Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 07:57

"Rester éveillé ne signifie pas simplement garder les yeux ouverts. Cela signifie maintenir la conscience de nos pensées, nos paroles et actions. Avec l'apparition d'une telle conscience, l'ignorance disparaît." -Amma (Mata Amritanandamayi)

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 15:23

  Swami Nirgunânanda, quand il était brahmachari à Kankhal, se réveillait plusieurs fois la nuit pour voir si l’akhandajyoti,  la flamme perpétuelle dont il avait la charge dans le petit temple à l’entrée de la cour du samâdhi de Mâ, ne s’éteignait pas. N’était-ce pas un zèle excessif ?

− Cette flamme qui a été installée à Kankhal existe aussi à Bénarès et dans un troisième ashram de Mâ. Elle date de 1926 à Dhaka lorsque Mâ a réanimé par son pouvoir magique le feu d’un yajna que le pûjari avait laissé s’éteindre par inattention. Elle symbolise la continuité de la tradition. C’est un grand péché d’interrompre ou de laisser se perdre cette tradition. La loi des civilisations et des empires, c’est de rentrer en décadence et de disparaître après leur apogée. Cependant, si la civilisation de l’Inde a une telle permanence, c’est qu’elle n’est pas basée sur la force politique, mais  sur la stabilité religieuse. Il y a eu toutes sortes d’empires en Inde, y compris les musulmans qui s’activaient régulièrement à détruire l’hindouisme et les Anglais, mais le brahmanisme a continué en restant concentré sur la transmission de sa tradition.

 

− Qu’y a-t-il d’étonnant dans le psychisme humain ?

− C’est que chacun croit qu’il est quelqu’un d’exceptionnel, alors que ce n’est pas vraiment le cas …

 

Une jeune femme professeur de yoga se plaint d’avoir un éveil de la kundalinî, que faut-il lui dire ?

Il faut bloquer cela, c’est très dangereux, car cela met en avant toutes les qualités négatives quand on n’a pas préalablement un très bon contrôle du mental. Il faut chercher   l’aide d’un grand sage qui ait vraiment l’expérience de ces choses–là. Cependant, il faut tenir compte aussi du fait que beaucoup de gens croient avoir un éveil de la kundalinî alors qu’ils fabulent simplement à ce sujet, en interprétant un petit chatouillis dans le dos comme un grand éveil.

− Que voulez-vous dire par ‘bloquer l’éveil de la kundalini’ ?

− Y être indifférent, ne pas du tout s’intéresser à ces phénomènes-là. Mâ ne parlait pas de kundalinî, mais de Bhagavan kî shaktî, l’énergie de Dieu. En effet, kundalinî est un terme tantrique, et les gens ont vite fait de l’associer aux pratiques de la main gauche.

Ce n’est pas facile de trouver un grand sage en Occident.

Si on la réceptivité et l’intensité du désir d’en trouver un, il viendra.  En fait, il n’y a qu’un seul gourou, c’est le Divin, et il vous envoie celui ou celle dont vous avez besoin. On dit que le vrai gourou cherche le disciple encore beaucoup plus que les disciples ne cherchent le gourou.

       On dit guru vakya mantra, la parole du gourou, c’est un mantra. Souvent, j’ai négligé une parole de Mâ en pensant qu’elle était banale et qu’il ne s’agissait que de mots en l’air, mais après je me suis aperçu qu’ils représentaient des poteaux indicateurs à des bifurcations de mon évolution, alors que je ne voyais pas clairement dans quelle direction je devais aller.

 

 

Repost 0
10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 10:18




- « Quand vous réaliserez que Dieu est indissociable du monde, quand vous comprendrez que tout est la mouvance du Divin, alors il n’y aura plus pour vous ni grâce, ni causalité. Il n’y aura plus moyen de séparer le vrai du faux.


Parfois la réalisation survient dans le corps d’un animal. En totalité tout arrive.

anandamoyima3-1.jpg
Dans ce que nous nommons la Réalisation suprême, rien ne disparaît. Dans cet état exalté, on ne peut dire ce qui reste et ce qui ne reste pas. Alors, à la fois, tout existe et plus rien n’existe. Être à la fois fini et infini, là est la grande plongée, la Réalisation du Soi.


Si quelqu’un n’a aucun besoin d’être reconnu, même si de nombreux pouvoirs extraordinaires sont à sa disposition, il n’en manifeste rien.

Repost 0
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 08:13
photo de famille auprès de VIJAYANANDA


Qui est Vijayananda?

Vijayananda est un Français. Médecin dans les environs de Marseille, il est parti pour l'Inde en 1950 et y est resté après avoir rencontré MÂ ANANDAMAYI. Il annule son billet de retour, vend son cabinet médical par correspondance et entame, pendant 19 mois une vie de voyages auprès de Mâ....
Il passe 7 ans dans un ermitage à 2000m d'altitude face à l'Himalaya, avec l'accord de Mâ. Sept ans de solitude où il ne lit pas, il médite, marche dans la montagne.

Vijayananda est aujourd'hui âgé de 96 ans, il vit à Kankhal où bon nombre de français vont lui rendre visite, la plupart du temps par l'intermédiaire de Jacques Vigne (son disciple!) .

Nous avons eu la chance de le rencontrer à Kankhal lors d'un voyage en Inde, toute la famille est réunie autour de Lui. Ma petite fille a été touchée profondément par sa douceur et sa gentillesse, non pas que nous n'ayons pas été touchée, mais elle était très jeune et cette rencontre était très belle pour elle.

Vijayananda parle beaucoup de Mâ... 

voici un extrait de son livre "Un français dans l'Himalaya"

    En ce qui concerne la clairvoyance, Mâ a dit d'elle-même :"De mêm qu'à la lueur d'une lampe-torche on peut distinguer les traits de vos figures, de même les expressions de vos visages m'apparaissent dans l'esprit lorsque vous méditez sur moi ou parlez de moi ou me priez..."
    Beaucoup d'entre nous ont vérifié par expérience que le sprières adressées à Mâ mentalement et d'une distance quelconque reçoivent une réponse, et qu'elle avait une connaissance stupéfiante de nos actes les plus secrets. En ce qui concerne notre sâdhanâ, par exemple, elle révélait parfois en privé ou en public des faits que nous n'estimions être connus de personne.

-----------------------  


Ne confondez pas "voyance" avec la clairvoyance d'un Maître... Cette clairvoyance-là est le résultat d'un égo dissout. Il n'y a aucune curiosité chez le Maître Il est tout simplement attentif aux besoins de ses disciples et du monde... Pour prendre en compte ce qu'Il dit, nous avons besoin d'abandonner nos préjugés, et notre certitude de savoir...
Prendre conseil auprès du Maître et suivre ses conseils nous évite souvent une multitude de souffrances... Mais pour cela nous devons aimer le Maitre plus que notre égo!!!
Aditi
Repost 0
7 août 2006 1 07 /08 /août /2006 09:03




Sous le déguisement de l'éphémère, qui est là? Qui va? Qui vient? Une palpitation d'"Océan" (samudra)
"LUI s'exprimant lui-même (sva mudra).
Les vagues (taranga) sont le déroulement de "ses membres"
(tar anga)



"Comprendre intellectuellement" (boha) c'est porter le "fardeau" (bohja) de nos conceptions.
Repost 0
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 15:05

OM

"Apprenez par coeur des hymnes et des versets à la louange de Dieu
et répétez-les pendant que vous vous déplacez.
Ne permettez jamais que votre esprit soit oisif.
Maintenez-le en éveil par la répétition d'un Mantra, du Nom Divin,
d'hymnes sacrés et d'autres choses semblables,
ou même dans le pur
Souvenir de Sa Présence

Mâ Anandamayi
Repost 0
22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 19:14
Question : Que doit faire le gourou et que doit faire le disciple ?

Mâ : On dit que le disciple doit abandonner son égo et devenir comme une page blanche.
    On raconte qu’un roi invita dans son palais d’excellents artistes pour y peindre une fresque. Deux d’entre eux travaillaient sur les murs opposés d’une même salle, divisée par un rideau qui empêchait chacun d’eux de voir ce que faisait l’autre. Des pinceaux de l’un sortit un chef-d’œuvre qui suscita l’admiration de tous les spectateurs. L’autre, pour sa part, avait passé tout son temps à polir son mur. Et il l’avait fait si parfaitement que lorsque le rideau fut tiré, l’œuvre de l’autre peintre s’y refléta et parut plus merveilleuse encore que l’original.
    Il incombe au disciple de lisser son égo jusqu’à le faire disparaître.

Question  Mais alors, le disciple doit faire la plus grosse partie du travail ?

Mâ : Non, car c’est le gourou qui peint le tableau.

    Lorsque la foi du disciple en son Gourou est aussi ferme qu’authentique, aucune limitation ne peut être une entrave.       
Repost 0
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 12:01

«  Ne vous découragez pas, tous les problèmes ne sont que
 des formes que Dieu a choisi de prendre pour apparaître
 aux yeux de l’homme. »

Repost 0