Présentation

  • : L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • L'IMPORTANT C'EST D'AIMER
  • : Réflexions perso, Spiritualité, Peintures Photos, Poème, Paroles des Maîtres... , sagesse, spiritualité, connaissance, envol, beatitude, liberté, et tout ce qui fait de la vie un ART
  • Contact

LIVRE D'OR

http://www.swisstools.net/guestbook


 

 








J'ai fini mon livre

Vous pouvez le commander directement
sur : http://
www.lulu.com/content/3071277 

compteur
compteur

Recherche

divers

Un Maître se promenait avec un disciple. En chemin, il lui désigna une plante et lui demanda s'il en connaissait le nom.
- La belladone, répondit le disciple. Elle peut tuer celui qui en mange les feuilles.
-Oui, mais elle ne peut tuer celui qui se contente de l'observer, réliqua le Maître.
De même les désirs négatifs ne peuvent causer aucun mal si vous ne vous laissez pas séduire par eux.

c'est l'importance que l'on donne à la pensée négative qui peut nous nuire... l'observation la laisse passer.
 

L'AMOUR...

OM NAMO BAGHAVATE VASU DEVAYA




Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n’ai pas l’amour,
je suis du bronze qui résonne ou une cymbale qui retentit.

Quand j’aurais le don de prophétie,
la science de tous les mystères
et toute la connaissance
quand j’aurais même toute la foi
jusqu’à transporter des montagnes,
si je n’ai pas l’amour,
je ne suis rien.


Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres,
 quand je livrerais même mon corps pour être brûlé,
 si je n’ai pas l’amour,
cela ne me sert à rien.

L’amour est patient, l’amour est serviable, il n’est pas envieux ;
 l’amour ne se vante pas,
il ne s’enfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
 il ne s’irrite pas, il ne médite pas le mal,
il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité,
 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout,
il supporte tout.

L’amour ne succombe jamais.
Que ce soient les prophéties, elles seront abolies ;
les langues, elles cesseront ; la connaissance, elle sera abolie.
 Car c’est partiellement que nous prophétisons ;
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.

 trois choses demeurent :
la foi, l’espérance, l’amour ;
 mais la plus grande, c’est l’amour.

Recherchez l’amour

13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 07:41

A jamais relié à Dieu

A chaque fois que l'on doit parler de Dieu, la limitation des mots et du langage devient l'évidence même. Les mots ne peuvent appréhender la vérité. Les mots utilisés pour signifier un lien à Dieu indiquent aussi une séparation d'avec Dieu. Si vous dites que vous êtes relié à Dieu, d'une certaine manière, cela implique que vous avez été séparé, et que vous vous reliez. Il n'en est pas ainsi.

Vous êtes comme le poisson dans l'océan. Au moment où le poisson sort de l'eau, la vie sort du poisson - le cadavre d'un poisson sort de l'eau, non le poisson lui-même. Le poisson ne peut exister hors de l'océan, de même que les vagues ne peuvent exister indépendamment de l’océan. Au même titre que la vie du poisson est inséparable de l’océan, vous êtes inséparable de Dieu.

Les deux mots "toujours" et "relié" ne vont pas ensemble. Si vous dites "toujours" et après "relié ", le mot relié perd tout son sens. L'existence de Dieu est au-delà du temps. Pour indiquer cela, vous pouvez utiliser le mot "toujours" : Dieu est toujours. Mais lorsque vous dites que vous êtes toujours relié à Dieu, vous vous séparez vous-même de Dieu. C'est pourquoi je dis que le langage est inadéquat.

Chaque fois que l'on demandait à Bouddha de parler de Dieu, il gardait le silence. Cela ne veut pas dire qu'il ne le savait pas. Beaucoup de gens pensaient que Bouddha était athée parce qu'il ne parlait jamais de Dieu. Il n'était pas athée mais il connaissait la profondeur de la vérité et l'insuffisance des mots.

Si vous soustrayez une portion à un cercle, le cercle n'est pas complet. Si vous soustrayez quoique ce soit à Dieu, Dieu n'est plus. Mais la nature du mental est de disséquer et de diviser. A partir du moment où vous divisez, la dualité survient. Un mot apparaît. Le deux apparaît. Et le deux devient beaucoup. Et dans cette multiplicité vous êtes perdu.

En sanskrit, la peur se dit "deux". Comment la peur survient-elle ? A cause d'une division, quand vous reconnaissez une séparation. La division signifie prendre une chose et en écarter une autre. Accepter et rejeter. Votre rejet, votre séparation produit la peur et la peur est insupportable à la vie. La séparation n'existe pas. Vous ne pouvez séparer. C'est une illusion du mental. Lorsque l'on reconnaît l'unité, la peur s'évanouit.

Vous avez deux options : ou bien vous vous sentez relié à Dieu, au maître, à l'existence ; ou alors vous sentez que vous ETES Dieu, que vous ETES le maître, que vous ETES l'existence. Alors le rire, la danse et la joie apparaissent dans votre vie.

Mais depuis très, très longtemps vous avez choisi la première option et vous vous êtes senti séparé de l'existence entière. Vous avez été hypnotisé. Vous devez vous déshypnotiser et découvrir que vous faites partie de la vérité, vous faites partie du tout.

Vous êtes-vous jamais assis sur un rocher en songeant que vous faites partie de cette terre ? Que ce corps est issu de la substance de cette terre. Qu'est donc ce corps ? Des protéines, des acides aminés, des hydrates de carbone, des minéraux, du sel. Tout fait partie de cette terre. Et un jour, ce corps retournera à la terre.

Et cette terre est aussi vivante que vous pensez l'être. Vous savez que vous êtes vivant parce que vous agissez et réagissez aux gens et aux situations. Mais les arbres, eux aussi, sont vivants. Eux aussi réagissent. Des botanistes ont récemment découvert que les arbres expriment la peur et qu'ils possèdent une sensibilité, bien que leur degré d'expression soit inférieur au votre. Cette terre contient des millions d'espèces de vies différentes et des milliards de bactéries. Ce sol lui-même est vivant. La vie est présente dans chaque pore de cette terre. C'est ainsi que celle-ci peut amener la vie à se manifester dans un corps.

La vie imprègne chaque cellule de votre corps : la peau, les cheveux, le corps tout entier. Vous pouvez être inconscient de vous-même, assis devant votre télévision, complètement absorbé par un événement ou par vos pensées. Mais que vous en soyez conscient ou non, la vie est présente, à ce moment- même, dans chaque cellule de votre corps.

Soyez conscient que votre corps fait partie de cette terre. 90 % de votre corps est constitué d'eau. Cette eau a le même pourcentage de salinité, la même composition que l'eau de l'océan. Vous êtes une portion d'océan vivant hors de l'océan. Et le souffle qui entre et sort de votre corps est une partie de l'air qui entoure la terre. Il n'y a pas un air neuf. C'est l'air ancien qui est recyclé.

Vous faites partie de l'existence. Votre esprit est juste un fragment de l'expression de la grande intelligence cosmique et de la création. Quand cette prise de conscience a lieu, alors le petit "Je" avec lequel vous pensez : "Je, je, je, moi, moi, moi", se transforme en un grand je ou un non-je.

Je ne dirais pas que vous êtes toujours relié à la terre ; je dirais que vous faites partie de cette terre. Avez-vous jamais pensé, au moment où vous vous asseyez à table et où vous prenez un morceau de pain dans la main : "Ceci est mon corps. Ce pain que je vais absorber va devenir les cellules de mon corps. Ce pain est mon futur corps. C'est juste une question de temps ?" Vous avez une tasse de lait devant vous. Avez-vous jamais pensé : "Ceci, aussi, fait partie de mon corps. Ce lait va devenir mon sang" ? Lorsque Jésus a institué la messe, il a dit : "Ceci est ma chair. Ceci est mon sang." Il voulait dire : "Cette création tout entière est mon corps".

Sentez que vous faites un avec toute chose. Vous faites déjà partie de la nourriture que vous mangez. Avant même de l'avoir absorbée, vous en faites partie. C'est déjà votre chair. Jésus a dit à ses disciples : "Ne vous lamentez pas. Ne croyez pas que je sois juste dans ce corps. Ce pain est mon corps. Et toute la nourriture du monde est mon corps, parce que cette nourriture devient mon corps."

Pourquoi accorder tant d'importance au corps ? Quand ce corps partira, un autre corps prendra sa place, parce qu'il y aura toujours de quoi le nourrir. La nourriture crée le corps.

Si vous absorbez la nourriture en toute conscience, je suis vous ! Cette conscience qui est moi et que vous trouvez si extraordinaire est en vous aussi. Rien ne vous manque de ce que j'ai.

Ce corps n'est pas ma chair. Ce pain est ma chair. La chair est le pain. Reconnaissez la différence entre le corps physique et la chair, et le monde entier deviendra votre corps. C'est la conscience cosmique.

Tous sont miens, comme mon propre doigt est mien. Chacun fait partie de moi.

Lorsque vous savez que chacun fait partie de vous, vos désirs s'évanouissent, toutes vos aversions disparaissent. Vos désirs surgissent parce que vous pensez que vous ne possédez pas. Vos aversions apparaissent parce que vous ne voulez pas de ce que vous croyez avoir. Voyez-vous l'ironie de la chose ? Lorsque vous savez que tout vous appartient déjà, vos désirs s'apaisent. Lorsque vous savez que tout ce que vous détestez fait partie de vous, l'aversion disparaît et il se produit une synthèse totale. L'unité surgit*.

Même le mot "unité" n'est pas le mot adéquat. Il indique aussi une dualité. Si l'on peut dire "un", c'est que "deux " existe. C'est pourquoi je dis que le langage est impuissant à exprimer toute vérité concernant l'existence. Il est préférable de rester silencieux.

( certains sont réfractaires au nom « Dieu » ou « le Divin »… ne vous inquiétez pas dire Dieu ne signifie pas que seul ce nom est bon, On peut dire, la nature, la vie, l’univers… choisissez ce qui vous convient, cela n’enlève rien à ce qui est… les mots sont des concepts, et chacun a son concept ! Aditi-)

Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 07:44

Le Zohar (kabbale) dit que lorsque nous entrons dans le signe Adar (les poissons), nous devrions augmenter autant que nous pouvons, la Joie. c'est seulement dans le mois d'Adar, que nous faisons cette connexion à la Joie, que nous avons l'opportunité de transférer cette joie tous les autres mois. et avec l'aide de Dieu, nous le ferons.
RAV BERG

Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 07:10

L’OISILLON TOMBÉ DU NID, petit texte à méditer.

Il était une fois un petit oiseau qui est tombé de son nid.
Une vache passe et entend crier le petit oiseau, comme la vache pense qu’il a froid, elle lui chie une bouse dessus mais le petit oiseau continue à crier car la bouse se rigidifie et l’empêche de bouger.
Un renard entend ses cris, sort le petit oiseau de la bouse et le mange.

Morale de cette histoire:

1. Quand quelqu’un te met dans la merde il ne te veut pas nécessairement du mal.

2. Quand quelqu’un te sort de la merde il ne te veut pas nécessairement de bien.

3. Quand tu es dans la merde tais-toi et trouve une solution toi-même.

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 08:10

L’amour est la chose la plus dangereuse du monde, parce que l’amour vous dissout comme une goutte de rosée disparaît dans l’Océan.

L’amour ne vous tue pas, mais il vous rend tellement grand, tellement grand que vous ne pouvez plus penser dans les termes, comme la goutte de rosée posée sur la feuille de lotus, que vous étiez avant.

Il suffit juste d’une petite brise pour que la goutte de rosée posée sur le lotus, commence à glisser dans l’Océan. Vous pouvez comprendre la peur de la goutte de rosée. La goutte voit l’océan et sait très bien que dans moins d’une minute elle aura disparu.

L’intimité et l’amour sont les choses les plus dangereuses parce qu’elles dissolvent votre personnalité, votre égo, votre Je. Elles vous donnent l’authentique réalité, mais elles enlèvent tout ce qui est faut et pas intrinsèque de votre existence.

C’est une sorte de mort.

Chaque grand amour est une mort et une résurrection - Osho

Repost 0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 08:54

Qu’est-ce qui influence notre esprit ?

Nous connaissons l’impact de la nourriture sur le corps, mais sommes nous conscients de l’impact de celle ci sur notre esprit ? sur les pensées qui sont générées, sur nos rêves etc…

-ce que l’on appelle « la mauvaise compagnie », les personnes qui sont sans cesse entrain de critiquer, d’être négatif sur tous les sujets… ces personnes qui ne voient jamais rien de positif dans ce qu’il se passe que ce soit au point de vue politique, social, amical etc…

-le « lieu » où nous nous trouvons. De quelles énergies est-il habité ? Parfois, vous avez du le constater, vous allez chez quelqu’un et sans savoir pourquoi vous ne vous sentez pas à l’aise, il n’y a aucune explication logique, mais l’énergie qui se dégage touche votre Être. Il se peut, que ces personnes se disputent souvent…cependant cela n’existe pas seulement en allant chez quelqu’un… vous entrez dans un restaurant et vous ne vous sentez pas à l’aise, vous sortez avec des amis pour danser, et vous vous sentez mal…. Tout cela a un impact sur votre esprit.

-Si vous buvez un peu plus que ce qu’il ne faut… je me souviens d’une histoire qui m’a été racontée : un groupe d’amis fêtaient le nouvel an, certains étaient mariés ou en couple , tous étaient très heureux de se retrouver et de faire la fête. Ils ont pris l’apéritif, mangé, et surtout beaucoup bu… Aujourd’hui, boire beaucoup, et des alcools forts c’est être super !!!. ils ont ri, puis certaines plaisanteries ont fusé… Bref, l’alcool désinhibe, n’est-ce pas ? à la fin de la soirée, tôt le matin, ils se sont insultés, et ont fini par partir chacun de leur côté en colère…

-l’alcool a un impact sur votre façon de fonctionner…surtout quand vous buvez tous les jours !

-si vous êtes soucieux, ou mécontents, votre esprit n’est pas clair et dans ces moments là vous pouvez avoir des paroles et des réactions qui dépassent votre pensée (en tant normal) vous pouvez être cassant, désobligeant etc.

-nous pouvons aussi être influencés par les planètes certains jours, nous sommes moroses et nous ne savons pas pourquoi.

-et puis bien sur, les impressions karmiques !

Tous ces facteurs influencent plus ou moins votre état, votre esprit. Cependant, la méditation, la Connaissance, la Conscience sont bien plus importantes que ces facteurs négatifs, et plus nous grandissons en Connaissance, plus notre Conscience se développe et de moins en moins nous serons influencés par ces aspects négatifs.

La vie nous offre le meilleur, mais savons nous l’attraper, et surtout le garder ?

Devenir conscient du moindre geste que nous faisons, de nos pensées, de nos peurs etc… nous conduit vers la Liberté. Nous sommes en prison tant que nous le voulons, ouvrir les portes de notre prison, fut elle dorée, c’est prendre conscience de la beauté de la vie !

C’est le week end !!! bon week end

Aditi 30/1/16

Repost 0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 08:56

Si vous ne regardez que ceux qui font de grandes "choses" dans la vie, votre esprit aura tendance à vous décourager, vos convictions tomberont à l'eau, la vie même vous semblera fade... parce que ce que vous faites n'est pas VU par tout le monde. Vous finirez par croire que ce que vous faites n'est vraiment pas important... Mais soyez persuadés qu'une maman qui élève "seulement" ses enfants dans des valeurs, fait une chose des plus importante, elle éduque et fait de ses enfants des hommes et des femmes qui transmettront à leur tour ces valeurs humaines... Je dis plutôt les "mamans" car souvent les "papas" n'ont pas "le temps"... mais il y a aussi des papas qui mettent en priorité leur famille... Bref, ne vous méprenez pas, il n'y a là aucun jugement!
Faites le point sur ce que vous faites et vous verrez que ce sont de grandes choses aussi...

Vous êtes unique... et dans ce principe même, utile là où vous êtes!

passez une belle journée... pensées d'amour pour le monde!!!

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 03:09

Pourriez vous nous expliquer ce que signifie « Guru Mandala » ?

Lorsque vous allez près d’un Guru, beaucoup de choses viennent sur le chemin, c’est ce qui est appelé Guru Mandala.

Au début, c’est beaucoup de distractions et quand vous passez par dessus, ce sont des choses charmantes, séduisantes viennent à vous. Les Siddhis, arrivent, les désirs ardents, et les aversions viennent aussi. Vous devez passer sur tout cela et rejoindre le centre du Mandala. Mandala signifie cercle.

Donc, vous venez auprès du Guru pour faire une Sadhana, et soudain vous êtes attirés par une jolie fille ou un garçon, et vous commencez à courir après.

Ou vous venez avec le but de la Connaissance et ainsi ces distractions indiquent votre seule capacité, votre pouvoir d’aller réellement au Centre. Comment vous pouvez passer le cercle des négativités, les doutes, les charmes, les séductions, les attractions, et toutes ces distractions et aller vers le centre.

Et puis l’égo, « Je suis mieux que le Guru ». Je sais aussi ce que Guruji dit ; je peux même faire mieux, je n’ai pas besoin d’un guru (ou d’un enseignant quelconque)

Ce genre de Yoga Maya viendra aussi. Ils sont tous là et c’est ce qui est appelé Guru Mandala.

Repost 0
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 17:10

Restez curieux
Lundi 18 Janvier 2016

Il y a une histoire au sujet d'un homme qui avait un maître depuis 15 ans. Il dit à son professeur, "Dernièrement, je me sens comme si j'ai été incapable de trouver les réponses à mes questions. Le professeur lui répondit: "C'est parce que tu as cessé de poser les questions et trouvé tes propres réponses à la place."

Comme l'étudiant, parfois, nous pensons que nous connaissons déjà les réponses. Mais quand nous avons cette mentalité, nous sommes incapables d'entendre la vraie sagesse quand elle nous est donnée.

Aujourd'hui, faite un effort conscient pour poser des questions. Soyez curieux. Attendez-vous à l'inattendu. Autorisez-vous à vous demander, sachant qu'il y a encore tellement de choses à apprendre et à découvrir dans cette vie.

Kabbale

Repost 0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 06:16

On se souhaite une bonne année chaque 31 décembre, certes, c’est bien…mais ça veut dire quoi exactement ? Nous finissons l’année, l’esprit rempli de nos échecs, nos souffrances, nos manques, nos rancoeurs, nos désires de vengeance, parfois, nos soucis (inutiles), notre passé que l’on porte comme un fardeau…et toutes ces pensées, ces émotions, ces sentiments qui nous embourbent !

Comment avancer, faire de chaque instant un merveilleux instant ? D’ailleurs, comment avancer quand on patauge dans la boue…quelques fois même ce sont des sables mouvants, nous ne pouvons plus bouger, pas faire un pas, tant ce fardeau rempli, débordant, nous pèse… Quelques fois une maladie « psychosomatique) vient et tente de nous réveiller… Mais nous continuons à dormir, notre énergie se perd dans les méandres de nos souvenirs. Les larmes coulent, parfois… Notre vie n’est qu’un long râle, le soleil peut briller mais il semble si ténu. Ce n’est pas la couleur du ciel ou des nuages qui passent qui nous rend triste ou content, heureux, joyeux. Nous croupissons dans notre fange.

Pourquoi tout ça ? Si l’on ne sait pas ce qui nous freine, comment pouvons nous avancer ?

Faire un bilan de ce qu’est notre vie, aujourd’hui ?

Savoir ce que nous pouvons abandonner, sans aucun regret

Savoir réellement ce que nous voulons améliorer

Pour cela revoir le film de notre vie… du début à aujourd’hui…

Voir quelles ont été les décisions, les actes qui aujourd’hui continuent à nous empoisonner la vie, et cela peut venir de l’adolescence… et cela vient parfois de très loin. A quel moment avons-nous commencé à faire de notre vie un enfer ? A quel moment avons nous planté les graines de la souffrance ?...

Aujourd’hui est la conséquence de nos erreurs, nos ratages, nos errances…

A chaque instant, nous plantons une graine (une pensée, une action intentionnelle est une graine de karma… qui veut simplement dire : je plante un gland et il poussera un chêne…

Qu’avez vous planté qui aujourd’hui encore vous occasionne de la souffrance ? Et aussi parfois des douleurs physiques, ou psychologiques… tout ce qui a pu modifié votre conscience (drogues, alcool, luxure, avidité, haine, médisance , la peur etc…)

C’est l’instant où vous avez choisi le déni pour continuer sur une voie de garage.

Dans cette démarche, soyez honnêtes, avancez en étant intègre, voyez à quel moment vous avez dérapé, ne cherchez pas d’excuses, ne dites pas c’est à cause de ceci ou de cela, observez simplement où cela vous a mené…

Apprenez à vous faire confiance, n’attendez pas quelqu’un d’autre qui vous dire « tu es merveilleux (se) tu peux avoir confiance en toi.

Tout au long de la VIE, votre karma a mis devant vous ce que vous aviez à corriger, mais alors, vous avez pensé que la vie était injuste, pourquoi cela m’arrive-t-il ? Vous avez refusé l’opportunité d’avancer, bien sur, vous n’aviez pas cette Connaissance « LA VIE VOUS AIME, et FAIT TOUT SON POSSIBLE POUR VOUS AIDER A NE PAS SOUFFRIR » Nous devrions tous savoir cela dès notre plus jeune âge, savoir que tout est juste et justifié. Notre petite vie, que sommes nous face à l’Univers, est un apprentissage, apprenez vous de vos erreurs ? Si oui, vous êtes sur le bon chemin, il n’y a aucun doute… rejetez vous ce qui vous arrive sur quelqu’un ? Alors vous n’avez pas compris la leçon… Les gens que nous rencontrons nous renseignent sur nous mêmes, sur nos peurs, nos désirs cachés etc… Ce sont les messagers du divin de la vie, quoi !

Lorsque l’on regarde l’univers, nous constatons que « tout bouge, tout change continuellement… comment pouvons nous penser que nous ne changeons pas…

Je vais illustrer ceci par un échange que nous avons eu avec ma fille quand elle avait 3 ans environ.

« Nous avions loué un chalet et chaque jour en montant les escaliers qui menaient à la porte d’entrée, nous voyions des mouches mortes…

Yahel demande : Qu’est ce que c’est ?

C’est des mouches…

Qu’est ce quelles font ?

Rien, elles sont mortes

Pourquoi ?

Parce que c’était leur heure

Le lendemain

Dis, maman, la mouche elle est morte parce que c’était l’heure ?

Oui

Elle bouge plus ?

Non, puisqu’elle est morte ?

Pourquoi, quand on est mort on bouge plus ?

Non.

Vous pouvez être vivants et cependant être comme la mouche, mort d’une certaine façon… car la mort signifie FIN DU MOUVEMENT. Nous ne bougeons plus. Tant que vous ne mourrez, ou n’acceptez pas que tout le passé est aujourd’hui mort, vous ne bougez pas, vous faites un peu en avant et deux en arrière… la vie, est alors comme un étant où l’eau stagne et finie par sentir mauvais… Ce mouvement de la vie, de notre devenir, de notre avancé dans l’âge, vous ne pouvez pas le contrôler, ce que vous pouvez modifier c’est votre esprit, votre pensée. Cultiver le contentement, cet état paisible, qui nous dit, ce qui est devait être. Vous pouvez enterrer votre passé, ne plus relié ce qui arrive aujourd’hui en disant c’est toujours la même chose, si cela se représente à vous c’est que vous n’avez pas compris la leçon…

Prenez conscience que les pensées viennent et s’en vont, si vous ne décidez pas de les stocker jusqu’à…. Les sentiments changent, la tristesse passe, tout ce qui fait partie de l’esprit humain, va et vient… Nous sommes creux et vides, grâce à la méditation vous pouvez toucher ce point… le vide…

La tache à accomplir, transcender la pensée, les émotions, les sentiments…

Avoir des pensées positives, faire que nos yeux voient la beauté, que nos oreilles entendent ce qui est pur et que notre bouche ne profère pas de mensonges, ni que nos paroles puissent nuire à quiconque.

Notre esprit est toujours en état de « manque », il crée le désir du plus, plus, plus… il compare j’ai ça, mais l’autre a plus que moi… il entre en compétition en étant ignorant que c’est une grave erreur, qui nous entrainera dans l’insatisfaction…

Nous avons le devoir, la responsabilité d’aimer notre vie, pour faire honneur à ceux qui nous l’on donnée. Vous devez avoir la certitude que tout ce qui vous est arrivé, tout ce qui vous arrive n’entache en rien le Soi, car il n’est pas personnel, Il est le tout…

Probablement encore beaucoup à dire, mais il est 6h et j’écris depuis 4 heures, oui, une de ces nuits, où le sommeil s’en va… il est parti à minuit… je ne lui en veux pas, c’est comme ça… une longue journée m’attend.

Aditi – 6 janvier 16

Repost 0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 11:14

MESSAGE DE SRI SRI RAVI SHANKAR .

Je vous souhaite à tous d’être très très heureux, en bonne santé et une Nouvelle année bénie.

Souhaitons à chacun une très bonne année ! Aujourd’hui est-ce que nous devrions revoir l’année passé. Imaginez simplement que vous êtes assis au bord d’une rivière et vous regardez la rivière qui coule… Tant de choses va dans la rivière ! Un bateau peut voguer, des journaux, des feuilles, des canards, des choses regrettables, des ordures tout cela peut être dans la rivière, couler avec elle.

Imaginez que vous êtes assis au bord de la rivière et vous regardez tout ce qui bouge, vous êtes imperturbables… de la même façon quand on est assis sur la rive du temps et vous regardez le temps charrier les événements et cependant vous êtes étonnés qu’il y ait quelque chose en vous qui n’ait pas changé, vous ne changez pas, vous n’êtes pas affecté par ces événements. Et passer en revue tous les événements vous aidera à être un témoin des événements plutôt qu’un participant… En revoyant que tout est arrivé le mois dernier, ou le mois d’avant, l’année entière a été parfois merveilleuse et quelque fois déplaisante, tout cela a eu lieu mais tout a disparu.

Regardez les cygnes et les canards. Ils vont un peu plus loin et ils reviennent et restent dans leur coin, et ils ne sont jamais mouillés. Les cygnes sortent de l’eau et se secouent. Ils sortent pour prendre la chaleur du soleil et de nouveau ils vont à l’eau. Le cygne a beaucoup à nous apprendre. Soyez au cœur de la manifestation, et ne fuyiez pas. Ne laissez pas les événements se coller à vous. S’ils semblent s’être collés allez sur le rivage et secouez vous. Et la célébration de cet événement c’est que vous apprenez à aller sur la rive et sourire aux événements qui ne sont que de passage !

Donc, il y aura de nombreux événements agréables qui sont arrivés et beaucoup de désagréables qui sont arrivés aussi. Et chacun vous a enseigné, vous ont rendu plus fort en quelque sorte. Prenez les leçons et continuez. Il est sage de ne pas remettre en question ce qui est déjà arrivé.

Donc, examinez le passé. Voyez ce qui s’est passé et subitement le passé vous a quitté. Vous trouverez le passé dans votre esprit. Donc, ce qui semble collé dans votre mémoire partira aussi. Revoyez le passé et ranimer l’esprit à l’intérieur. Notre esprit est couvert par la poussière ou des cendres. Le feu de l’esprit est sous les cendres. Tout ce que vous avez besoin c’est de souffler une bougie qui ravivera l’esprit !

Je vous souhaite à tous une très bonne année !

Repost 0