Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 06:12
* homme en tant qu'espèce et non en tant que sexe*


L’homme un animal !!!

J’ai observé la nature, les chiens, les animaux sauvages tous ces mammifères… Leur point commun c’est qu’il marque leur territoire avec un jet d’urine… Aiment-ils l’odeur de leur déjection ?  s’ils aiment les mauvaises odeurs, c’est qu’ils ont un problème… s’ils aiment la saleté, il y a un problème… 

Alors je me suis posée cette question : l’homme est-il un animal…  bien souvent, s’il n’en n’est pas un il se comporte comme lui, il marque son territoire… du moins désire-t-il occuper tout l’espace qu’il peut…

Où je veux en venir ?   lorsqu’il m’arrive d’aller aux toilettes, dans les aires d’autoroute, ou dans des WC public… la plupart du temps, il faut avoir un masque tant les odeurs sont fortes, et quand il ne s’agit que d’odeur…  certains, laissent leur trace, par de l’urine un peu partout, parterre sur la lunette du WC, ou sur les murs…  et puis il y a la matière…  n’est-ce pas ? ceux qui laissent les toilettes déguelassent, qui en mettent partout, qui ne tirent pas la chasse, qui ne savent pas être propre tout simplement… qui cassent, détruisent, bouchent, jettent n’importe quoi… Font-ils la même chose chez eux ?   j’en doute, la plupart du temps, chez eux les toilettes doivent être propre car ils n’ont pas besoin de montrer qu’ils sont passés par là, puisque cet endroit est leur territoire…  Qu’est-ce que cela dénote ?   Un manque certain, de respect pour les autres… c’est ce qu’ils disent mais si nous allons un peu plus loin, c’est un manque de respect pour eux-mêmes, aussi, dont ils n’ont peut-être pas conscience…  Le fait d’emm…   les autres par nos odeurs, nos défections est une façon de dire m…. , certes, mais cela signifie aussi que je m’emmm…. Et que je ne m’aime pas suffisamment. Quand nous nous aimons, ou que du moins nous nous supportons, essayant d’améliorer notre rapport à nous-même et donc aux autres, nous ne pouvons vivre dans la saleté… Nous ne pouvons penser aux autres sans penser à nous et vice-versa… C’est cela l’Amour… ce n’est pas de belles phrases vides de sens, vides de vie, ce sont des attitudes, des gestes, des silences, des complicités et surtout c’est faire en sorte que l’autre soit heureux, car le bonheur que je donne, obligatoirement, rejaillira sur moi…  En aucun cas je n’ai ce désir de blesser, de maltraiter, de salir… je garde mes immondices, pour moi, et je sais que l’autre n’est pas responsable de mon mal-être… Car je ne peux imaginer que ces personnes se sentent bien avec eux-mêmes… c’est tout d’abord à elles-mêmes qu’elles disent, montrent, leur peu d’intérêt…

Comment puis-je trouver du plaisir en m’humiliant, certes, ils ne laissent pas leur nom, mais ils s’humilient en ne se respectant pas… en ont-ils conscience ? non, je ne crois pas…
D’autres ne respectent que ce qui leur appartient en propre…  c’est le MOI dans toute sa splendeur…  du moins pensent-ils que cela est « respect »… ce n’est en fait que de l’égoïsme…
Nous retrouvons ces schémas à tous les niveaux de la société, et à tous les niveaux de notre vie…  ceux qui roulent en état d’ivresse, ou qui roulent trop vite, trop près en n’ayant nullement conscience que leur plaisir peut coûter la vie à ceux qu’ils rencontrent… etc… C’est un amour perverti, que l’amour pour soi uniquement…

Bien souvent, ils se trouvent des excuses, j’ai eu une vie de m….  je n’ai pas été désiré, j’ai eu un père violent, j’ai été maltraité… etc… mais, voyons, qui a eu dès sa plus tendre enfance, jusqu’à l’âge adulte, une vie lisse, sans histoire, sans problématique, sans problème… Existe quelqu’un sur cette terre qui n’ait connu que l’Amour inconditionnel ? que le Bonheur ? sans souffrance… non, et pourtant, nous ne sommes pas tous des assassins, des violeurs, ou des gens déguelassent… au point de laisser aux autres le soin d’enlever notre m…
Autre paradoxe, la morsure de certains animaux sauvages peut être mortelle, d'autres attaquent pour tuer, d'autres parce qu'ils ont peur... Tous les animaux sauvages ne sont pas dangereux, et nous pouvons même, parfois, en apprivoiser...

Quel genre de personne sommes-nous ?   observons… car nous pouvons aussi déverser, «dégueler », dans un moment d’excitation, de colère notre poubelle sur les autres… physique ou mentale la poubelle sent mauvais…    Observons qui ? nous sommes…

Si les parents apprennent aux enfants de faire face à leurs problèmes, sans tenir, toujours, les autres pour responsables, si on apprend la propreté, le respect, alors nous en ferons des adultes respectueux

                                                   


Aditi

Partager cet article

Repost 0

commentaires