffrances. Car si je suis chrétien ou autre, je ne peux vraiment reconnaître l’autre comme étant mon égal, car à l’arrière-plan de mon mental, je pense que l’autre est dans l’erreur. Nous perdons de vue que quel que soit le chemin, le BUT reste le même.
Il existe autant de chemins que d’êtres humains, car même auprès du même Maître la compréhension, l’expérience sera différente pour chacun.

    L’intellect ordinaire et même la buddhi, (intelligence objective) qui n’est pas polluée par les émotions, doivent être dépassés si nous voulons atteindre ce que la Prajna Paramita désigne comme l’au-delà du par-delà de l’au-delà..A. Desjardins

Mon Maître me disait, va au-delà de l’au-delà de l’au-delà des noms et des formes…   Aditi
Partager cet article
Repost0
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 08:15
Il y avait une famille « qui aimait Dieu », ils avaient une morale stricte, allait aux réunions spirituelles, cependant elle oubliait les pauvres et les indigents, ceux qui souffrent. Elle chassait les mendiants. Un jour, sous l’aspect d’un pauvre hère, Dieu vint frapper à sa porte ; on lui refusa le pain et l’eau qu’il mendiait… Cette famille était très pieuse, respectait scrupuleusement les lois, et ne commettait en apparence aucune mauvaise action.

* Jardin ici, signifie esprit

Leur jardin avait un très bel aspect, aucune mauvaise herbe ne dénotait, en apparence, mais, sous terre de grosses racines empêchaient les plantes de s’épanouir, elles ne grandissaient pas beaucoup, n’avaient jamais de fleurs et, bien entendu, ne donnaient jamais de fruits.

Pourquoi ? Cette famille n’avait pas compris que l’essence de la vie, l’essence de la loi, c’est l’Amour. Sans Amour, aucune vie n’est possible.

    Il a été dit qu’un arbre sans fruit est un arbre stérile et qu’il vaut mieux l’arracher de son « Jardin ».

Pour l’entourage, cette famille paraissait très bonne, chacun la prenait en exemple et pourtant la Lumière Divine n’était pas au sein de cette famille.

    La plupart du temps, l’homme ne se fie qu’à ce qu’il voit, les yeux de l’homme ne lui rapportent pas l’image exacte de l’objet observé.
    Comment se prétendre « religieux » quand on n’a aucune compassion pour l’autre… Jésus les appelait les « pharisiens » les docteurs de la loi, ceux qui connaissent avec l’intellect, qui ont une attitude calquée sur l’apparence.

    Comprenez bien ceci, méditez-le profondément en vos cœurs, il est important de vivre sa foi.

    La Foi sans les œuvres est lettre morte, n’oubliez pas d’extirper, de déraciner la mauvaise herbe qui empêche l’Amour de fleurir.

    La seule Vérité : « AIME TON PROCHAIN COMME TOI-MÊME »…

    Mais, est-ce que tu t’aimes ? est-ce que tu te respectes ? est-ce que tu sais regarder en toi ce qui est pur ? ce qui est beau ?... C’est à ses œuvres que l’on voit le cœur de l’homme.

« L’enseignement du Maître - Aditi »

PS : Le Maître faisait souvent allusion à un jardin pour parler de l’esprit de l’homme.
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 18:48



La loyauté est un mode de comportement d’un esprit mûr et unifié. La conscience n’est plus  divisée. La loyauté témoigne de la richesse de l’esprit.

Le manque de loyauté découle de l’opportunisme. L’intégrité et l’unité de la conscience sont essentielles à une bonne santé. La loyauté est un véritable atout qui vous assure à long terme le soutien de la nature.

La loyauté c’est croire en la fidélité envers un engagement, c’est honorer ses promesses. Elle vous permet de dépasser la dualité des désirs et des aversions.
Sri Sri Ravi Shankar
Partager cet article
Repost0
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 01:40

Lorsque Milarepa s’établit auprès de son Maître au Tibet, il était si humble, pur, sincère que les autres disciples en conçurent une jalousie mortelle.
Ils se rendaient compte que Milarepa succèderait au maître et décidèrent que le nouveau venu devait mourir. Milarépa était profondément confiant.
 Un jour, ses compagnons lui dirent :

-    Oserais-tu sauter de cette falaise ? Si tu as vraiment foi dans le Maître, rien de mal ne peut t’arriver.
-    Milarepa sauta sans la moindre hésitation.
Les disciples descendirent dans la vallée, impatients de voir le cadavre de leur souffre-douleur. Ils trouvèrent Milarepa en extase, assis sous un arbre dans la position du lotus. Il les accueillit par ces paroles :

-    Vous aviez raison, la foi donne des ailes.
Les disciples crurent à un concours inhabituel de circonstance et attendirent une autre occasion. Un jour, un incendie éclata.
-Si tu aimes le Maître et as vraiment confiance en Lui le feu ne peut te brûler. Entre dans le brasier.
Milarépa y alla et ressortit indemne avec une femme et un  enfant sauvé des flemmes. La haine grandit dans le cœur des disciples, tandis que Milarepa rayonnait, plus confiant que jamais.

    Avoir confiance, en soi, en la vie transforme notre chemin, dans n’importe quelle circonstance… La foi déplace les montagnes… Cette confiance ne dépend d’aucune personne, d’aucune circonstance, elle ne dépend que de nous.

Osho dit : que même un maître non-éveillé peut transfigurer la vie de celui qui a foi en lui.

Et tous les Maîtres disent aussi que personne ne peut rien pour vous si vous n’êtes pas confiants.

Et n’oublions pas que Le Maître de l’Univers est Dieu… personne n’est plus grand que Lui, l’UN sans second… Avoir confiance, abandonner nos peurs, nos angoisses, abandonner notre souffrance, nos relations etc… à Lui l’Unique, opère un changement dans notre énergie vitale… Tout est pour le mieux, lorsque Dieu s’en mêle… ne laissons plus l’égo des autres nous manipuler, nous abattre… offrons à Dieu notre vie, et croyez moi peu à peu tout rentre dans l’ordre…
Courage à tous ceux qui sont dans la tourmente… Aditi



Partager cet article
Repost0
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 06:00


    Abul-Beka disait :

    « Les jours courent les uns après les autres, de même que les saisons, les années et les siècles.
    Mais les jours ne meurent pas, ni les saisons, ni les années ni les siècles. Ils cessent simplement d’avoir une certaine forme pour naître avec une autre. Lorsque le printemps s’en va, est-il mort ? Il reviendra l’année suivante, différent et renouvelé, s’étirant au réveil et peignant en vert les chemins.
    Un fruit peut dire :
    « Je suis mûr, prends-moi comme nourriture ».
Mais l’homme qui voit plus loin ne le prendra que lorsqu’il aura la couleur de sa maturité.
    De même je vous dis :
    Il ne vous suffira pas de vous prétendre sages pour que l’on vous prenne comme tels. Ceux qui veillent sur le monde voient la teinte de votre habit spirituel, qui elle, ne trompe pas.
    Consacrez-vous à faire mûrir celui-ci par le don, le sacrifice et le détachement.
    Dépassez l’égoïsme et cheminez vers la maturation consciente; vous obtiendrez bientôt le ton que cherche le Collecteur et vous pourrez vous élever pour satisfaire la faim de ceux qui cherchent la Lumière."



-On peut se tromper soi-même, on peut tromper les autres humains, mais jamais nous ne pourrons tromper le Maître.
Cherchez tant que le Maître ne vous dit pas : Tu es...  car s'auto-proclamer "Maître" n'est que mensonge.Se croire un Maître pour n'importe quelle raison est un échec sur le chemin, car nous nous séparons de Dieu. Le Chemin est long pour anéantir l'égo...  Et ne croyez pas que c'est parce que l'on écrit bien, ou que de beaux poèmes sortent de notre esprit que l'Illumination est là. Soyez honnêtes envers vous-mêmes, remettez-vous en question. Ce ne sont pas non plus les expériences dites spirituelles qui font de nous un Maître, bien au-contraire, si j'en crois ce qu'Ils disent... elles sont parfois un obstacle car l'égo s'en empare aussi... (Aditi)


"Lorsque vous essayez de faire quelque chose seuls, séparé du Tout, c'est un échec. Le succès est en Dieu et avec Dieu"-Osho

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2006 4 07 /09 /septembre /2006 05:20
Au cœur de la vie
Tout est parfait
Le cœur de la vie
Est unique, sans second
Tu es cette perfection
Ton cœur bat à l’unisson
De tous les cœurs humains

Tu vis au rythme
De l’univers
Quand tu respires
C’est l’Un qui respire
Quand tu dors
C’est l’Un qui dort

L’un est au centre
De ton univers
Et tu l’ignores
Le maître, te le montre
En te disant « tu es parfait »
« Ne change rien »

Mais toi, tu te gonfles
D’orgueil, pensant
« je » suis parfait…

Ce petit « je » est ton imperfection
C’est lui qui change tout
Sans lui, tu es parfait
Sans lui, tu participes
Au jeu de la Vie

Ne confonds pas
Ton « je » et le « JE »
Vois au-delà
Et tu te dégonfleras
De l’orgueil
Qui t’englue
Dans l’impuissance
Et l’ignorance.

Aditi - 4/9/06
Partager cet article
Repost0