Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 15:35
       Paroles du Maître le 22/9/87

       La vie est parfois faite de tels méandres que l'esprit humain se perd en conjonctures et ne sait plus où aller ni que faire. Mais Dieu sait. Rien n'arrive par hasard, sauf si vous donnez au mot hasard le nom de Dieu.


       30/9/87

       Les hommes oublient que seule la lumière de l'Amour peut les emporter au-delà de toute espéance...
        L'Amour, ô douceur céleste, qui coule comme l'eau de la Source.
        Ô divin amour que Dieu déverse à chaque instant sur les âmes éplorées...
       Ô divin amour consolateur au temps de l'épreuve,
       Ô amour infini, lorsque l'âme est au prise avec le doute,
       L'Amour est et sera toujours le moteur de la vie,
       l'Amour est un baume pour le coeur blessé
       L'Amour est le seul soutien du corps malade
       L'Amour luit au Ciel à faire pâlir les étoiles
       Ô Amour, amour divin, puisses-tu pénétrer toutes les âmes,
       L'Univers est né de l'Amour
       L'Homme est né de l'Amour infini de Dieu...
       Fermer les yeux, pénétrer dans le Coeu demeure du Divin
       Là, jamais plus, vous ne vous sentirez seul

Aditi
Repost 0
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 16:42
    C'était il y a quelques jours...  Installée dans le silence palpable et joyeux de notre appartement...   J'ai fait le ménage... non, ne croyez pas que cela soit exceptionnel. J'ai eu envie de passer un moment virtuel avec ma fille, qui elle, bien sûr était au lycée...
Installée devant une feuille blanche, j'ai laissé la main guider le stylo et écrire...

                                      A toi mon Ange...


    Et voilà... Je viens de faire le ménage, j'en ai marre de voir cette poussière qui s'invite, s'infliltre sans y être autorisée. Pourquoi ça existe la poussière? Nous aime-t-elle autant que ça pour qu'elle nous envahisse et s'accroche à nos basques...
     Non, mais...  Quel progrès a-t-elle fait depuis qu'elle existe? Tu te rends comptes, elle n'a pas encore compris que ce n'est pas très bien de s'accrocher, d'être attaché comme ça à l'humain. En plus elle ne se rend même pas compte qu'on ne l'aime pas particulièrement, sauf, il faut bien lui rendre justice, quand on s'en sert... oui, oui, je dis bien quand on s'en sert... cela arrive...
    voilà, par exemple, quand tu étais petite, tu écrivais grâce à elle, "maman", tu la chassais juste un peu pour qu'elle puisse laisser apparaître ce mot magique... ou encore "je t'aime"...   On s'en sert mais on ne l'aime pas. Va donc savoir pourquoi nous sommes si compliqués...
    Pourquoi il faut toujours que ce petit mental choisisse, ceci et non pas cela. bref, il n'en reste pas moins qu'elle n'a rien compris, elle pourrait être libre dans la nature, voler tranquillement dans l'espace, au lieu de ça, elle s'évertue à vouloir coucher chez nous, s'infiltrer dans la moquette, se cacher sous les lits et les meubles... se poser délicatement sur tous ce qui se trouve sur son passage, tisser un filet uniforme croyant se cacher, car tant qu'on n'y met pas le doigt, elle est presque invisible!... Mais je l'ai dérangée, emprisonnée dans un chiffon et aspirer... ça l'apprendra à rentrer chez nous. Non mais heu...

    Bref, jusqu'à demain je suis tranquille, elle ne se montrera pas trop, elle va rester discrète qur sa vie et continuer à se poser délicatement sans faire de bruit et croire que je ne verrai rien.

    Voilà, je suis heureuse d'avoir partagée ces pensées avec Toi et av ec Vous qui me lirez...

    Et mon secret... c'est que la poussière reste une énigme pour moi, quand elle n'est pas générée par le vent qui passe avec fureur sur les fleurs leur ôtant le pollen ou sur un chemin de terre...

    Poussière de pollen... poussière de...
    A quand la poussière d'étoiles sur la télé, hein???

    Moi je l'ai déjà ma poussière d'étoiles...
    Ma poussière d'étoile à moi, c'est Toi

Aditi (maman)


 




   
 
Repost 0
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 16:13
 
"Ce dont vous avez besoin se présentera toujours à vous
si vous ne désirez pas ce dont vous n'avez pas besoin"

Nisargadatta
Repost 0
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 19:52
Ah! ce mental...
       Mais qu'a-t-il donc à sauter d'une pensée à une autre, sans aucune logique, sans ordre?   Pourquoi faut-il qu'il nous entraîne toujours ailleurs que là où nous devrions être? Pourquoi, lorsqu'une belle pensée arrive faut-il qu'il nous propose une autre solution que celle que nous avions eu en premier lieu...
 Son rôle est de nous perturber, de nous éloigner de l'instant présent... Les pensées ont des lieux de prédilections, le passé ou l'avenir.
Mais qu'est-ce que le passé? Pouvons-nous y revenir, le modifier? Non, n'est-ce pas. Cependant nous replonger dans le passé crée des regrets, de la colère, nous ressassons des choses finies, mortes, le passé est mort... Ressasser le passé nous épuise car la colère est une énergie épuisante. Le passé ne pourra jamais être autre chose que ce qu'il a été.
 Qu'est-ce que l'avenir? Avons-nous une certitude de ce que sera notre avenir? Non, cette projection dans un futur illusoire crée en nous l'anxiété. Quels que soient les plans que nous pouvons faire pour cet avenir, qui, nous dit que ce sera ainsi... Quelqu'un de malheureux croit que son avenir est foutu, alors que si d'instant en instant il prépare cet avenir, il a des chances que celui-ci soit meilleurs que son présent.
 Mais, car il y a un mais..., ce ne sont pas les "pensées" qui vont changer ou non l'avenir, ce sont les actes, ce que nous allons mettre en oeuvre pour y parvenir...   "Les Maîtres disent :  Fais tout ce que tu peux, mais ne t'accroche pas au résultat"... Si l'on fait les choses à 100% alors nous n'aurons aucun regret, et notre vie sera tout simplement ce qu'elle devra...  
    La plupart du temps nous ignorons tout de notre mental, nous croyons que toutes ces pensées sont réelles et nous appartiennent.  Ainsi nous ne cessons de nous juger, de nous trouver nul, mauvais etc...  Et l'amour dans tout cela... Comment aimer l'autre si nous sommes incapables de nous aimer nous-mêmes?
    La vie est une belle histoire et nous l'écrivons jour après jour, elle n'est pas statique, toute faite... Nous sommes les artisans de notre vie, bonheur ou malheur. Si nous n'avons souvent aucun contrôle sur la maladie, nous pouvons avoir un contrôle sur notre mental. C'est ainsi que deux personnes atteintes du même mal n'auront pas la même attitude devant la maladie. L'une se laissera aller à son "malheur", l'autre "vivra".
    Une certaine qualité de l'esprit est indispensable pour affronter la vie.  Ce n'est pas un "long fleuve tranquille", c'est un fleuve qui nous amène vers l'Océan.

    Une petite histoire pour illustrer ce mental...

    Un riche commerçant était dans un bateau qui traversait le fleuve. Arrivé au milieu du fleuve le bateau coula... le marchand ne savait pas nager, il vit que le commandant était accroché à un tronc d'arbre.
Il l'interpella et lui dit : S'il vous plait, emmenez moi avec vous, mettez moi sur ce tronc je ne sais pas nager. Si vous faites cela je vous donnerai toute ma fortune car je suis extrêmement riche.
L'homme le mit sur le tronc et nagea en le tirant pour arriver à la berge.  Lorsqu'il eut parcouru une certaine distance, le riche lui dit : "Ecoutez, je ne peux pas vous donner toute ma fortune car si je m'en sors ma famille me tuera, je vous donnerai la moitié de ma fortune et l'autre moitié je la donnerai à ma famille."
 L'homme continua à tirer le tronc, et il n'était plus qu'à quelque distance du bord, à ce moment le riche lui dit :  Si nous faisions un accord, nous partagerons la moitié chacun de la part qui vous revient, je suis sur que vous me comprenez, vous ne voulez pas que je sois pauvre, n'est-ce pas?
L'homme continua à nager, il avait dû tellement forcé, il était très fatigué, c'est que le riche mangeait surement à plus que sa faim chaque jour, et lui était plutôt maigre, il avait une famille à nourrir. Enfin ils arrivèrent sur la berge.
Le riche descendit et lui tendit un billet 10 dollars. L'homme resta bouche bée. Le riche lui dit alors : " Voyons, c'est suffisant, de toute façon vous auriez nagé jusqu'à la berge, donc vous n'avez rien fait d'exceptionnel, c'est bien payé".

    Le mental est retors et oublie les promesses faites quelques instants auparavant et se trouve toujours des excuses pour ne pas agir. Mais si l'homme contrôle sont mental, alors il devient généreux sans regret.

Aditi  - 22/3/06


   
 
Repost 0
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 16:27
INSTANT D'ETERNITE...

Instant présent... fulgurant, tranchant...
Instant magique où la vie s'exprime,
Om, le coeur est ouvert à ce qui Est,
Instant où mental, intellect sont absents,
Où logique, pensées philosophiques n'ont pas leur place...

Seul, le coeur EST ouvert à l'infinitude
Du bruissement de vie,
Du murmure de l'Ame qui se dilate dans le vaste monde
Instant où tout est possible,
Où tout s'exprime sans pudeur,
Offrant à celui qui voit,
L'Amour infini...

Dans cet instant, tragédies, mensonges, peurs,
Et tous le s"pourquoi?" ont disparus,
Ne reste que le Silence pénétrant
L'Âme de l'homme
Disponible à l'écoute, à la vision de ce qui EST...

Instant de beauté suprême,
Instant où l'Amour se promène,
S'offre à Qui l'accueille...

L'Amour ne veut rien, ne demande rien,
N'exprime rien, IL EST...
Dans la profondeur de la forêt,
Sur les hautes cîmes enneigées,
Dans la foule bruyante des villes,
Toujours présent, le même pour chacun...

La magie de l'Instant
Nous le fait découvrir...
Humble, effacé, Il ne s'impose pas,
Telle la fleur du Jasmin,
Son parfum, seul, a le goût de la plénitude de l'INSTANT...

L'Amour ne vit pas dans le souvenir,
Le souvenir deviendra alanguissement de l'Âme
A retrouver sa demeure...
Le COEUR

Le Coeur demeure de l'Amour, est lui aussi caché,
Protégé du regard...
L'Amour se dérobe aux yeux de la Sagesse humaine
Se révèle aux yeux du fou...
Folie de l'Amour,
Plénitude de l'Instant,
Où Dieu se révèle, sans voile aux yeux humains,
Et tous le cherchent... ailleurs... dans le lointain...
Dans le souvenir ou le futur,
Mais Dans l'Instant...
Qui le voit, Qui le ressent,

L'homme ne peut comprendre
Qu'Il ne s'explique pas,
Qu'Il ne se dit pas,
Qu'Il ne se voit pas avec le syeux,
Qu'Il ne se sent pas avec le nez,
Qu'Il ne s'entend pas avec les oreilles,
Qu'Il ne se touche, n'y ne s'attrape avec les mains...
Qu'Il ne se laisse pas emprisonner, même par des bras aimants,
Qu'il ne peut être toujours exactemant le même...
Car l'Amour est mouvance,
Mouvement infini...
Tout ce qui stagne finit par sentir mauvais...
Il ne peut être appréhender avec la parole, qu'elle qu'en soit la définition philosophique.

l'Amour est un Mystère,
Mystère de l'Instant Présent,
Où Dieu déverse sans compter
Son intelligence sur le monde.

Qui puise l'eau de la Source?
Bien peu, en effet...

Mais Dieu ne cesse de déverser, Instant après instant,
Son Amour Infini,
Dans le Silence imperceptible de l'Instant...
l'Homme ainsi peut s'abreuver à la Source
Quand il le désire...

C'est le Mystère de l'Amour
C'est cela l'Amour...
Déverser sans forcer qui que ce soit à prendre maintenant,
Mais permettre à chacun de choisir son moment...
Liberté totale que Seul,
L'Amour peut donner...
Sans attente, sans jugement,
Sans calcul, Rien qu'une infinie multitude d'INSTANTS...
Qui se suivent mais ne se ressemblent jamais...

Instant où les mots fusent
Du silence, mais ne se figent pas,
Instant d'Amour,
Instant Magique,
Magie de l'Amour
Amour de Dieu
Divin Amour...


Aditi
 
Repost 0
17 mars 2006 5 17 /03 /mars /2006 17:20
L'AMOUR


         Lorsque l'on boit à la Source de l'Amour, la source des désirs s'assèche...
         Cela n'est pas le résultat de notre volonté, car cela ne serait alors que l'expression d'un désir, non cela se fait simplement d'une façon délicate comme le parfum de la Rose embaume délicatement tout alentour.
    L'Amour ce grand inconnu de notre vie, se trouve dans l'harmonie retrouvée en nous-mêmes. Source de Vie dont nous nous privons parfois, est la seule et unique raison de vivre. Elle coule en nous naturellement, puis, peu à peu, nous construisons des barrages qui l'empêchent de suivre son cours... Nous obstruons cette Source avec nos désirs égoïstes.                 Lorsque nous sommes assoiffés d'Amour, alors rien, ni personne ne peut arrêter notre course... impossible les retours en arrière, impossible les “ c'est impossible”...
         Tout est source de joie pour Celui qui a soif. Même la souffrance est ressentie comme un barrage qui saute et permet à la Source d'Amour de jaillir. Se laisser porter par cette eau vive, c'est découvrir à chaque instant un paysage nouveau, les jours, ni même les secondes ne se ressemblent jamais lorsqu'abandonnés au chaud rayon de l'Amour, nous buvons à la Source de la Connaissance.
         L'important n'est pas de faire un pas de géant et de s'arrêter pour se reposer, un grand effort fatigue le corps et l'esprit, mais chaque jour faire un pas, même de fourmi, vers cette Source suffit pour rendre belle la vie... Vie, Source de Joies...
        Nous tous qui souffrons acceptons de faire un pas et cet Amour nous prendra et nous serrera si fort que des larmes jailliront de nos yeux meurtris par les chagrins. Il effacera le temps et comme un baume pansera nos blessures les plus profondes, jamais plus nous ne voudrons nous en séparer...
        Qu'importent alors pour nous les blessures affligées par le monde, nous aidons le monde par notre rayonnement intérieur... car l'Amour ne se dit pas avec des mots, l'Amour se vit de l'intérieur, se reflète à l'extérieur et rejaillit sur tout ce que nous approchons.
        Ô tristes humains, ne restons pas dans la sombre vallée des désirs, endormis par leur beauté éphémère, courons, fuyons cette tristesse, cette dépendance... Les désirs sont des drogues qui nous détruisent à l'opposé de la Source d'Amour...


ADITI
Repost 0
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 17:15
Bonjour!

Nous sommes partis et revenus de l'Inde...

Ce pays est vraiment très spécial, il y règne une légèreté ambiante malgré la pauvreté, la pollution et autre chose dont nous ne sommes pas habitués dans notre pays. ce que j'aime le plus, c'est le sourire des enfants, leur regard malicieux et plein de curiosité pour les occidentaux que nous sommes. Nous avons faits plusieurs séjours en Inde avec mon mari, mes filles, ma petite fille, et c'est toujours un sentiment de liberté incroyable.
Nous nous sommes rendus à Bangalore dans l'ashram de Sri Sri Ravi Shankar, il y a eu une émission de télé, du moins un reportage sur antenne 2 aux infos;;; on y voit mon mari qui parle... on me voit entrain de faire les pranayamas et un ami interrogé lui-aussi, bref, un séjour incroyablement léger malgré le nombre de personnes qui étaient présentes à l'ashram...
Cela fait 20 ans que nous le connaissons, sa disponibilité, son amour, la connaissance qu'il délivre à travers le monde tout cela fait de lui un être exceptionnel... Je me souviens du temps où ma dernière fille montait sur ses genoux lorsqu'il faisait une conférence, comme il jouait avec elle quand il venait queques jours à la maison, que d'instants magnifique nous avons passé avec lui...
Non, il n'a jamais profité de nous, non, il ne nous a jamais demandé d'argent. A chaque fois qu'il est venu chez nous c'est avec des cadeaux, en plus de sa présence. Et quand il a posé son regard sur ma mère, alors qu'elle avait un cancer et allait mourir quelques mois plus tard, la rose qu'il lui a offerte et tout ce qui fait de lui, un être exceptionnel... Je ne sais pas si vous lirez ces quelques lignes, et si elles vous inspireront. En tous cas j'avais envie de partager avec le plus grand nombre (si Dieu veut) ces sentiments.
Revenir de l'Inde n'est plus, comme autrefois, difficile, ici ou ailleurs l'amour est présent, dans le regard, les paroles de certaines personnes. Ici on n'ose pas dire, montrer... comme c'est dommage, le monde serait tellement plus beau, et ceux qui sont seuls ou malheureux auraient un peu de chaleur donné par un sourire, un mot gentil..

 A très bientôt
Repost 0
24 janvier 2006 2 24 /01 /janvier /2006 08:19
  1. Bonjour à tous...

      Le monde entier vous appartient.
    Mais l'homme s'identifie à sa profession, à sa religion, à sa culture, à sa nationalité, à sa langue, à son sexe, et ne considère qu'en tout dernier lieu qu'il est un être humain.
   De nos jours, les gens se limitent à leurs pratiques relgieuses, à lerus symboles et à leurs coutumes; ils négligent le fondement spirituel - les Valeurs Humaines de compassion, de gentillesse, de co-opération, la paix de l'esprit, la joie, et un sourire qui ne se dément jamais!
    Dans une société empoisonnée par la violence domestique et collective, il devient urgent de mondialiser la sagesse. Nousa vons fait des pas de géants dans les domaine technnologiques, mais nous nous sommes jusqu'à présent très peu penchés sur les besoins émotionnels et spirituels de l'individu.
  Entretenir un sentiment d'appartenance avec le monde entier, s'élever au-dessus des considérations mesquines de couleur, de culture ou d'origine sociale, voilà l'urgence aujourd'hui.
    Nous ne sommes plus isolés dans des compartiments fermés, le monde est devenu une seule famille. Afin de soutenir cette initiative majeure de mondialisation de la sagesse, et pour favoriser les valeurs humains, une conférence internationale detrois jours sur les "Valeurs Humaines" aura lieur du 17 au 19 février 2006. Cette conférence est une merveilleuse plate)forme pour les dirigeants de notre société concernés par le terrorisme et le fondamentalisme.
   Il nous faut regarder en arrière et tirer les leçons du passé. Il est grand temps de comprendre ce qui manque à notre société, il nous faut apprendre à faire fleurir les valeurs humaines sans lesquelles notre terre ne pourra survivre. Je pense que les dirigeants religieux et politiques, les dirigeants d'entreprises et les travailleurs sociaux devraient se réunir et diffuser le message de l'unité.
   Toutes les religions et traditions possèdent un système de valeurs équivalent. Ces valeurs communies doivent se répandre partout dans le monde. Tant qu'une seule poche de ce monde restera ignorante de ces valeurs, le monde ne sera pas un endroit sûr.
   Je dis souvent que la religion est la peau de la banane, et la spiritualité la banane elle-même. Les malheurs du monde proviennent du fait que nous jetons la banane et nous cramponnons à la peau.
SRI SRI RAVI SHANKAR
Repost 0