Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 13:16

L’amour, vu par Osho

L’amour est comme un oiseau libre d’aller partout, le ciel tout entier est sa liberté.

Vous pouvez attraper l’oiseau, vous pouvez le mettre dans une belle cage dorée, et l’on pourrait penser que c’est le même oiseau que celui qui volait en liberté et qui avait le ciel tout à lui. Ce n’est le même oiseau qu’en apparence, ce n’est pas lui, vous l’avez tué. Vous lui avez coupé les ailes. Vous lui avez pris son ciel. Et les oiseaux se fichent de votre or : aussi précieuse soit-elle, votre cage est une prison.

Et c’est ce que nous faisons de notre amour : nous fabriquons des cages dorées. Nous avons peur, parce que le ciel est immense, peur que l’oiseau ne revienne pas. Pour le tenir sous contrôle, nous devons l’emprisonner. C’est ainsi que l’amour devient mariage.

L’amour est un oiseau qui vole : le mariage est un oiseau dans une cage dorée. Et l’oiseau, à coup sûr, ne pourra jamais vous pardonner. Vous avez détruit toute sa beauté, toute sa joie, toute sa liberté.

Les amoureux ont toujours peur. Ils ont peur parce que l’amour vient comme la brise. Vous ne pouvez le créer, ce n’est pas quelque chose que l’on fabrique – il vient. Mais tout ce qui vient de lui-même peut aussi repartir de lui-même ; c’est un corollaire naturel. L’amour vient, et les fleurs s’épanouissent en vous, les chansons vous montent dans le coeur, l’envie de danser… mais avec une peur cachée. Que se passera-t-il si cette brise qui vous est venue, fraîche et parfumée, vous quitte demain ?… Car l’existence ne se limite pas à vous. Et la brise n’est qu’une invitée : elle restera chez vous aussi longtemps qu’elle en aura envie, et elle pourra partir d’un moment à l’autre.

Ceci crée une peur chez les gens, et ils deviennent possessifs.

On devrait s’aimer, aimer intensément, aimer totalement, et ne pas se soucier du lendemain. Si l’existence a été si merveilleuse aujourd’hui, faites-lui confiance : demain elle sera encore plus belle et plus merveilleuse. A mesure que grandit votre confiance, l’existence se montre de plus en plus généreuse à votre égard. Elle déversera plus d’amour sur vous. Elle fera pleuvoir sur vous encore plus de fleurs de joie et d’extase.

Aimez intensément, totalement, et vous ne penserez jamais à créer d’asservissement, de contrat. Vous ne penserez jamais à rendre quelqu’un dépendant. Si vous aimez, vous ne serez jamais cruel au point de détruire la liberté de l’autre. Vous l’aiderez, vous élargirez son ciel.

C’est le seul critère de l’amour : il donne la liberté, et il donne inconditionnellement.

Osho

Repost 0
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 07:52

Q Comment peut on enlever les graines profondes de la peur de la mort ?

SSRS Tout d’abord je ne crois pas que la peur soit profondément ensemencée. Ce qui est profondément ensemencé c’est l’Amour et la peur ne peut pas être plus profonde que l’amour. La peur est à la circonférence. Il y a une sensation intense et si vous plongez profondément dans cette sensation alors vous arrivez à un espace où il y a une profonde relaxation et l’amour.

La méditation est très utile pour aller dans ces émotions négatives de peur, de haine et de jalousie… (ne tentez pas de réprimer ces émotions, mais acceptez les -aditi) alors vous verrez l’autre côté, là où règne la sérénité, la paix, la confiance et la compassion.

Repost 0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 08:48

Le Maître mot : SOLIDARITE

Tout ce qui se passe dans ce monde, catastrophe naturelle, réchauffement climatique, etc… n’ a qu’un but, celui de la solidarité et de la générosité !

Sur cette planète, notre esprit vit pour lui, enfermé dans ses idéaux et son égoîsme… ce n’est que lorsqu’il arrive une catastrophe, un attentat… etc… que l’humain s’éveille un peu… souvent c’est la propre peur qu’il a pour lui ou les siens qui le fait agir… Sans être solidaire les uns des autres, sachant que nous sommes tous interdépendants, que nous sommes tous constitués de mêmes cellules etc… que nous sommes tous mortels, comment le monde pourrait il encore exister dans… je ne sais combien de temps cela peut prendre, mais c’est une certitude l’homme détruit la planète… et détruit son semblable, il détruit même sans en être totalement conscient ses descendants, plus de maladies, plus … de plus en tout.

Il m’arrive de penser à ce que deviendrons mes arrières petits-enfants, pas encore nés, mais naitront-ils seulement en bonne santé… il m’arrive d’avoir des flashs et de les voir dans une chaleur étouffante, où plus rien ne pousse tant la terre est desséchée… Aujourd’hui, nous voyons naitre des enfants avec un cancer ! ce n’est pas une fatalité, c’est juste la conséquence de l’ignorance, et de la médiocrité de l’humain… Tout est touché sur cette planète, la mer, la terre, l’atmosphère… et vous pensez que cela peut seulement changer parce que quelques uns changeront leur façon de faire ! Non cela ne se peut que par la Solidarité…

Aujourd’hui, quand une catastrophe arrive, nous cherchons un responsable ! le président de la république, un élu local etc… alors que nous sommes tous responsables. Certains élus accusent même d’autres élus, alors qu’ils sont la cause de certaines choses !

On critique, on médit, on dit « il faudrait faire ceci ou cela », certains s’enrichissent en faisant des conférences sur ce qui serait bien ! Mais que font-ils eux ?

Regarder la beauté de la nature et vous vous élèverez contre sa destruction, regardez la beauté du ciel et posez vous la question : auront-ils encore de si beaux lever et coucher de soleil ! REVEILLEZ VOUS !

Maya est reine en ce monde d’ignorance ! Cette ignorance nous fait toujours reporter la faute sur l’autre, nous sommes aveugles et aveuglés par l’illusion…et peut être un peu de culpabilité et nous ne pouvons faire face à notre bêtise, notre égoïsme ! Ayez le courage de regarder ce que vous faites de votre vie, est-elle parfaite ? Ne faites vous que ce qui est bon pour tous ?

N’oubliez pas, les terroristes ont une cause commune, celle d’éradiquer tous ceux qui ne pensent pas comme eux !!!

Pourrions nous avoir une cause commune : celle de faire le bien ! de stopper nos critiques, nos médisances, gratuites… juste après les attentats, une jeune fille que je connais a mis un post désolant sur son mur, idiot, et méchant… je me suis permise de lui envoyer un message et lui demander : Crois tu que ce soit le moment ! En ce moment nous avons besoin d’unité… elle m’a répondu : « je n’ai pas voté Mr Hollande alors quelles que soient ses décisions je suis contre !!!! »Le summum de la bêtise !... Nous pouvons avoir des avis différents sur les choses de l’esprit, mais en ce qui concerne l’humanité, nous pourrions nous unir, être solidaire face à la misère !

Aditi 5/12/15

Repost 0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 08:44

Amour et autorité

L’amour et l’autorité sont des valeurs opposées, mais elles coexistent. L’autorité sera plus prononcée pour une conscience grossière. Plus la conscience est raffinée et subtile, moindre est la nécessité d’exercer une autorité.

Quand vous avez une conscience « grossière » « brute » vous demandez l’autorité et quand vous demandez l’autorité, l’amour s’éloigne. Celui qui est autoritaire, qui affirme son autorité est quelqu’un qui manque de confiance en lui et manque d’amour. Plus l’autorité est évidente moins la personne est sensible et moins elle sera efficace.

Une personne sensible ne cherche pas l’autorité du tout, mais elle l’assumera. Les PDG les plus efficaces ne sont pas ceux qui font sentir leur autorité car l’autorité ne peut jamais amener l’inspiration.

Un serviteur sincère a plus d’autorité sur vous que votre patron, n’est-ce pas ? Un bébé a tellement d’autorité sur sa mère. De même un dévot a toute l’autorité sur le Divin bien qu’il ne l’exerce pas.

Ainsi plus vous devenez subtil, plus vous gagnez en autorité. Plus il y a d’Amour, plus subtile sera l’autorité. Et moins il y a d’amour plus il y a d’autorité (autoritarisme…).


_____ la véritable autorité est empreinte d'Amour... un simple regard, un sourire... pas de punition, ni de paroles violentes... car l'Amour est bienfaisant, jamais autoritaire. Aditi

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 08:12

Q : pourquoi je me dispute avec ma femme alors que je l’aime ?

SSRS Quelqu’un a demandé à Nasruddin pourquoi il se disputait tellement avec sa femme, il a répondu : « Parce que je l’aime tellement que je me bats avec elle, si je me bats avec quelqu’un et que j’aime quelqu’un d’autre ça ne se fait !... Je fais tout avec la même personne. »

Les disputes font aussi partie de la vie.

Quand vous êtes trop concentrés sur une personne alors les disputes se produisent. Si vous avez, ensemble, un but commun, servir, élever la société, alors les disputes n’arrivent pas et l’amour fleurit et il y a beaucoup de travail pour chaque couple.

Dans la tradition du mariage indien, il y a une cérémonie appelée « saptapadi », les sept étapes que le couple doit faire ensemble. Une de ces étapes (un de ces vœux) c’est que le couple doit travailler ensemble pour l’élévation de la société.

Ça ce sont des vœux pour l’Inde… qui pourraient tout aussi bien être pour le monde!

Tous les jours une femme meurt sous les coups de son mari ou compagnon… la première gifle est donnée, puis il pleure et dit : « je t’aime tellement »… sauf, que quand on aime on ne frappe pas, on peut se dispute. Mais les coups n’appartiennent pas à l’amour, les coups rabaissent, les coups sont tout simplement de la haine… la haine de l’’autre. Réfléchissez…et si vous recevez des coups, sachez avec certitude que vous êtes une VICTIME que ce n’est pas parce que vous avez dit ou fait quelque chose de mal, le COUPABLE c’est l’autre, sa colère, sa haine qu’il projette sur l’autre. au sein du couple, d’un groupe, d’un cercle d’ami… la colère, la haine, le jugement trouve toujours un justificatif pour celui qui le fait… c’est la faute de l’autre…

Nous devrions toujours nous remettre en question chaque fois que nous accusons quelqu’un, que nous médisons sur quelqu’un… QU’EST CE QUE CELA A VOIR AVEC MOI ? Car avant tout c’est de nous de nos pensées, de nos actes qu’il s’agit… l’autre n’est qu’un prétexte, un miroir de ce que nous n’aimons pas, ou ne tolérons pas… Je parle ici, de celui qui AGRESSE et non de celui qui par peur SUBIT.

« il y a longtemps, mon avocat, Félix… (que j’appelais le chat) oui, je sais c’est idiot, mais ça faisait rire mes copines et ma mère… bref, Félix, disait ceci : Il n’y a pas pire moraliste qu’une « pute » repentie… »

Repost 0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:55

Comment Vivre dans le Moment Présent

Il est possible de saisir totalement la réalité du moment présent dès lors que vous voyez tout ce qui s'est produit dans le passé comme un rêve. Lorsque vous abandonnez ce qui s'est passé jusqu'à aujourd'hui et le voyez comme un rêve, c'est seulement là que vous pouvez comprendre la vérité du moment présent.

C'est le passé (bhootkala) qui a envahi et alourdi l'esprit.

Sans être libre de ce bhoota (le passé), vous ne pouvez pas atteindre Bhootnatha (un nom de Shiva). Pour atteindre Bhootnatha, nous devons voir tout le passé comme un rêve. Et ce n'est pas quelque chose de très difficile à faire. Tout ce dont nous avons besoin est un peu de conscience.

Vous avez dû voir les chiens et les chats, parfois ils se roulent dans l'eau ou dans la boue, mais dès qu'ils se relèvent, ils s'agitent, se secouent et continuent leur chemin.

De la même manière, vous aussi, vous pouvez jouer dans l'eau ou dans la boue, mais de temps en temps, relevez-vous, secouez tout ça et revenez dans la conscience. Alors vous trouverez Shiva qui est juste ici, dans l’instant. Lorsque vous faites cela, encore et encore, cette prise de conscience commence à s'installer profondément.

Très souvent, les gens se découragent et disent, " je ne trouve aucun intérêt nulle part." Pour que vous ayez de l'intérêt quelque part, vous devez vous réveiller et secouer tout ça. Pourquoi l'intérêt peut décroître ? Parce que l'esprit clair est utilisé et alourdi par les événements du passé.

Dès que des événements agréables ou désagréables se produisent, que ce soit avec vos amis ou vos ennemis, ils pèsent tellement lourd dans votre esprit. Ils semblent prendre tellement d'espace dans votre esprit, comme si vous leur aviez donné cet espace en location. Le passé réside dans votre esprit, mais vous ne gagnez pas grand chose en retour (rires).

Il n'y a que des pertes dans cette transaction (en laissant le passé prendre de l'espace dans votre esprit).

Donc de temps en temps, vous devez vous lever et dire, "c'est ma maison", et vous débarrasser du passé ou le locataire (les événements du passé) pensera que c'est sa maison et en prendra contrôle, et vous ne saurez pas qui est le véritable propriétaire. Donc ne laissez pas le passé consumer votre esprit, ou se substituer à vous, et vous rendre malheureux.

Lorsque cette conscience émerge dans votre vie, même pendant quelques minutes chaque jour - que tout ce qui s'est produit dans le passé, que ce soit bien ou mal, n'est rien d'autre qu'un rêve, alors vous gagnez en force pour faire face à tout ce qui vient à vous dans la vie.

Alors vous expérimenterez un élan d'énergie et de l'expansion dans votre conscience, qui était auparavant réprimée par ces événements.

Maintenant, ceci n'est pas une technique de plus pour continuer de tromper ou berner votre esprit de temps en temps en disant, "Oh, tout ceci n'est qu'un rêve". Lorsque vous avez faim, vous ne voyez pas la faim comme un rêve. Vous la sentez vraiment, n'est-ce pas ? Donc il y a une vérité concrète à cela.

Donc de temps en temps, levez-vous et réveillez-vous, secouez tout ça ! et voyez que tout est comme un rêve. C'est l'essence de la Sadhana (les pratiques spirituelles).

La Sadhana ne signifie pas fuir vers d'autres dimensions. Ça signifie être là ici et maintenant, faire ses devoirs et assumer ses responsabilités, mais aussi savoir s'en retirer pour s'éveiller (à la vérité suprême) de temps en temps.

Lorsque nous continuons d'éveiller cette conscience de temps en temps, je vous le dis, la vie devient si belle. Pas seulement pour vous-même, mais aussi pour tous ceux qui sont autour de vous. Alors tous ceux qui s'approchent de vous expérimentent la paix et le bonheur. Vous aurez tellement d'énergie positive et de bonnes vibrations autour de vous. Et c'est la seule manière de créer cette énergie positive en vous et autour de vous.

SSRS

Repost 0
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 07:58

L’être humain est parfois indigne d’être nommé ainsi, il se conduit parfois comme un animal enragé…

La violence de Daesh est immonde, immorale…cependant, cette violence n’est que le reflet d’une société « mondiale » où la violence est chaque jour très présente.

Tout d’abord la violence des hommes envers les femmes, les viols, les coups physiques et psychologiques et toutes ces femmes qui meurent parce qu’elles ne sont même pas considérées comme des êtres humains. Ces enfants, violés, battus, martyrisés par leur propre parent qui devraient les aimer, les protéger… Ces pères qui violent leurs enfants, je suis outrée quand un enfant violé par son père et que la mère enfin s’en aperçoit et décide de protéger son enfant se sépare de ce monstre… et que fait aujourd’huii la justice… elle donne un droit de visite au père, il a le droit de prendre son enfant chez lui en vacances, et un week end par mois… est-ce normal, la société protège-t-elle ces enfants ? La cruauté mise en œuvre dans certains crimes, les corps découpés par des fous… (je ne peux penser que tous ces meurtriers aient un brin de conscience). Je m’indigne de cette société de consommation qui parfois, fait préféré aux parents d’acheter les derniers gadgets aux enfants les mettre devant la télé pour ne pas être dérangés… Oui, je sais, il y a aussi des monstres chez l’être humain féminin, des mères qui battent leurs enfants et pires…

Je suis indignée de voir ce monde, qui accuse toujours l’autre de ses propres errances, erreurs… Lorsque je regarde des émissions animalières, je ne vois souvent qu’amour et entre aide… Oui, il y a aussi une certaine violence, celle de protéger son territoire… Oui, cela paraît cruel de voir un lion courir après une gazelle et lui sauter dessus pour la prendre à la gorge et la tuer…

Mais eux ont un instinct de survie, ils ne font pas le mal pour le mal… c’est leur nature…

Celle de l’homme c’est de vivre ensemble, de s’entraider, d’aimer… L’homme est un être doué de Conscience. Il est ici pour grandir, il est de passage. Mais devant l’ignorance de l’être humain je suis « désarmer »…combien font des enfants pour les allocations familiales, ou tout simplement parce qu’ils ont envie de faire un enfant sans penser aux conséquences… j’ai connu une famille, 14 enfants, un an de différence entre chacun… on les laissait dans leur « lit » nager dans le pipi et le caca… pour ne pas qu’ils pleurent on leur donnait des médicaments… bref… Le désir n’a pas de fin… on veut plus, toujours plus même au détriment des autres membres de la famille…

Les différences sont enrichissantes, et à chaque rencontre elles nous permettent de NOUS découvrir, nous en découvrant l’autre. C’est la richesse de la vie en communauté. La Liberté d’aimer la vie et cette abondance de beauté qu’elle nous offre, l’égalité du droit de vivre et d’ avoir une couleur différente, des avis différents et cela mène à la Fraternité… le partage, grandir ensemble, vivre ensemble, se tendre la main l’un l’autre… Alors, OUI, LIBERTE-FRATERNITE-EGALITE ce que représente notre beau drapeau BLEU-BLANC-ROUGE… Veut dire quelque chose son message est reçu. On prône la démocratie et tout le monde ne fait que critiquer, et mettre la faute sur l’autre sans prendre ses responsabilités. Un président doit être respecté parce que la société l’a élu par le vote… Il ne fait pas partie de votre famille politique ? et alors… RESPECTER UN PRESIDENT c’est aussi RESPECTER NOTRE DRAPEAU, notre REPUBLIQUE… je ne dis pas d’être un mouton de panurge, nous pouvons ne pas être d’accord… alors bougeons nous…

Et Vous, est ce que cela vous indigne ?

5 JUILLET 1987 – en chemin

Jésus a médité longuement sur la condition de l’humain.

Le plus difficile pour l’humain c’est effectivement de devenir un HOMME.

Un homme unifié avec le divin, un homme capable de clarté intérieure...

Pour que l’Homme puisse naître, il suffit que l’humain ait perçu en lui, l’étincelle divine. Prenant conscience que le divin est en lui, il favorise l’éclosion de ce principe et commence à voir l’autre comme l’expression de cette Vérité, de ce fait, cela lui fait respecter et aimer l’autre dans sa différence...

Ce qu’Il a proposé aux humains c’est de découvrir l’HOMME à travers l’autre en disant :

“AIME TON PROCHAIN COMME TOI MÊME”, dès lors la relation psychologique apparaît évidente : si je n’aime pas mon prochain, c’est qu’il est le reflet de ma personne, reflet que je n’aime pas, cette prise de conscience devrait amener l’humain à apprendre à s’aimer, en s’acceptant et si nous pouvons à comprendre nos erreurs, nous pourrons comprendre celles des autres.

Si nous parvenons à AIMER DIEU en nous, nous pourrons parvenir à AIMER notre prochain, puisqu’il est lui aussi partie intégrante de ce système.

ADITI

Repost 0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 08:00

Les différences entre nous et les autres, ne sont que superficielles... une couleur, petit, grand, beau, moins beau, nos pensées, une identité illusoire, une personnalité toute aussi illusoire, nos appartenances à des idées politiques, une religion, etc... et fondamentalement nous sommes issus d'une même énergie appelée Dieu, le Soi, la Vie... comme vous voulez... nos larmes sont toutes salées, nos coeurs battent sans que nous ayons un effort à faire, la force de vie qui nous traverse...

les différences illusoires nous séparent (fruits de l'égo) et l'essentiel qui fait de nous des humains, valeurs, respect, amour, nous unis... tout cela nous est donné par l'éducation, en premier les parents, puis l'école... de mon temps on avait des leçons de morales, et on nous apprenait ces valeurs... elles ont été retirées de l'éducation, pourquoi? alors certains ont oublié l'essentiel... à cause de l'ignorance, mais rien n'est jamais perdu tant qu'il y a la vie... continuons à aimer, à transmettre la Connaissance afin que les gens puissent avoir leur opinion et non adhérer bêtement à l'opinion de quelques fanatiques...

il y a plus de 2000 ans, un homme s'est levé contre l'injustice et l'obscurantisme il a dit ces simples mots: AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES...

Aditi

Repost 0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 15:52

SURVEILLONS NOS PENSEES CAR NOUS CREONS LE MONDE

(ce n'est pas de moi, mais tellement vrai)

Je viens d'entendre sur les ondes de la Société Radio Canada qu'un journaliste du Devoir a écrit un article sur un film français qui devait sortir ces jours-ci et portant sur le terrorisme à Paris.

Dans ce monde où le dogme matérialiste domine largement, il est temps de se rendre compte que l'imagination est créatrice.

La personne qui a imaginé le scénario de ce film a probablement contribué, à son insu, à la réalisation des attentas de vendredi 13 novembre à Paris.

"N'oubliez pas que chacune des pensées que vous engendrez et émettez attire sur son chemin toutes celles qui sont de même affinité ou adhère à d'autres pensées, en conséquence se renforce davantage, toujours davantage, et finalement atteint ainsi un but, un cerveau, qui s'oublie peut-être lui-même ne serait-ce que quelques secondes, et ainsi donne libre accès à ce genre de formes-pensées errantes, pour pénétrer et agir."

Repost 0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 05:23

L’attachement.

Un chien est attaché à une corde, à un arbre, non par sa volonté mais parce que son maître l’attache, en fait il n’a pas le choix…

Bien que certains font tout pour retrouver leur liberté en tirant sur l’attache…

La chèvre de Mr Seguin avait envie de liberté… mais elle était attachée, liée… elle ne pouvait gambader à sa guise, elle était triste ! Alors une nuit elle a rompu ses liens et enfin libre elle a vécu ses heures de bonheur intense… elle pouvait aller où elle voulait, faire ce qu’elle voulait… elle savait qu’il y avait le loup qui risquait de la manger, cet inconnu mais elle a préféré s’enfuir loin des longes qui la maintenaient prisonnière…

Nous nous attachons à notre animal de compagnie, nous nous attachons à certaines personnes, certains lieux, certaines choses, objets, bijoux, etc… cela est un acte quasiment volontaire… nous nous rendons prisonnier de quelque chose d’autre… nous n’avons pas un réel collier et une laisse…mais imaginez que vous soyez enchainés par de Vrais liens solides…

Aimeriez vous votre vie ? Pourquoi cela ne serait pas satisfaisant pour vous ?

IDENTIFIEZ sérieusement vos attachements ?

En quoi vous freinent ils dans la vie ?

Vous rêvez de liberté, d’égalité, de fraternité… tout cela est de l’ordre du fantasme tant qu’il reste le moindre attachement !
Pouvez vous être conscients de cela ?
Dans la réalité, vous êtes prisonniers, aucune égalité dans cet état vous vous nourrissez de ce que d’autres vous ont et vous donnent… fraternité, sans liberté cela n’existe pas… la fraternité c’est du domaine de l’amour véritable, l’autre c’est un autre moi… je le regarde non comme autre mais comme moi… je lui donne…
Avez vous remarqué lorsqu’il s’agit d’un être humain que l’attachement n’est pas le même que celui d’un animal ?
Comment l’être humain perd il sa liberté ?
Qu’est ce qui provoque l’attachement ?
Peut-on réellement se détacher ?
C’est parce que nous sommes esclaves de tout ce qui nous anime que nous désirons tellement la Liberté… on voyage et on se croit libre, on quitte et on se croit libre, on est seul et on se croit libre…
ce n’est jamais à cause de quelqu’un ou de quelque chose que nous perdons notre liberté, ce n’est qu’à cause des choix… plaire, satisfaire, … et où cela se loge-t-il ? Dans la mémoire…

En réalité nous sommes attachés à du vent ! Tout ce qui nous attache n’est pas « solide » donc tout peut être ôté…

Nous sommes, et cela pour chaque chose, attachés à nos pensées, à notre mental…Notre mental veut être libre cependant il aime avoir un ou des esclaves !

C’est ce que vous faites quand vous ne laissez pas la liberté aux autres. (à vous d’identifier vos esclaves !)


(ATTENTION ne confondez pas, vous avez des responsabilités en tant que parents et vous ne pouvez pas laissez vos enfants sauter du haut du falaise parce qu’il a envie de voler !!!)
Il ne nous reste qu’à balayer, qu’à laver notre mental…comment en ne s’accrochant pas aux pensées, tout attachement disparaîtra. Notre égo aime être identifié par nos pensées, je suis beau, je suis gentil, je suis , moi, moi, moi…. Tout cela est un leurre et vous entraîne dans « l’enfer » de votre mental…

Pensez vous que les pensées cessent totalement parce qu’un être est réalisé ?Vous vous trompez… cela fait partie du folklore, du mythe… non elles continuent à venir… la différence, c’est qu’on les laisse venir et repartir, sans rien y ajouter et sans rien y retirer…

Vous ne pouvez pas empêcher le vent de souffler, mais dans votre demeure vous ne laissez pas toutes les fenêtres ouvertes, vous ne laissez pas le vent s’engouffrer selon son bon plaisir. Vous l’entendez, le sentez et il poursuit sa route…

Aditi 12/11/15

Repost 0